Analyse de la sexualité féminine dans une population féminine témoin française

25 septembre 2008

Auteurs : R. Caremel, A. Berthier, L. Sentilhes, P. Collard, P. Grise
Référence : Prog Urol, 2008, 8, 18, 527-535
Objectifs

Constituer et étudier les bases de données d’une population témoin sur la sexualité féminine à travers l’autoquestionnaire BISF-W.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective par l’autoquestionnaire BISF-W, traduit et validé en langue française, auprès de cent femmes normandes.

Résultats

Cent femmes âgées de 25 à 70 ans ont répondu à l’autoquestionnaire BISF-W. L’analyse de ses résultats ont montré que les douleurs du dos et ou des hanches, l’âge, la ménopause, avaient une influence sur certains domaines de la sexualité. Nos résultats n’ont pas confirmé l’influence du tabac, de l’HTA, ou de la parité sur la sexualité féminine.

Conclusion

Les résultats de notre population témoin sont concordants avec ceux retrouvés dans la littérature. Notre base de données a permis d’évaluer l’impact d’une technique chirurgicale et/ou l’utilisation de matériaux prothétiques sur la sexualité féminine par l’intermédiaire de l’autoquestionnaire BISF-W de qualité de vie et de la comparer à d’autres populations de référence.




 




Introduction


La sexualité féminine est une entité complexe résultante d'une véritable alchimie anatomo-physio-psych-endocrinienne. La femme moderne est appelée à se réaliser dans sa sexualité, ce qui doit être une préoccupation constante dans sa prise en charge. Il convient donc d'évaluer le retentissement potentiel de nos pratiques cliniques sur la sexualité afin de s'inscrire dans une démarche de qualité indispensable pour légitimer des interventions chirurgicales dites fonctionnelles.

Les techniques de chirurgie pelvienne par voie basse sont en plein essor avec l'utilisation croissante de matériaux prothétiques. Si l'évaluation de ces nouvelles techniques est connue en terme de résultats sur la statique pelvienne et sur la continence urinaire, leur retentissement sur la sexualité féminine reste peu étudié. Pourtant, c'est un effet secondaire potentiel qui peut interférer négativement sur la qualité de vie des patientes, ce qui justifie son évaluation au sein d'une population témoin française de référence.

Le but de cette étude est d'évaluer la sexualité féminine à travers l'autoquestionnaire de qualité de vie BISF-W, validé en langue française, dans une population de femmes normandes. Ainsi, les résultats d'une population témoin de référence permettront d'évaluer le retentissement d'une technique opératoire et/ou l'utilisation de matériaux prothétiques sur la sexualité féminine.


Matériels et méthodes


Notre étude a été réalisée d'octobre 2004 à avril 2005 au sein d'un bassin de population s'étendant sur un périmètre d'une cinquantaine de kilomètres dans la même région de Haute-Normandie.

Le questionnaire de qualité de vie BISF-W a été proposé à plus d'une centaine de femmes vues lors d'une consultation de médecine générale et à du personnel soignant et non soignant.

Les critères d'inclusion étaient les suivants :

femme normande âgée de 25 à 70 ans ;
avec une sexualité qui leur paraissait normal ;
sans pathologie périnéale ou pelvienne apparente ;
sans syndrome dépressif ni pathologie neuropsychiatrique pouvant interférer avec leur sexualité.

Une lettre expliquant les objectifs et les modalités de l'étude, associée au questionnaire général précisant les antécédents médicaux, obstétricaux, chirurgicaux, le statut hormonal et les thérapeutiques suivies était jointe au questionnaire BISF-W (Annexes A et B). Leurs réponses étaient adressées de manière anonyme sous enveloppe préaffranchie.

Le BISF-W, autoquestionnaire de qualité de vie, développé par Rosen comportait 22 questions, regroupées en sept domaines explorant l'ensemble de la sexualité féminine : D1 (désir), D2 (excitation), D3 (fréquence de l'activité), D4 (réceptivité), D5 (plaisir, orgasme), D6 (satisfaction relationnelle), D7 (problèmes affectant la sexualité). Chaque domaine est évalué quantitativement par un score allant de 0 à 16. De façon globale, l'addition de tous les scores de chaque domaine de satisfaction auxquelles on soustrait celui qui concerne les problèmes affectant la sexualité donne une évaluation globale de la sexualité féminine par une valeur quantitative comprise entre −16 et +75 et appelé score composite (SC) : D1+D2+D3+D4+D5+D6−D7.

Les scores de chaque domaine ont été calculés. Les résultats ont été exprimés avec les dérivations standards calculées par le logiciel Excel®. Des facteurs reconnues comme influençant la sexualité (âge, ménopause, parité, douleur, tabac) ont été étudiés par des tests de corrélations de rang de Spearman pour les variables qualitatives et par le test de Mann Whitney pour les variables quantitatives grâce au logiciel Statview®. Les résultats étaient considérés comme significatifs pour un p <0,05.


Résultats


Taux de réponses


Le taux de réponse à notre questionnaire était de 90 %. Les résultats de cent questionnaires ont ainsi été exploités (Tableau 1).


Caractéristiques de notre population


Les caractéristiques de notre population témoin représentée par cent femmes normandes âgées de 25 à 70 ans avec un âge moyen de 44 ans ont été détaillées dans le Tableau 2.


