Analyse différentielle du coût d'un séjour pour chirurgie de l'HBP à l'hôpital : photovaporisation laser vs resection monopolaire

25 novembre 2012

Auteurs : J.-N. Cornu, J. Loeffler, F. Bruyère, P. Blanchet, A. Gelet, P. Coloby, A. De La Taille, P. Lemaire, J.C. Baron, J.-B. Terrasa, M. Aout, H. Rousseau, E. Vicaut, B. Lukacs
Référence : Prog Urol, 2012, 13, 22, 817




 

Type de financement : STIC 2007 – Ministère de la Santé


Objectifs .– Évaluer la différence du coût d’un séjour pour chirurgie de l’HBP à l’hôpital entre photovaporisation laser de prostate Greenlight 120W (PVP) et résection endoscopique monopolaire de la prostate (REP).


Méthodes .– Les données médico-économiques de l’essai randomisé REVAPRO comparant REP et PVP ont été utilisées. La valorisation des séjours (durée de séjour, temps d’occupation de la salle d’opération) était basée sur les données de l’étude Nationale de Couts (ENC) 2009 base hôpital public. Le GHM de référence était le 12c041 car la plupart des patients ont été opérés en hôpital public et avaient des niveaux de sévérité grade 1 (déterminé par les critères d’inclusion). Les montants d’achat de matériel, de consommables et de maintenance étaient conformes aux prix catalogue en février 2012. Ces prix correspondent à une console de 180W avec fibres réfrigérées (l’étude REVAPRO utilisait, elle, une console 120W avec fibres simples). La société proposant deux types de contrat, avec achat de console (contrat 1) ou avec mise à disposition de console pour au moins 100 fibres achetées par an (contrat 2), nous avons calculé un modèle de coût par type de contrat.


Résultat .– Sous l’hypothèse du contrat 1, le séjour PVP coûtait 211 euros de plus que le séjour pour une REP hors investissement et maintenance. Le différentiel de coût annuel sur cinq ans après amortissement, dépendait du type de contrat de maintenance : entre+27,480 par an et+35,960 par an pour le PVP comparé à la REP. Sous l’hypothèse du contrat 2, le séjour PVP coûtait 739 euros de plus que le séjour REP hors investissement/maintenance pendant les trois premières années. Le différentiel de coût annuel était de - 1900 euro pour le PVP comparé à la REP pendant les trois premières années.


Conclusion .– Le séjour PVP (durée médiane de séjour de deux nuits) coûtait 211 ou 739 euros de plus que le séjour REP (durée médiane de séjour de 3,5 nuits) selon le type de contrat. En fonction du case mix du service et de la liste d’attente des patients, la durée de séjour inférieure pourrait permettre de compenser le différentiel de coût.




Haut de page



© 2012 
Publié par Elsevier Masson SAS.