Aspiration microchirurgicale des spermatozoïdes épididymaires (MESA), biopsie testiculaire et injection intra-cytoplasmique du spermatozoïde (ICSI) dans le traitement de l'infertilité masculine

16 juillet 2001

Mots clés : andrologie, infertilité, Azoospermie, traitement de l'infertilité, fécondation artificielle
Auteurs : El Khader K, Guille F, Karmouni T, Griveau JF, Le Lannou D, Lobel B
Référence : Prog Urol, 1999, 9, 696-702
OBJECTIF : Evaluer l'efficacité de l'ICSI couplée aux prélèvements des spermatozoïdes épididymaires ou testiculaires dans le traitement des couples avec un facteur masculin de stérilité.
MATÉRIEL ET MÉTHODES : 56 couples souffrant d'infertilité d'origine masculine ont bénéficié d'un traitement par 88 cycles d'ICSI, en association avec l'aspiration micro-chirurgicale du sperme épididymaire (MESA) : 62 cycles, ou d'un prélèvement des spermatozoïdes testiculaires : 26 cycles.
RÉSULTATS : Le taux de fécondation global était de 63% par ovocyte mature injecté. Dans le groupe MESA, le taux de fécondation était de 64% comparé à 61% dans le groupe spermatozoïdes testiculaires (p> 0,05). Le taux de grossesse global était de 26% par cycle d'ICSI. Les taux de grossesse étaient identiques dans les 2 groupes (p> 0,05) : 24% pour MESA et 32% pour les spermatozoïdes d'origine testiculaire. 9 grossesses (41%) ont été obtenues à partir des spermatozoïdes congelés épididymaires (6 cas) ou testiculaires (3 cas).
CONCLUSION : L'ICSI utilisant les spermatozoïdes épididymaires ou testiculaires offre des taux élevés de fécondation et de grossesse. Elle représente une alternative efficace dans le traitement des azoospermies sécrétoires ou excrétoires.