Résultats


Parmi ces cent femmes, seules huit d'entres elles n'ont pas eu d'activité sexuelle dans les quatre semaines précédent l'étude. La moyenne du score composite était de 32,2. Le Tableau 3 détaille pour chaque domaine et pour le score composite les minimales, maximales, la moyenne et l'écart-type. La répartition de nos résultats ne suivait pas une loi normale. La distribution du score composite par tranche de dix rapporté aux nombres d'individu est représentée par la Figure 1.


Figure 1
Figure 1. 

Distribution du score composite.




Études de différents facteurs sur la sexualité


Les facteurs comme l'âge, la ménopause, la parité, les douleurs ostéoarticulaires, et le tabac ont été étudiés pour chaque domaine ainsi que pour le score composite. Les résultats sont représentés sous forme de tableaux (respectivement Tableau 4, Tableau 5, Tableau 6, Tableau 7, Tableau 8). Pour l'âge, la répartition du score composite est schématisée sous la forme d'un nuage de point (Figure 2).


Figure 2
Figure 2. 

Nuage de point : répartition du score composite suivant l'âge.





Discussion


La sexualité féminine met en jeu un ensemble complexe de facteurs organiques locaux, pelvipérinéaux ; des facteurs neurologiques, psychiques et environnementaux. D'autres facteurs généraux ont un retentissement possible comme l'âge, le statut hormonal, la parité, l'état articulaire pelvien et dorsolombaire.

La pelvipérinéologie s'intéresse à la prise en charge de femmes qui se plaignent d'un trouble fonctionnel ayant un retentissement sur leur qualité de vie. La prise en charge thérapeutique est donc centrée sur un objectif de bénéfice sur la qualité de vie et passe par une restauration des structures anatomiques. Si les résultats de cette chirurgie sont connus en terme de statique pelvienne et de continence, leur retentissement sur la sexualité féminine reste peu connu car peu étudié [1]. Or la sexualité interfère sur la qualité de vie [2, 3]. C'est pourquoi, il convient d'évaluer la répercussion de cette chirurgie fonctionnelle sur la sexualité féminine. Cette étude, en constituant les bases de données d'une population témoin, permettra ultérieurement d'évaluer ou de comparer l'incidence d'une technique opératoire et/ou la pose de matériaux prothétiques sur la sexualité.

L'évaluation de la sexualité féminine nécessite le recours à des questionnaires de qualité de vie répondant à des critères scientifiques précis. Ils doivent être valides, fiables et standardisés, ce qui permettra de réaliser ultérieurement des comparaisons de résultats. Il faut proscrire l'utilisation de fragments de questionnaires ou encore l'adaptation personnelle de questionnaires de référence existants. La littérature permet de trouver de nombreux questionnaires évaluant la sexualité féminine, mais peu répondent aux critères scientifiques de qualité préalablement définis [4]. Deux questionnaires se démarquent et répondent à cette exigence scientifique : le FSFI et le BISF-W [5, 6].

Le FSFI a été conçu par ROSEN en 2000 et le choix des 19 items regroupés en six domaines est basé sur la classification American Foundation for Urologic Diseases (AFUD). Il détaille de façon très précise chaque phase de l'excitation féminine et du plaisir selon la courbe des réactions sexuelles de Masters et Johnson : excitation, plateau, orgasme et résolution. L'excitation est divisée en deux niveaux, quatre items pour la lubrification et quatre items pour le désir et l'excitation subjective.

Les avantages du questionnaire FSFI sont une utilisation par certains professionnels de santé dans plusieurs publications, ce qui facilite les comparaisons de résultats ; et un taux de réponse élevé lié aux caractères moins intimes des questions posées par rapport au BISF-W. Mais son inconvénient est l'absence de validation en langue française lors du début de notre étude. De plus, il apparaît moins précis dans les réponses demandées et il existe une part prépondérante accordée à l'excitation (huit items sur 19) sur le calcul du score composite.

Les points forts du BISF-W sont une approche multidimensionnelle de la sexualité féminine, son application possible chez la femme hétéro ou homosexuelle et sa validation en langue française [7]. En ce qui concerne ses points faibles, il existe une évaluation trop détaillée des pratiques sexuelles des patientes. Il en résulte comme problème un taux de réponse diminué chez les patientes gênées de répondre à des questions jugées trop intimes. Il faut ajouter un temps de réponse long (20 minutes). Toutefois, dans notre étude, le taux de réponse est élevé, probablement dû à l'explication de notre démarche lors d'un entretien individuel et à la préservation de l'anonymat. Un autre inconvénient est l'absence de pondération des différents items sur le calcul des scores d'un domaine ou a fortiori du score composite. En effet, l'absence d'une pratique sexuelle particulière aura autant d'influence que l'absence d'orgasme. Enfin, il ne peut s'appliquer qu'aux femmes ayant eu une relation sexuelle dans les quatre semaines précédant la réponse au questionnaire.

Il a été montré que les travaux utilisant le questionnaire FSFI sont en cohérence avec ceux utilisant le BISF-W [8, 9].

