Chirurgie de la varicocèle : résultats sur la mobilité et la morphologie des spermatozoïdes.

16 juillet 2001

Mots clés : andrologie, varicocèle, infertilité, spermogramme
Auteurs : Bouchot O, Prunet D, Gaschignard N, Buzelin JM
Référence : Prog Urol, 1999, 9, 703-706
BUTS : Etude des modifications engendrées par le traitement chirurgical de la varicocèle, tant au niveau des caractéristiques classiques du spermogramme qu'au niveau du spermocytogramme en utilisant la classification de Kruger.
MATÉRIEL ET MÉTHODES : Chez 159 patients infertiles porteurs d'une varicocèle gauche clinique, suspectée être le seul facteur étiologique de l'infertilité, l'analyse comparative de la concentration, de la mobilité et de la morphologie de la tête du spermatozoïde, a été réalisée sur le spermogramme avant et 6 mois après chirurgie.
RÉSULTATS : La mobilité et le pourcentage de spermatozoïdes avec une morphologie normale de la tête ont été significativement augmentés après traitement. Le pourcentage de spermatozoïdes avec une morphologie normale n'a été que faiblement amélioré, du fait de l'absence d1amélioration des anomalies du flagelle et de la pièce intermédiaire. Le nombre de grossesses menées à terme après traitement a été de 59, intéressant 41,1% des patients traités.
CONCLUSION : En cas d'infertilité, le traitement d'une varicocèle permet d'améliorer les paramètres du spermogramme et du spermocytogramme, en particulier les anomalies de la tête selon les critères stricts de Kruger. Le nombre de grossesses observées doit inciter à proposer le traitement de cette varicocèle, si celle-ci représente le seul élément clinique étiologique de l'infertilité.