Cancer de prostate. 2. Physiologie et développement cellulaire.

16 juillet 2001

Mots clés : prostate, Tumeur, croissance tumorale, oncogène, apoptose
Auteurs : Mottet N, Costa P, Le Pellec L, Louis JF, Navratil H
Référence : Prog Urol, 1995, 5, 39-47
Le cancer de prostate est le deuxième cancer chez l'homme dans les pays industrialisés. L'étude histologique de son développement initial a montré l'existence de lésions précancéreuses, les PIN. L'existence initiale de plusieurs populations cellulaires différentes est retenue pour expliquer le développement de contingents cellulaires hormono-sensibles et hormono-résistants. Enfin, la présence en nombre de cellules neuro-endocrines serait un facteur de mauvais pronostic. Les hormones sont très impliquées dans son développement et sont d'utilisation clinique quotidienne. Les progrès de la biologie moléculaire ont permis de faire progresser sa connaissance. En particulier les facteurs de croissance comme l'EGF et le FGF sont particulièrement impliqués et commencent à avoir une application clinique. La découverte du système des oncogènes et des anti-oncogènes est en plein développement (p53 et BCL 2 en particulier). Ils sont à la base de la carcinogenèse et leur étude permettra de mieux approcher les mécanismes de l'induction et du développement tumoral.