L'étude de la sexualité dans notre population témoin montre un score composite moyen à 32,2. Les scores les plus élevés sont retrouvés pour les domaines D4 (réceptivité) et D6 (satisfaction relationnelle) ; les plus bas pour les domaines D3 (fréquence de l'activité) et D7 (problème affectant la sexualité). Lorsqu'un facteur causal est identifié, le désir (D3), l'excitation (D2) et la fréquence de l'activité (D3) sont toujours touchés. En revanche, la perturbation d'un domaine du questionnaire BISF-W ne retentit jamais sur l'évaluation globale par le score composite. L'âge et la ménopause ont une influence négative forte sur la sexualité. La perturbation de l'environnement hormonal est reconnue comme facteur d'altération sexuelle. En effet, les estrogènes contribuent au maintien de l'intégrité tissulaire, protègent les vaisseaux de l'artériosclérose et régulent la voie du NO. À cela s'ajoutent les modifications psychologiques et émotionnelles, essentielles à l'obtention d'une excitation correcte. Aussi, il apparaît logique que les douleurs chroniques, la raideur du rachis, et le manque d'abduction de hanche aient une influence négative sur la sexualité.

Ainsi, les résultats du BISF-W dans notre population témoin de cent femmes normandes ont été concordants avec ceux retrouvés dans la littérature [1, 7, 10] même si différents questionnaires d'évaluation ont été utilisés. À noter que l'étude de Baudelot-Berrogain [7] a utilisé le questionnaire BISF-W sur une population de femme toulousaine. Cependant les résultats bruts par domaines n'ont pas été publiés ce qui nous prive d'étude comparative. Désormais, il est disponible, par cette étude, les résultats d'une population témoin qui servira de référence (Tableau 3).

Ainsi, notre étude a confirmé l'existence d'une forte corrélation entre l'âge et l'altération de différents domaines de la sexualité comme le désir (D1 ; r =−0,3 ; p =0,002) ; l'excitation (D2 ; r =−0,22 ; p =0,029) ; la fréquence de l'activité (D3 ; r =0,35 ; p =0,0004) et le plaisir (D5 ; r =−0,35 ; p =0,0004) (Tableau 4). De même, il a été constaté l'altération de la sexualité par la ménopause dans les mêmes domaines que ceux concernant l'âge à l'exception du plaisir (D5) (Tableau 5). Cependant, nous constatons que l'âge et la ménopause n'altèrent pas toutes les dimensions de la qualité de vie sexuelle et que le score composite n'est pas modifié.

Ainsi, dans cette tranche d'âge spécifique, il semblerait que les femmes conservent une activité sexuelle qu'elles jugent satisfaisante (score composite non modifié) malgré une altération de celle-ci dans certains domaines. Ces constatations sont intéressantes, car elles concernent la tranche d'âge où sont majoritairement présentes les pathologies pelvipérinéales susceptibles d'être opérées.

Nos résultats n'ont pas confirmé l'influence supposée du tabac et de la parité sur la sexualité féminine (Tableau 6, Tableau 8).

Dans notre cas, l'effectif est trop faible pour qu'on puisse déduire, à partir des analyses statistiques, d'autre chose que des suggestions quant aux corrélations éventuelles. Les statistiques sont une technique visant à fournir des paramètres qui sont chacun un résumé succinct d'une collection d'observations. Cela permet seulement de suggérer des pistes à explorer et, in fine, des hypothèses sur la structure de la population ou sur la corrélation entre certains paramètres. Si l'effectif est assez élevé, on peut mesurer la probabilité que la distribution observée soit compatible avec la loi normale, puis que telle ou telle hypothèse soit vérifiée.


Conclusion


Le retentissement de la chirurgie pelvienne sur la sexualité féminine a été peu évalué et peu étudié dans la littérature. L'objectif principal de cette chirurgie pelvienne qualifiée « de fonctionnelle » a été un objectif de qualité de vie. La sexualité a interfèré significativement sur la qualité de vie. Ainsi, il convient d'évaluer le retentissement de cette chirurgie sur la sexualité de nos patientes. L'autoquestionnaire BISF-W, validé en langue française, constitue un outil scientifique précieux pour répondre à cette exigence. Il faut donc encourager son usage en pratique clinique. Toutefois, le BISF-W n'est pas un outil diagnostic, il permet de comparer des populations et l'influence d'un facteur particulier sur un des domaines de la sexualité féminine. Par cette étude, il est disponible une base de données d'une population témoin de cent femmes. Elle permettra d'étudier le retentissement d'une technique opératoire et/ou de la pose de matériaux prothétiques sur la sexualité féminine.



Annexe A. Questionnaire général


Âge :

Êtes-vous : mariée, seule, divorcée, veuve, concubine

Êtes-vous : ménopausée, non ménopausée

Êtes-vous souvent : calme, stressée

Avez-vous : pas de douleur, douleurs chroniques, des douleurs du dos ou des hanches

Opérations dans le passé :

Grossesses :

Nombre d'enfants :

Nombre d'accouchements :

Nombre d'accouchement par voie naturelle :

Nombre de césariennes :

Ménopause : (oui/non) :

Problèmes actuels de santé :




Hypertension artérielle  Oui  Non 
Diabète  Oui  Non 
Tabac  Oui  Non 
    Moins d'un paquet par semaine 
    Plus d'un paquet par semaine (préciser) 
Cholestérol  Oui  Non 



Autres (allergies, problèmes d'articulation...)

