Biopsies de prostate : performance diagnostique de la tomographie par cohérence optique plein champ (FFOCT)

25 novembre 2013

Auteurs : J. Lopater, F. Beuvon, E. Dalimier, F. Cornud, M. Sibony, N. Barry Delongchamps
Référence : Prog Urol, 2013, 13, 23, 1113




 

Objectifs .- évaluer la valeur diagnostique de la tomographie par cohérence optique plein champ (FFOCT) sur biopsies de la prostate.


Méthodes .- Vingt-cinq patients consécutifs soumis à des biopsies de la prostate en raison d'une élévation du PSA ou d'une anomalie au toucher rectal, ont été inclus dans cette étude. Pour chaque patient, une à huit carottes biopsiques ont été analysées en imagerie par cohérence optique plein champ immédiatement après leur prélèvement. Les images obtenues ont été analysées en aveugle par un anatomopathologiste, et classées en trois catégories : tissu non carcinomateux, tissu suspect de malignité, et adénocarcinome. Une analyse de corrélation anatomopathologique a été ensuite réalisée.


Résultats .- Soixante-quatorze carottes biopsiques ont été imagées avant analyse anatomopathologique. La durée médiane de la technique était de 5 [3-9] minutes. En histologie standard (coloration HES), aucun artefact n'a été noté. Vingt neuf carottes étaient envahies par un cancer, 40 carottes étaient indemnes de cancer, et 5 carottes étaient suspectes de cancer sans diagnostic formel. Une analyse immuno-histochimique a confirmé l'existence d'un cancer dans trois de ces 5 carottes. La concordance entre le résultat de l'analyse optique et histologique était correcte dans 65/74 (88 %) cas. Les 9 cas de discordance diagnostique étaient dus à 5 faux négatifs et à quatre faux positif de l'analyse optique.


Conclusion .- La FFOCT des biopsies de la prostate semblait être une technique faisable et donne dans la majorité des cas des résultats concordants avec ceux de l'analyse histologique.






Haut de page



© 2013 
Publié par Elsevier Masson SAS.