Ballons ACT® (Adjustable Continence Therapy) et incontinence urinaire d’effort chez la femme : efficacité, tolérance et facteurs de risque d’échec et de complications

05 novembre 2020

Auteurs : M. De Guerry, A. Demeestere, C. Bergot, A. De Hauteclocque, J. Hascoet, X. Gamé, A. Bajeot, B. Peyronnet, G. Capon, M.A. Perrouin-Verbe, X. Biardeau
Référence : Prog Urol, 2020, 13, 30, 759-760
Objectifs

Évaluer l’efficacité, la tolérance ainsi que les facteurs de risque d’échec et de complication associés aux ballons ACT® (Adjustable Continence Therapy) chez la femme.

Méthodes

Les femmes ayant eu une implantation de ballons ACT® comme traitement de l’incontinence urinaire d’effort (IUE) avec insuffisance sphinctérienne (IS) entre 2000 et 2018 étaient éligibles. L’efficacité était évaluée un an après l’implantation, les femmes étaient réparties en trois groupes : succès – maximum une protection par jour et amélioration rapportée par la patiente, évaluée à l’aide d’une échelle verbale simple (EVS), ≥8/10. Amélioration – diminution des protections quotidiennes et/ou EVS ≥5/10. Échec – augmentation ou stabilité des protections quotidiennes ou EVS<5/10. Les complications étaient évaluées à un an et classées en complications chirurgicales peropératoires et en complications postopératoires précoces ou tardives.

Résultats

Parmi les 281 femmes incluses, 104 (37,0 %) et 94 (33,5 %) rapportaient respectivement un succès ou une amélioration, tandis que 83 (29,5 %) étaient en échec. Des complications chirurgicales peropératoires ainsi que des complications postopératoires précoces et/ou tardives sont survenues chez 99 femmes (36,1 %) ; et 75 femmes (26,7 %) ont finalement eu une explantation uni- ou bilatérale. Aucune complication majeure n’a été rapportée. Aucun des facteurs de risque étudiés n’était statistiquement associé à un échec ou à une complication (Tableau 1, Tableau 2).

Conclusion

Aucun facteur de risque d’échec ou de complication à court terme des ballons ACT® chez la femme n’a été identifié. Ce dispositif mini-invasif, même si limité en efficacité, pourrait ne pas être réservé à une population sélectionnée, et être proposé en toute sécurité à toutes les patientes présentant une IUE secondaire à une IS.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.




Tableau 1 - Patients' characteristics.



Légende :
BMI : body mass index ; PTNS : posterior tibial nerve stimulation ; SNM : sacral nerve modulation ; Qmax : maximal uroflow ; PVR : post-void residual volume ; MUCP : maximal urethral closure pressure ; NA : non-applicable ; IQR : interquartile range.





Tableau 2 - Risk factor for failure.



Légende :
BMI : body mass index ; MUCP : maximal urethral closure pressure ; NA : non-applicable ; IQR : interquartile range.







© 2020 
Publié par Elsevier Masson SAS.