Traitements en cours :

(SVP marquez simplement le nom des médicaments que vous prenez plusieurs fois par semaine)



Annexe B. Questionnaire d'évaluation de la sexualité féminine (French version of the BISF-W )


Ce questionnaire porte sur des sujets délicats et personnels. Vos réponses resteront strictement confidentielles. Si vous ne pouvez pas ou ne souhaitez pas répondre à une question, vous pouvez passer à la suivante.

Répondez aux questions suivantes en choisissant la réponse correspondant le mieux à votre activité au cours des quatre dernières semaines.

1.
Avez-vous actuellement un(e) partenaire sexuel(le) ? - Oui - Non
2.
Avez-vous eu une activité sexuelle au cours des quatre dernières semaines ? - Oui - Non
3.
Au cours des quatre dernières semaines, combien de fois avez-vous eu des pensées sexuelles, des fantasmes ou des rêves érotiques ? (Veuillez entourer la réponse la mieux adaptée).
(0)
Jamais
(1)
Une fois
(2)
Deux à trois fois
(3)
Une fois par semaine
(4)
Deux à trois par semaine
(5)
Une fois par jour
(6)
Plusieurs fois par jour


4.
À l'aide de l'échelle de réponse à droite, indiquez combien de fois vous avez eu envie de faire les choses suivantes au cours des quatre dernières semaines. (Veuillez répondre à chacune de ces propositions, même si elle ne vous concerne pas).
Baiser sensuel(0) JamaisMasturbation seule(1) Une foisMasturbation avec votre partenaire(2) Deux à trois foisCaresses et jeux sexuels(3) Une fois par semaineSexe oral (fellation ou cunnilingus, par vous ou votre partenaire)(4) Deux à trois fois par semainePénétration vaginale(5) Une fois par jourRapport anal (sodomie)(6) Plusieurs fois par jour


Baiser sensuel  (0) Jamais 
Masturbation seule  (1) Une fois 
Masturbation avec votre partenaire  (2) Deux à trois fois 
Caresses et jeux sexuels  (3) Une fois par semaine 
Sexe oral (fellation ou cunnilingus, par vous ou votre partenaire)  (4) Deux à trois fois par semaine 
Pénétration vaginale  (5) Une fois par jour 
Rapport anal (sodomie)  (6) Plusieurs fois par jour 




5.
À l'aide de l'échelle de réponse à droite, indiquez si vous avez été excitée par les expériences sexuelles suivantes au cours des quatre dernières semaines. (Veuillez répondre à chacune de ces propositions, même si elle ne vous concerne pas).
Baiser sensuel(0) Je n'ai pas fait celaRêves ou fantasmes(1) Jamais excitéeMasturbation seule(2) Rarement (moins de 25 % du temps)Masturbation avec votre partenaire(3) Parfois (environ 50 % du temps)Caresses et jeux sexuels(4) La plupart du temps (environ 75 % du temps)Sexe oral (fellation ou cunnilingus, par vous ou votre partenaire)(5) Tout le temps excitéePénétration vaginaleRapport anal (sodomie)


Baiser sensuel  (0) Je n'ai pas fait cela 
Rêves ou fantasmes  (1) Jamais excitée 
Masturbation seule  (2) Rarement (moins de 25 % du temps) 
Masturbation avec votre partenaire  (3) Parfois (environ 50 % du temps) 
Caresses et jeux sexuels  (4) La plupart du temps (environ 75 % du temps) 
Sexe oral (fellation ou cunnilingus, par vous ou votre partenaire)  (5) Tout le temps excitée 
Pénétration vaginale   
Rapport anal (sodomie)   




6.
Dans l'ensemble, au cours des quatre dernières semaines, avez-vous été anxieuse ou mal à l'aise au cours d'une activité sexuelle avec votre partenaire ? (Veuillez entourer la réponse la mieux adaptée).
(0)
Je n'ai pas eu de partenaire
(1)
Pas du tout anxieuse ou mal à l'aise
(2)
Rarement (moins de 25 % du temps)
(3)
Parfois (environ 50 % du temps)
(4)
La plupart du temps (environ 75 % du temps)
(5)
Tout le temps anxieuse ou mal à l'aise


7.
À l'aide de l'échelle de réponse à droite, indiquez combien de fois vous avez eu les activités suivantes au cours des quatre dernières semaines. (Veuillez répondre à chacune de ces propositions, même si elle ne vous concerne pas.
Baiser sensuel(0) JamaisFantasmes sexuels(1) Une foisMasturbation seule(2) Deux à trois foisMasturbation avec votre partenaire(3) Une fois par semaineCaresses et jeux sexuels(4) Deux à trois fois par semaineSexe oral (fellation ou cunnilingus, par vous ou votre partenaire)(5) Une fois par jourPénétration vaginale(6) Plusieurs fois par jourRapport anal (sodomie)


Baiser sensuel  (0) Jamais 
Fantasmes sexuels  (1) Une fois 
Masturbation seule  (2) Deux à trois fois 
Masturbation avec votre partenaire  (3) Une fois par semaine 
Caresses et jeux sexuels  (4) Deux à trois fois par semaine 
Sexe oral (fellation ou cunnilingus, par vous ou votre partenaire)  (5) Une fois par jour 
Pénétration vaginale  (6) Plusieurs fois par jour 
Rapport anal (sodomie)   




