Clampage supra-sélectif pour néphrectomie partielle robot-assistée : intérêt sur la fonction rénale post-opératoire

25 novembre 2019

Auteurs : J. Long, C. Lanchon, G. Fiard, Q. Franquet, J. Lefrancq, J. Rambeaud
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 776
Objectif

Nous présentons dans cette vidéo un cas clinique d’une patiente bénéficiant d’une néphrectomie partielle robot-assistée pour tumeur rénale avec clampage supra-sélectif.

Méthodes

Vingt-cinq patients dans une cohorte prospective de patients bénéficiant d’un clampage supra-sélectif sont appariés à une cohorte rétrospective de 25 patients opérés avec un clampage artériel. L’appariement est effectué sur le DFG préopératoire et le score RENAL NS. Le critère de jugement principal est le DFG sur le rein opéré calculé par le produit du DFG à 6 mois et de la valeur fonctionnelle du rein opéré sur une scintigraphie DMSA.

Résultats

La fonction rénale du rein opéré est meilleure après clampage supra-sélectif qu’après clampage de l’artère rénale avec un DFG à 3Q4ml/min vs 27ml/min, p =0,04.

Conclusion

Le clampage supra-sélectif permet une meilleure préservation rénale que le clampage total de l’artère rénale. L’essai EMERALD permettra d’étayer ces résultats préliminaires.




 




Déclaration de liens d'intérêts


NCT03679572.






© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.