Classification des discordances radio-anatomopathologiques des biopsies transrectales guidées par l’IRM

05 novembre 2020

Auteurs : A. Bajeot, B. Covin, M. Thoulouzan, N. Doumerc, P. Graff-Cailleaud, R. Aziza, O. Meyrignac, M. Soulié, S. Sarah, M. Roumiguié, B. Malavaud
Référence : Prog Urol, 2020, 13, 30, 769-770
Objectifs

L’AFU recommande la réalisation de biopsies guidées par l’IRM afin d’améliorer l’évaluation pré-thérapeutique de l’agressivité tumorale. Cela suppose que la chaîne associant l’imagerie, aux biopsies soit de parfaite qualité malgré la multiplicité des intervenants, interrogeant toute discordance. Nous confrontons systématiquement biopsies et imagerie et rapportons ici la proportion de discordance des biopsies ciblées par voie transrectale selon l’une ou l’autre de trois définitions prédéfinies.

Méthodes

Les dossiers de cancers de la prostate présentés en RCP du 01/01/2017 au 31/12/2019 ont été revus rétrospectivement, avec pour les cancers localisés et les biopsies négatives relecture de l’imagerie par un radiologue expert selon PI-RADS-v2.

La définition de discordance des biopsies guidées par l’image transrectales était adaptée de la littérature :

– type 1 : pas de cancer ou ISUP 1 ET PI-RADS ≥4 ;

– type 2 : pas de cancer ou ISUP 2 ET localisation antérieure de la cible ;

– type 3 :<3mm de cancer quel que soit l’ISUP.

Nous présentons les résultats sous forme de statistiques descriptives (valeurs absolues, proportions).

Résultats

Au total, 2602 dossiers ont été analysés (Fig. 1). Au total, 1158 (44,5 %) correspondaient à l’analyse de données biopsiques dont 420 (36,2 %) étaient réalisées de manière systématisée, 212 (18,3 %) guidées par modalité cognitive et 481 (41,5 %) guidées par fusion d’image IRM. Pour ce qui concerne les biopsies guidées, 135 (19,5 %) étaient réalisées par voie transpérinéale et 558 (80,5 %) par voie transrectale. On observait au moins un type de discordance dans 152 (27,2 %) cas sur les biopsies ciblées transrectales. Le type 1 était le plus représenté, associé dans la majorité des cas au type 2 (type I : 130, II : 94, III : 56, Fig. 2). Le type 3 était minoritaire, en faveur d’une bonne sélection des patients et d’une bonne qualité d’échantillonnage par biopsies ciblées.

Conclusion

Les biopsies transrectales guidées par l’image étaient jugées discordantes dans 27 % des cas selon les 3 types définis.

L’augmentation du nombre de biopsies guidées par l’image en réponse aux recommandations de l’AFU pose la question de la conduite à tenir devant toute contradiction entre l’imagerie et l’analyse histologique. Le développement d’autres techniques comme la voie transpérinéale pourrait y répondre.




 




Fig. 1
Fig. 1. 

Diagramme de flux : proportion de cas discordants entre résultats anatomopathologiques et IRM.





Fig. 2
Fig. 2. 

Diagramme de Venn : répartition des discordances selon 3 types.





Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.






© 2020 
Publié par Elsevier Masson SAS.