8.
Au cours des quatre dernières semaines, qui a eu la plupart du temps l'initiative des activités sexuelles ? (Veuillez entourer la réponse la mieux adaptée).
(0)
Je n'ai pas eu de partenaire sexuel(le)
(1)
Je n'ai pas eu de rapports sexuels avec mon/ma partenaire au cours des quatre dernières semaines
(2)
J'ai eu l'initiative la plupart du temps
(3)
J'ai autant eu l'initiative que mon/ma partenaire
(4)
Mon/ma partenaire a eu l'initiative la plupart du temps


9.
Au cours des quatre dernières semaines, la plupart du temps, comment avez-vous répondu aux avances de votre partenaire ? (Veuillez entourer la réponse la mieux adaptée).
(0)
Je n'ai pas eu de partenaire
(1)
Au cours des quatre dernières semaines mon/ma partenaire ne m'a pas fait d'avances
(2)
J'ai refusé la plupart du temps
(3)
J'ai parfois refusé
(4)
J'ai accepté à contrecœur
(5)
J'ai accepté, mais pas toujours avec plaisir
(6)
J'ai accepté avec plaisir la plupart du temps
(7)
J'ai tout le temps accepté avec plaisir


10.
Au cours des quatre dernières semaines, avez-vous eu du plaisir lors de vos activités sexuelles ? (Veuillez entourer la réponse la mieux adaptée).
(0)
Je n'ai pas eu de partenaire
(1)
Je n'ai pas eu d'activités sexuelles au cours des quatre dernières semaines
(2)
Je n'ai pas eu de plaisir
(3)
Rarement (moins de 25 % du temps)
(4)
Parfois (environ 50 % du temps)
(5)
La plupart du temps (environ 75 % du temps)
(6)
J'ai tout le temps eu du plaisir


11.
À l'aide de l'échelle de réponse à droite, indiquez si vous avez eu un orgasme lors des activités suivantes au cours des quatre dernières semaines. (Veuillez répondre à chacune de ces propositions, même si elle ne vous concerne pas).
Rêves ou fantasmesBaiser sensuel(0) Je n'ai pas eu de partenaireMasturbation seule(1) Je n'ai pas fait celaMasturbation avec votre partenaire(2) JamaisCaresses et jeux sexuels(3) Rarement (moins de 25 % du temps)Sexe oral (fellation ou cunnilingus, par vous ou par votre partenaire)(4) Parfois (environ 50 % du temps)Pénétration vaginale(5) La plupart du temps (environ 75 % du temps)Rapport anal (sodomie)(6) J'ai tout le temps eu un orgasme


Rêves ou fantasmes   
Baiser sensuel  (0) Je n'ai pas eu de partenaire 
Masturbation seule  (1) Je n'ai pas fait cela 
Masturbation avec votre partenaire  (2) Jamais 
Caresses et jeux sexuels  (3) Rarement (moins de 25 % du temps) 
Sexe oral (fellation ou cunnilingus, par vous ou par votre partenaire)  (4) Parfois (environ 50 % du temps) 
Pénétration vaginale  (5) La plupart du temps (environ 75 % du temps) 
Rapport anal (sodomie)  (6) J'ai tout le temps eu un orgasme 




12.
Au cours des quatre dernières semaines, la fréquence de l'activité sexuelle avec votre partenaire a été : (veuillez entourer la réponse la mieux adaptée).
(0)
Je n'ai pas eu de partenaire
(1)
Moins importante que ce que vous auriez voulu
(2)
Aussi importante que ce que vous auriez voulu
(3)
Plus importante que ce que vous auriez voulu


13.
À l'aide de l'échelle de réponse à droite, indiquez si les éléments suivants ont changé au cours des quatre dernières semaines. (Veuillez répondre à chacune de ces propositions, même si elle ne vous concerne pas).
Intérêt pour le sexe(0) je ne suis pas concernéeExcitation sexuelle(1) a nettement diminuéActivité sexuelle(2) a légèrement diminuéSatisfaction sexuelle(3) n'a pas changéAnxiété par rapport au sexe(4) a légèrement augmenté(5) a nettement augmenté


Intérêt pour le sexe  (0) je ne suis pas concernée 
Excitation sexuelle  (1) a nettement diminué 
Activité sexuelle  (2) a légèrement diminué 
Satisfaction sexuelle  (3) n'a pas changé 
Anxiété par rapport au sexe  (4) a légèrement augmenté 
(5) a nettement augmenté   




14.
Au cours des quatre dernières semaines, avez-vous eu les problèmes suivants ? (Veuillez répondre à chacune de ces propositions, même si elle ne vous concerne pas).
Saignements ou irritation après pénétration vaginale(0) JamaisManque de lubrification vaginale(1) Rarement (moins de 25 % du temps)Pénétration ou rapport douloureux(2) Parfois (environ 50 % du temps)Difficulté à avoir un orgasme(3) La plupart du temps (environ 75 % du temps)Vagin contracté (vaginisme)(4) Tout le tempsFuites d'urineMaux de tête après l'activité sexuelleInfection vaginale


