Chirurgie rénale par lomboscopie : expérience initiale.

16 juillet 2001

Mots clés : chirurgie laparoscopique, lomboscopie, Néphrectomie
Auteurs : Barreto H, Doublet JD, Peraldi MN, Gattegno B, Thibauld P
Référence : Prog Urol, 1995, 5, 384-389
Buts : Evaluer la faisabilité, la sécurité et l'intérêt clinique de la lomboscopie pour le traitement des pathologies du haut appareil.
Méthodes : Six néphrectomies, une biopsie rénale et une kystectomie rénale ont été réalisées par voie rétropéritonéoscopique (lomboscopique) chez 7 patients. Ils représentent le début de notre expérience. La durée opératoire, la survenue de complications per ou post-opératoires, la durée de séjour ont été étudiées.
Résultats : Le temps opératoire moyen a été de 134 mn dans les néphrectomies, 180 mn dans la kystectomie et de 30 mn dans la biopsie rénale. Aucune complication n'a eu lieu. Aucune conversion en laparotomie n'a été nécessaire. La durée du séjour post-opératoire moyenne était de 3 jours chez les patients qui ont subi une seule intervention.
Conclusion : La lomboscopie est une technique relativement facile, sûre et fiable et son utilisation dans le domaine urologique mérite d'être étudiée et développée. La dissection de l'espace rétropéritonéal avec le C02 à faible pression est possible et simplifie la procédure, sans augmentation des risques pour le patient. Les indications, notamment pour la néphrectomie, sont actuellement en cours d'évaluation.