Aspects TDM et IRM d'une pseudo lésion surrénalienne : le diverticule sous-cardial.

16 juillet 2001

Mots clés : surrénale, Tumeur, imagerie, scanner, imagerie par résonance magnétique nucléaire
Auteurs : Privat C, Courthaliac C, Ravel A, Perez N, Boiteux JP, Boyer L
Référence : Prog Urol, 1999, 9, 509-512
Les diverticules gastriques sont rares. Dans leur variété sous-cardiale ils peuvent, en raison de leur localisation rétropéritonéale, faire discuter une masse surrénalienne gauche en tomodensitométrie ou en IRM. Nous en rapportons deux cas. La mise en évidence radiologique d'une communication avec l'estomac permet d'affirmer le diagnostic.