Saignements ou irritation après pénétration vaginale  (0) Jamais 
Manque de lubrification vaginale  (1) Rarement (moins de 25 % du temps) 
Pénétration ou rapport douloureux  (2) Parfois (environ 50 % du temps) 
Difficulté à avoir un orgasme  (3) La plupart du temps (environ 75 % du temps) 
Vagin contracté (vaginisme)  (4) Tout le temps 
Fuites d'urine   
Maux de tête après l'activité sexuelle   
Infection vaginale   




15.
À l'aide de l'échelle de réponse à droite, indiquez si les éléments suivants ont eu des conséquences sur votre niveau d'activité sexuelle au cours des quatre dernières semaines. (Veuillez répondre à chacune de ces propositions, même si elle ne vous concerne pas).
Mes problèmes de santé (par exemple : infection, maladie)(0) Je n'ai pas eu de partenaireLes problèmes de santé de mon/ma partenaire(1) JamaisDes conflits dans le couple(2) Rarement (moins de25 % du temps)Le manque d'intimité(3) Parfois (environ 50 % du temps)Autre (veuillez préciser)(4) La plupart du temps (environ 75 % du temps)(5) Tout le temps


Mes problèmes de santé (par exemple : infection, maladie)  (0) Je n'ai pas eu de partenaire 
Les problèmes de santé de mon/ma partenaire  (1) Jamais 
Des conflits dans le couple  (2) Rarement (moins de25 % du temps) 
Le manque d'intimité  (3) Parfois (environ 50 % du temps) 
Autre (veuillez préciser)  (4) La plupart du temps (environ 75 % du temps) 
  (5) Tout le temps 




16.
Êtes-vous satisfaite de votre apparence physique générale ? (Veuillez entourer la réponse la mieux adaptée).
(0)
Très satisfaite
(1)
Plutôt satisfaite
(2)
Ni satisfaite ni mécontente
(3)
Plutôt mécontente
(4)
Très mécontente


17.
Au cours des quatre dernières semaines, avez-vous réussi à faire comprendre à votre partenaire quels étaient vos désirs ou préférences sexuels ? (Veuillez entourer la réponse la mieux adaptée).
(0)
Je n'ai pas eu de partenaire
(1)
Je n'ai pas réussi à lui faire comprendre quels étaient mes désirs ou préférences sexuels
(2)
Rarement (moins de 25 % du temps)
(3)
Parfois (environ 50 % du temps)
(4)
La plupart du temps (environ 75 % du temps)
(5)
J'ai toujours réussi à lui faire comprendre quels étaient mes désirs ou préférences sexuels


18.
Dans l'ensemble, avez-vous été satisfaite de vos relations sexuelles avec votre partenaire ? (Veuillez entourer la réponse la mieux adaptée).
(0)
Je n'ai pas eu de partenaire
(1)
Très satisfaite
(2)
Plutôt satisfaite
(3)
Ni satisfaite ni mécontente
(4)
Plutôt mécontente
(5)
Très mécontente


19.
Dans l'ensemble, pensez-vous que votre partenaire a été satisfait(e) de vos relations sexuelles ? (Veuillez entourer la réponse la mieux adaptée).
(0)
Je n'ai pas eu de partenaire
(1)
Très satisfait(e)
(2)
Plutôt satisfait(e)
(3)
Ni satisfait(e) ni mécontent(e)
(4)
Plutôt mécontent(e)
(5)
Très mécontent(e)


20.
Dans l'ensemble, à quel point l'activité sexuelle est-elle importante dans votre vie ? (Veuillez entourer la réponse la mieux adaptée).
(0)
Pas du tout importante
(1)
Plutôt pas importante
(2)
Ni l'un ni l'autre
(3)
Plutôt importante
(4)
Très importante


21.
Entourez le chiffre de la proposition qui décrit le mieux votre expérience sexuelle.
(0)
Complètement hétérosexuelle
(1)
Largement hétérosexuelle, avec de nombreuses expériences homosexuelles
(2)
Largement hétérosexuelle, avec quelques expériences homosexuelles
(3)
Autant hétérosexuelle qu'homosexuelle
(4)
Largement homosexuelle, avec de nombreuses expériences hétérosexuelles
(5)
Largement homosexuelle, avec quelques expériences hétérosexuelles
(6)
Complètement homosexuelle


22.
Entourez le chiffre de la proposition qui décrit le mieux vos désirs sexuels.
(0)
Complètement hétérosexuels
(1)
Largement hétérosexuels, avec quelques désirs homosexuels
(2)
Largement hétérosexuels, avec de nombreux désirs homosexuels
(3)
Autant hétérosexuels qu'homosexuels
(4)
Largement homosexuels, avec de nombreux désirs hétérosexuels
(5)
Largement homosexuels, avec quelques désirs hétérosexuels
(6)
Complètement homosexuels




 Niveau de preuve : 5.





