Cancer de prostate en Martinique chez les sujets jeune : un cancer très agressif

25 novembre 2015

Auteurs : V. Molinie, C. Clément, M. Peneau, P. Escarmant, C. Joachim, T. Taouil, J. Jean baptiste
Référence : Prog Urol, 2015, 13, 25, 757-758
Objectifs

Le cancer de la prostate en Martinique avec 2593 nouveaux cas recensés entre 2006 et 2010, représente la localisation des tumeurs solides la plus fréquemment diagnostiquée (62,4 %). Les cancers de la prostate chez les sujets de moins de 50ans restent rares et mais sont plus fréquents qu’en métropole. Le but de ce travail rétrospectif est de d’évaluer les particularités des ces cancers.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective des cancers de la prostate prouvés histologiquement, chez les patients de 50ans ou moins entre 2006 et 2010, à partir des bases de données des services de pathologie et du registre du cancer.

Résultats

L’étude a porté sur 130 patients de moins de 50ans, avec un taux des PSA de 0,81 à 1800ng/mL, présentant une lésion localisée (T1 ou T2) dans 57 % des cas, et une maladie localement avancée (T3) dans 2 % des cas. 11,8 % des patients avaient d’emblée des métastases ganglionnaires et 8,9 % des métastases viscérales. L’évaluation du risque selon d’Amico retrouvait 46 % de bas risque, 23 % de risque intermédiaire et 30 % de haut risque. Le traitement a consisté dans 49 % à une chirurgie, dans 26 % des cas à une curiethérapie et dans 24 % à une radiothérapie±hormonothérapie. Le suivi moyen de 50 mois (3–156) chez 79 patients, a permis d’observer une récidive biologique dans 12,6 % des cas, 6 patients sont décédés dont 5 du fait de leur évolution cancéreuse.

Conclusion

Bien que les cancers de prostate chez les sujets de moins de 50ans en Martinique correspondent dans la majorité des cas à des cancers localisés, on retrouve un nombre de cancers métastatiques (11 % de N+ et 8,9 % de M+) nettement plus élevé que les 5,5 % habituellement rapportés dans la littérature, témoignant d’une agressivité particulière (Tableau 1).




 




Déclaration d'intérêts


Les auteurs n'ont pas transmis de déclaration de conflits d'intérêts.




Tableau 1 -









© 2015 
Publié par Elsevier Masson SAS.