Apport d’une plateforme de fusion échographie-IRM pour le diagnostic des cancers de prostate significatifs

25 novembre 2013

Auteurs : G. Fiard, J.L. Descotes, N. Hohn, M. Chodez, A. Arvin-Berod, J.A. Long
Référence : Prog Urol, 2013, 13, 23, 1112-1113




 



Objectifs .- Plusieurs techniques permettent de cibler les biopsies prostatiques sur des zones suspectes IRM avec entre autre l'objectif de limiter le sur-traitement. L'objectif de cette étude était d'évaluer l'apport d'une plateforme de fusion échographie-IRM (Urostation®) pour la détection des cancers significatifs.


Méthodes .- Entre novembre 2011 et avril 2013 nous avons inclus de manière prospective 49 patients, d'âge médian 65ans (écart interquartile 61-69) avec une indication de biopsie prostatique acceptant de participer à l'étude. Le taux de PSA médian était de 7,2ng/mL (5,2-10), le volume prostatique de 52g (37-61). Le toucher rectal était normal dans 75 % des cas. Il s'agissait d'une biopsie itérative dans 51 % des cas. Après réalisation d'une IRM multiparamétrique, un protocole de 12 biopsies randomisées était réalisé, plus 2 biopsies ciblées en cas d'anomalie IRM.


Résultats .- L'IRM a mis en évidence un total de 44 cibles chez 35 patients. Le score PI-RADS médian attribué à ces cibles était de 10 (7-12). Un cancer a été mis en évidence chez 23/49 patients (47 %), dont 4 qui n'avaient pas de cible IRM. Le score PI-RADS médian des patients ayant un cancer était significativement supérieur à ceux n'ayant pas de cancer (11 vs 9, p =0,004). Dix-neuf cancers ont été classés significatifs (longueur cancer ≥ 10mm ou Gleason ≥ 7 sur biopsies ; volume tumoral ≥ 0,5mL ou stade ≥ pT3 ou Gleason ≥ 7 sur pièce de prostatectomie), dont 1 seul en l'absence de cible IRM (Figure 1). Les 2 biopsies ciblées ont permis le diagnostic de 4 cancers significatifs alors que les 12 biopsies randomisées étaient négatives, et permis d'établir le caractère significatif du cancer dans 4 autres cas. Les biopsies ciblées seules auraient diagnostiqué et établi le caractère significatif de 18/19 cancers, contre 12/19 pour les biopsies randomisées (p =0,018).


Figure 1
Figure 1. 

Résultat des biopsies et significativité des cancers.




Conclusion .- La réalisation de seulement 2 biopsies ciblées en cas d'anomalie IRM aurait négligé un cas de cancer significatif à IRM considérée normale mais diagnostiqué significativement plus de cancers significatifs en évitant 4 faux-négatifs et 3 cas de sous-estimation du Gleason ou du volume tumoral par les 12 biopsies randomisées.






© 2013 
Publié par Elsevier Masson SAS.