Tableau 1 - Domaines et scores du BISF-W.
Domaines  Questions  Scores 
D1  Q3+Q4  0 à 12 
D2  Q5+Q6  0 à 12 
D3  Q7  0 à 12 
D4  Q8+Q9+Q12  0 à 15 
D5  Q10+Q11  0 à 12 
D6  Q18+Q19+Q20  0 à 12 
D7  Q14+Q15+Q16+Q17  0 à 16 
Évaluation globale par le score composite  D1+D2+D3+D4+D5+D6−D7  −16 à +75 





Tableau 2 - Caractéristiques de la population témoin.
Pathologies associées  n =100 
HTA  10 
Tabac moins d'un paquet par jour 
Tabac plus d'un paquet par jour  10 
Diabète 
Cholestérol  18 
Stress  33 
Douleurs hanches et/ou dos  22 
Ménopause  27 
Parité 0 
18 
45 
21 
>
HTA+tabac+diabète+cholestérol  49 





Tableau 3 - Score des différents domaines du BISF-W.
Domaines  Mini/maxi BISF-W  Mini/maxi (n =100)  Moyenne et écart-type  Médiane  25e et 75e percentile 
D1 (pensées, désir)  0/12  0/10  4,26±2,43  4,5  2,3/6,1 
D2 (excitation)  0/12  0/11  6,19±2,53  6,6  4,6/8 
D3 (fréquence de l'activité)  0/12  0/8  3,28±2,09  3,2  1,7/4,5 
D4 (réceptivité, initiative)  0/15  0/15  8,74±3,30  10  7/11 
D5 (plaisir, orgasme)  0/12  0/11  5,4±2,29  5,7  4,2/6,8 
D6 (satisfaction relationnelle)  0/12  0/12  8,42±2,53  7/10 
D7 (problèmes affectant la sexualité)  0/16  0/9,1  4,07±2,19  3,9  2,1/5,8 
Évaluation globale par le score composite  −16/+75  −0,8/61,2  32,18±12,56  34  25,5/42,3 





Tableau 4 - Âge et score de BISF-W.
Domaines  r   Spearman 
D1  −0,30  0,002 
D2  −0,22  0,029 
D3  −0,35  0,0004 
D4  +0,40  0,692 
D5  −0,21  0,031 
D6  +0,03  0,708 
D7  −0,15  0,117 
Évaluation globale par le score composite  −0,15  0,135 





Tableau 5 - Ménopause et score du BISF-W.
Domaines  Ménopause (n =27)  Absence de ménopause (n =73)  p  
D1  3,27±2,41  4,62±2,35  0,02 
D2  4,90±2,39  6,67±2,42  0,01 
D3  2,08±1,84  3,70±2,01  0,01 
D4  8,85±3,95  8,69±3,04  0,43 
D5  5,01±2,55  5,54±2,18  0,26 
D6  8,33±2,46  8,45±2,56  0,70 
D7  3,65±2,06  4,22±2,22  0,21 
Évaluation globale par le score composite  28,72±12,76  33,45±12,33  0,12 





Tableau 6 - Parité et score du BISF-W.
Domaines  0–1 enfant (n =27)  >2 enfants (n =73)  p  
D1  4,37±2,70  4,21±2,34  0,86 
D2  5,83±2,91  6,31±2,39  0,48 
D3  3,52±2,24  3,18±2,03  0,79 
D4  8,07±4,09  8,97±2,96  0,59 
D5  5,42±2,60  5,38±2,19  0,88 
D6  7,96±2,94  8,58±2,36  0,55 
D7  4,22±2,40  4,01±2,11  0,95 
Évaluation globale par le score composite  30,97±15,04  32,79±11,65  0,69 





Tableau 7 - Douleur hanche et/ou dos et score du BISF-W.
Domaines  Douleur  Absence de douleur  p  
D1  3,45±2,1  4,49±2,48  0,02 
D2  5,28±2,05  6,45±2,61  0,01 
D3  2,57±1,7  3,51±2,15  0,01 
D4  8,82±3,51  8,72±3,26  0,20 
D5  4,56±2,22  5,56±2,28  0,03 
D6  8,77± 8,32±2,66  0,97 
D7  4,19±1,92  4,04±2,27  0,76 
Évaluation globale par le score composite  29,35±11,34  33,05±12,92  0,39 





Tableau 8 - Tabac et score du BISF-W.
Domaines  Tabagisme (n =16)  Absence de tabagisme (n =83)  p  
D1  4,12±2,45  5±2,30  0,17 
D2  6,07±2,61  6,84±2,05  0,28 
D3  3,18±2,12  3,95±1,81  0,12 
D4  8,80±3,24  8,44±3,67  0,59 
D5  5,33±2,36  5,78±1,91  0,64 
D6  8,31±2,63  9±1,91  0,41 
D7  3,89±2,14  5,01±2,27  0,68 
Évaluation globale par le score composite  31,9±12,90  33,9±11,34  0,75 





Hypertension artérielle  Oui  Non 
Diabète  Oui  Non 
Tabac  Oui  Non 
    Moins d'un paquet par semaine 
    Plus d'un paquet par semaine (préciser) 
Cholestérol  Oui  Non 





Baiser sensuel  (0) Jamais 
Masturbation seule  (1) Une fois 
Masturbation avec votre partenaire  (2) Deux à trois fois 
Caresses et jeux sexuels  (3) Une fois par semaine 
Sexe oral (fellation ou cunnilingus, par vous ou votre partenaire)  (4) Deux à trois fois par semaine 
Pénétration vaginale  (5) Une fois par jour 
Rapport anal (sodomie)  (6) Plusieurs fois par jour 





