Aspects thérapeutiques des complications exceptionnelles et dramatiques de la circoncision rituelle étude de 14 cas

25 novembre 2012

Auteurs : G. Tlili, W. Hmida, F. Mallat, A. Hidoussi, A. Slama, N. Bel Haj Salah, M. Jaidane, N. Ben Sorba, F. Mosbah
Référence : Prog Urol, 2012, 13, 22, 758-759




 



Objectifs .– Rapporter les aspects thérapeutiques de quatre aspects de complications exceptionnelles et graves de la circoncision (les amputations du gland, les pseudo-éléphantiasis, les dénudations du pénis et la rétraction de la peau pénienne).


Méthodes .– Étude rétrospective sur cinq ans (2007–2012). Nous avons colligé 14 enfants ayant eu une complication grave lors d’une circoncision rituelle. La prise en charge était toujours chirurgicale. Les techniques ainsi que les résultats ont été recensés.


Résultat .– L’âge moyen était 3,5ans. Le délai de consultation après circoncision était compris entre un heure et 13ans. Les complications rapportées étaient : l’amputation totale ou partielle du gland (n =3), l’aspect pseudo éléphantiasique de la verge (n =4), la dénudation du pénis compliquée d’une nécrose du gland (n =1), la rétraction de la peau du pénis sur le gland (n =6). La prise en charge en cas d’amputation du gland était une auto transplantation avec création de shunts. L’évolution sur les plans esthétique, érection et sensibilité était bonne. Dans le cas de pseudo éléphantiasis de la verge une plastie pénienne a été réalisée avec des résultats satisfaisants sur le plan esthétique. Dans le cas d’une dénudation du pénis compliquée d’une nécrose du gland : une amputation du gland a été réalisée avec une plastie pénienne. Dans le cas d’une rétraction de la peau du pénis sur le gland une libération du gland et une re-circoncision ont été réalisées avec une bonne évolution.


Conclusion .– Bien que largement pratiquée de par le monde, la circoncision a encore beaucoup de difficultés à sortir de la rubrique de la « petite chirurgie ». Ces quatre aspects de complications post-circoncision bien qu’exceptionnels, elles ont des conséquences fonctionnelles, esthétiques et psychiques graves et nécessitent une prise en charge chirurgicale spécialisée.






© 2012 
Publié par Elsevier Masson SAS.