Bouffées de chaleur et traitement hormonal des cancers de la prostate.

16 juillet 2001

Mots clés : prostate, Tumeur, Hormonothérapie, effet indésirable, complication iatrogène
Auteurs : Lanfrey P, Mottet N, Dagues F, Bennaoum K, Costa P, Louis JF, Navratil H
Référence : Prog Urol, 1996, 6, 17-22
La suppression androgénique au cours du traitement du cancer de la prostate est responsable de l'apparition de bouffées de chaleur chez 75% des patients. Celles-ci, variables d'un sujet à l'autre, altèrent la qualité de vie. Elles représentent une gêne importante pour 30 à 40% des patients. La physiopathologie est maintenant connue, elle fait intervenir : les stéroïdes sexuels, les opioïdes centraux et les catécholamines intra-hypothalamiques.Les différents traitements hormonaux ne semblent pas tous égaux vis-à-vis de l'induction des bouffées de chaleur.