Cancer de l'urètre chez la femme : expérience de l'Institut National du Cancer du Brésil : 1992 - 1997

16 juillet 2001

Mots clés : Urèthre, Femme, Tumeur, uréthrectomie, radiothérapie
Auteurs : Ornellas AA, Khouri FRA, Campos F, Koifman N, Quirino R.
Référence : Prog Urol, 1999, 9, 292-298
BUT : Décrire les résultats du traitement des cancers de l'urètre chez la femme associant chirurgie, radiothérapie et chimiothérapie. PATIENTS ET MÉTHODES : Depuis 1982, nous avons traité 31 patientes pour cancer de l'urètre (recul : 0 à 127 mois). Dix patientes ont été traitées par radiothérapie et 9 par chirurgie. Parmi les patientes opérées, 5 ont eu une irradiation préopératoire et 1 une irradiation postopératoire.Deux patientes ont refusé le traitement chirurgical, une d'entre elles a été traitée par chimiothérapie.Trois patientes porteuses d'une maladie disséminée d'emblée ont été traitées de manière palliative.
RÉSULTATS : Cinq patientes ont survécu sans signe de récidive avec un recul allant de 3 à 10 ans. Au total, sur les 31 patientes traitées, 18 ont développé des métastases dans les 2 ans suivant la prise en charge thérapeutique initiale, et ce quel que soit le traitement utilisé.
CONCLUSION : En dehors du mélanome malin, le caractère histologique de la tumeur n'est pas un facteur pronostique. D'un point de vue thérapeutique, les patientes qui ont été traitées par chirurgie et radiothérapie ont eu un taux de survie supérieur à celles traitées par radiothérapie seule. Les tumeurs envahissant la totalité de l'urètre sans lésion vésicale peuvent être traitées par urétrectomie et dérivation cutanée continente utilisant l'appendice.