Bandelette Virtue 4 bras pour incontinence urinaire masculine : les cas particuliers

25 novembre 2016

Auteurs : R. Yiou, A. De la taille, L. Salomon, D. Vordos
Référence : Prog Urol, 2016, 13, 26, 823-824
Objectifs

La bandelette Virtue 4 bras a montré son efficacité pour le traitement de l’incontinence urinaire masculine. Des interrogations persistent concernant la possibilité de traitement secondaire en cas d’effet incomplet. L’objectif de cette vidéo était de montrer notre expérience dans des cas particuliers nécessitant une reprise chirurgicale ou une adaptation de la technique.

Méthodes

Nous avons filmé 4 cas particuliers :

– une bandelette insuffisamment compressive nécessitant une plicature de la bandelette ;

– une bandelette trop serrée entraînant un résidu post-mictionnel significatif traitée avec succès par section partielle de la bandelette ;

– la pose de ballons ProACT et de sphincter artificiel AMS 800 en cas d’incontinence urinaire persistante.

Résultats

Aucun de ces gestes n’a posé de difficulté technique particulières. Nous conseillons fortement d’utiliser la technique de rétro-vision endoscopique pour la pose de ballon ProACT pour éviter le risque de perforation vésicale. La pose d’un sphincter artificiel nécessite une section de la bandelette sur la ligne médiane. Le reste de l’intervention et la dissection de l’urètre ne présentent pas de particularités.

Conclusion

Un traitement secondaire est possible après pose de bandelette Virtue en cas d’effet incomplet ou de rétention urinaire.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs n'ont pas précisé leurs éventuels liens d'intérêts.






© 2016 
Publié par Elsevier Masson SAS.