Baiser sensuel  (0) Je n'ai pas fait cela 
Rêves ou fantasmes  (1) Jamais excitée 
Masturbation seule  (2) Rarement (moins de 25 % du temps) 
Masturbation avec votre partenaire  (3) Parfois (environ 50 % du temps) 
Caresses et jeux sexuels  (4) La plupart du temps (environ 75 % du temps) 
Sexe oral (fellation ou cunnilingus, par vous ou votre partenaire)  (5) Tout le temps excitée 
Pénétration vaginale   
Rapport anal (sodomie)   





Baiser sensuel  (0) Jamais 
Fantasmes sexuels  (1) Une fois 
Masturbation seule  (2) Deux à trois fois 
Masturbation avec votre partenaire  (3) Une fois par semaine 
Caresses et jeux sexuels  (4) Deux à trois fois par semaine 
Sexe oral (fellation ou cunnilingus, par vous ou votre partenaire)  (5) Une fois par jour 
Pénétration vaginale  (6) Plusieurs fois par jour 
Rapport anal (sodomie)   





Rêves ou fantasmes   
Baiser sensuel  (0) Je n'ai pas eu de partenaire 
Masturbation seule  (1) Je n'ai pas fait cela 
Masturbation avec votre partenaire  (2) Jamais 
Caresses et jeux sexuels  (3) Rarement (moins de 25 % du temps) 
Sexe oral (fellation ou cunnilingus, par vous ou par votre partenaire)  (4) Parfois (environ 50 % du temps) 
Pénétration vaginale  (5) La plupart du temps (environ 75 % du temps) 
Rapport anal (sodomie)  (6) J'ai tout le temps eu un orgasme 





Intérêt pour le sexe  (0) je ne suis pas concernée 
Excitation sexuelle  (1) a nettement diminué 
Activité sexuelle  (2) a légèrement diminué 
Satisfaction sexuelle  (3) n'a pas changé 
Anxiété par rapport au sexe  (4) a légèrement augmenté 
(5) a nettement augmenté   





Saignements ou irritation après pénétration vaginale  (0) Jamais 
Manque de lubrification vaginale  (1) Rarement (moins de 25 % du temps) 
Pénétration ou rapport douloureux  (2) Parfois (environ 50 % du temps) 
Difficulté à avoir un orgasme  (3) La plupart du temps (environ 75 % du temps) 
Vagin contracté (vaginisme)  (4) Tout le temps 
Fuites d'urine   
Maux de tête après l'activité sexuelle   
Infection vaginale   





Mes problèmes de santé (par exemple : infection, maladie)  (0) Je n'ai pas eu de partenaire 
Les problèmes de santé de mon/ma partenaire  (1) Jamais 
Des conflits dans le couple  (2) Rarement (moins de25 % du temps) 
Le manque d'intimité  (3) Parfois (environ 50 % du temps) 
Autre (veuillez préciser)  (4) La plupart du temps (environ 75 % du temps) 
  (5) Tout le temps 




Références



Rosen R.C., Taylor J.F., Leiblum S.R., Bachmann G.A. Prevalence of sexual dysfunction in women: results of a survey study of 329 women in an outpatient gynecological clinic J Sex Marital Ther 1993 ;  19 : 171-188
Jones Le R.A. The use of validated questionnaires to assess female sexual dysfunction World J Urol 2002 ;  20 : 89-92
Mear I. Difficultés des essais cliniques internationaux : l'adaptation culturelle des questionnaires de qualité de vie  Qualité de vie liée à l'état de santé : critère d' évaluation Paris: Springer-Verlag (2002). 47–54.
Ficek L., Miotla P., Rechberger T. Womenʼs sexual life quality assessment with use of questionnaires in clinical trials - review of accessible tools, their characteristics and comparison of their properties. Ginekol Pol 2005 ;  76 : 1000-1007
Taylor J.F., Rosen R.C., Leiblum S.R. Self-report assessment of female sexual function: psychometric evaluation of the Brief Index of Sexual Functioning for Women Arch Sex Behav 1994 ;  23 : 627-643 [cross-ref]
Rosen R., Brown C., Heiman J., Leiblum S., Meston C., Shabsigh R., et al. The female sexual function index (FSFI): a multidimensional self-report instrument for the assessment of female sexual function J Sex Marital Ther 2000 ;  26 : 191-208
Baudelot-Berrogain N., Roquejoffre S., Game X., Mallet R., Mouzin M., Bertrand N., et al. Linguistic validation of the “Brief Index of Sexual Functioning for Women Prog Urol 2006 ;  16 : 174-183
Munarriz R., Talakoub L., Flaherty E., Gioia M., Hoag L., Kim N.N. Androgen replacement therapy with dehydroepiandrosterone for androgen insufficiency and female sexual dysfunction: androgen and questionnaire results J Sex Marital Ther 2002 ;  28 : 165 [cross-ref]
Meston C.M. Validation of the female sexual function index (FSFI) in women with female orgasmic disorder and in women with hypoactive sexual desire disorder J Sex Marital Ther 2003 ;  29 : 39-46 [cross-ref]
Berman J.R., Bassuk J. Physiology and pathophysiology of female sexual function and dysfunction World J Urol 2002 ;  20 : 111-118 [cross-ref]






© 2008 
Publié par Elsevier Masson SAS.