Apprentissage de l’énucléation prostatique au laser holmium (HoLEP)

25 novembre 2013

Auteurs : C. Chemaslé
Référence : Prog Urol, 2013, 13, 23, 1139-1140




 



Objectifs.- Notre but est d'améliorer le temps d'apprentissage de la HoLEP, en pensant spécialement aux collègues qui n'ont pas de mentor pour les guider au quotidien.


Méthodes.- À la fin des années 1990, Peter Gilling et Mark Fraundorfer, Urologues à Tauranga en Nouvelle-Zélande, ont inventé l'énucléation prostatique par Laser Holmium, plus connu sous l'acronyme HoLEP. Bien que son efficacité à long terme ait été démontrée dans de multiples études prospectives, cette technique n'a pas atteint la popularité qu'elle mérite. A tort ou à raison, la courbe d'apprentissage en serait la cause. Ce film montre les différentes étapes de la procédure agrémentée de quelques trucs et astuces.


Résultats.- L'énucléation du lobe médian commence au-dessus du veru. Aussitôt que l'apex du lobe médian est détaché, le bec du résecteur est utilisé pour soulever le parenchyme prostatique. Ceci aide à identifier et respecter le plan d'énucléation. Une fois le lobe médian libéré, les lobes latéraux peuvent être énucléés. Le bec du résecteur est utilisé de façon circulaire, afin d'épouser au mieux le contour du parenchyme prostatique. Quand la position de 3heures est atteinte, la dissection est arrêtée. Une incision à midi est réalisée. Le lobe est pelé du toit de la loge de résection, puis latéralement pour éventuellement rejoindre l'énucléation initiée précédemment. À partir de ce point, il existe toujours un lambeau de muqueuse et de fibres solidarisant l'apex prostatique à l'appareil sphinctérien. Il faut éviter de déchirer ce lambeau. Il faut le découper aussi près que possible du parenchyme, afin d'éviter un dommage sphinctérien. L'énucléation est ensuite poursuivie en direction du col vésical en veillant à respecter le mouvement circulaire précédemment décrit. Le lobe gauche est ainsi libéré et la même technique employée pour énucléer le lobe droit.


Conclusion.- Nous pensons que le support vidéo est essentiel pour surpasser la courbe d'apprentissage qui est trop souvent décrite comme un frein au développement de la HoLEP. Ce film a été réalisé à des fins pédagogiques pour aider les urologues n'ayant pas un mentor disponible au quotidien à surmonter ce problème et finalement diffuser cette technique à un niveau qu'elle mérite.






© 2013 
Publié par Elsevier Masson SAS.