CHIRURGIE DES CANCERS DU REIN : Introduction

06 février 2006

Mots clés : cancer du rein, Chirurgie
Auteurs : Arnaud MÉJEAN
Référence : Prog Urol, 2005, 15, 5, 1041, suppl. 2

Le carcinome à cellules rénales (CCR) localisé est d'indication chirurgicale.

• En cas de tumeur ≤ à 4 cm, la chirurgie conservatrice est recommandée, que la tumeur soit de localisation pôlaire, corticale, exophytique ou intraparenchymateuse. La présence d'une marge de parenchyme sain péri-tumorale est indispensable mais peut n'être que de quelques millimètres. Les tumeurs centro-hilaires peuvent être traitées par chirurgie conservatrice dans des indications impératives ou relatives et par des équipes rompues à ce type de chirurgie. La laparoscopie est possible mais nécessite une expérience considérable eu égard aux problèmes techniques et aux risques d'hémorragie, de fistule et de marges carcinologiques.

• En cas de tumeur > 4 cm, la néphrectomie élargie est recommandée. La surrénalectomie n'est pas recommandée pour les tumeurs < 7 cm même en cas de localisation pôlaire supérieure. Pour les tumeurs T3 ou T4, elle est souhaitable. Elle est systématique en cas d'anomalie au scanner pré-opératoire. Le curage ganglionnaire n'est pas recommandé. En cas d'extension veineuse, l'ablation du rein et de la totalité du thrombus sont recommandés. Le bilan préopératoire doit être le plus complet possible pour anticiper le geste chirurgical. La voie laparoscopique pour les tumeurs T1 et T2 tend à devenir le standard.

Le CCR métastatique doit être discuté au cas par cas en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP). Si le patient est en bon état général, la néphrectomie est recommandée, le plus souvent élargie. La chirurgie des métastases est recommandée en cas de site métastatique unique et d'exérèse potentiellement complète.