BCG-thérapie intravésicale : comparaison des effets secondaires

14 octobre 2001

Mots clés : Tumeur vésicale superficielle, BCG-thérapie, effets secondaires
Auteurs : CHAMPETIER D, VALIGNAT C, LOPEZ JG, RUFFION A, DEVONEC M, PERRIN P
Référence : Prog Urol, 2000, 10, 542-547
Buts:Les effets secondaires de la BCG-thérapie intra-vésicale ont été ressentis par les Urologues comme plus graves et plus fréquents depuis l'utilisation de la souche Connaught. Le but de cette étude rétrospective est de comparer la toxicité de cette nouvelle souche à celle précédemment utilisée en France (souche Pasteur). Matériel et méthodes:Après résection endoscopique, 89 patients ayant présenté une tumeur vésicale de stade Ta grade 1-2 récidivante ou T1 grade 3 et/ou CIS ont été traités par 6 instillations de l50 mg de BCG Pasteur de 1992 à 1996 (50 patients : groupe 1) ou de 81 mg de BCG Connaught de janvier 1997 à décembre 1998 (39 patients : groupe 2). Les effets secondaires ont été classés en mineurs évoluant sur moins de 48 heures (syndrome irritatif vésical et/ou hématurie macroscopique et/ou fièvre inférieure à 38°c), moyens (nécessité d'un traitement symptomatique, d'une diminution de dose ou d'un espacement des instillations), majeurs (contre-indication à la poursuite du traitement). Résultats:Dans le groupe 1, 74 % des patients ont présenté au moins un effet secondaire contre 77 % dans le groupe 2. Ont été des causes d'arrêt définitif de la BCG-thérapie dans les groupes 1 et 2 respectivement : malaise lors de l'instillation (1 vs 0), syndrome irritatif vésical non contrôlé par le traitement symptomatique (4 vs 5) et épididymite (0 vs 1). Chez une patiente du groupe 2 a été découverte, un an après la dernière instillation, une tuberculose pulmonaire. La fréquence et l'intensité des effets secondaires ne sont pas statistiquement différentes dans les deux groupes. De même, le nombre de patients ayant du interrompre leur BCG-thérapie en raison de complications sévères n'est pas statistiquement différent dans les deux groupes. Conclusion
Cette étude n'a pas montré de différence de toxicité entre les souches Connaught et Pasteur dans le traitement des tumeurs superficielles de vessie par BCG.