Ballons ACT® (adjustable continence therapy) comme traitement de l’incontinence urinaire d’effort : comparaison entre les femmes neurologiques et non neurologiques

05 novembre 2020

Auteurs : A. Demeestere, M. De Guerry, C. Bergot, A. De Hauteclocque, J. Hascoet, X. Gamé, A. Bajeot, B. Peyronnet, G. Capon, M.A. Perrouin-Verbe, X. Biardeau
Référence : Prog Urol, 2020, 13, 30, 753-754
Objectifs

Comparer l’efficacité et la tolérance entre les femmes neurologiques et non neurologiques après implantation de ballons ACT® (Adjustable Continence Therapy) comme traitement de l’incontinence urinaire à l’effort (IUE) secondaire à une insuffisance sphinctérienne (IS).

Méthodes

Toutes les femmes ayant eu une implantation de ballons ACT® comme traitement de l’IUE entre 2000 et 2018 étaient éligibles. L’efficacité était comparée un an après l’implantation entre les patientes neurologiques et non neurologiques. Les femmes étaient réparties en trois groupes distincts : succès – au maximum une protection par jour et une impression d’amélioration rapportée par patiente, évaluée à l’aide d’une échelle verbale simple (EVS)8/10. Amélioration – diminution de l’utilisation quotidienne de protections et/ou EVS5/10. Échec – augmentation ou stabilité de l’utilisation quotidienne de protections ou EVS<5/10. Le taux de complications chirurgicales et d’explantations étaient aussi comparées.

Résultats

Parmi les 277 femmes incluses, 51 présentaient une maladie neurologique sous-jacente. L’âge moyen au moment de l’implantation était de 68,5 ans. Il n’y avait pas de différence significative en termes d’efficacité entre les femmes neurologiques et non neurologiques, avec un taux de succès de 39,2 % et 36,3 %, respectivement (p =0,69). De même, le taux d’amélioration était de 31,4 % et 33,6 % chez les femmes neurologiques et non neurologiques, respectivement (p =0,92). Le taux global de complications chirurgicales (24 % contre 34,5 %, p =0,15) et le taux d’explantation (19,6 % contre 28,8 %, p =0,18) n’étaient pas significativement différents dans les deux groupes (Fig. 1 et Tableau 1).

Conclusion

Les ballons ACT® semblent présenter des profils d’efficacité et de tolérance similaires chez les femmes neurologiques et non neurologiques et pourraient donc être proposés dans les deux groupes pour traiter l’IUE secondaire à une IS.




 




Fig. 1
Fig. 1. 

Forest plot.





Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.




Tableau 1 - Patients' characteristics.









© 2020 
Publié par Elsevier Masson SAS.