Analyse de la courbe d’apprentissage de l’énucléation endoscopique au laser : comparaison des techniques HoLEP et GreenLEP

25 novembre 2016

Auteurs : V. Misrai, B. Peyronnet, V. Comat, J. Cornu, F. Gomez-sancha, G. Robert
Référence : Prog Urol, 2016, 13, 26, 785
Objectifs

L’énucléation au laser Holmium (HoLEP) est aujourd’hui la seule technique endoscopique de niveau de preuve 1 dans la prise en charge chirurgicale de l’hyperplasie bénigne de prostate. L’énucléation au laser Greenlight® (GreenLEP) a été récemment décrite comme une alternative à l’HoLEP. L’objectif était de comparer la courbe d’apprentissage ainsi que les résultats périopératoires et fonctionnels de l’HoLEP et du GreenLEP.

Méthodes

Les données des 100 premiers cas consécutifs traités par GreenLEP et HoLEP par deux chirurgiens différents ont été recueillies de façon prospective et analysées rétrospectivement. L’énucléation était réalisée en bloc pour la technique GreenLEP et en 3 lobes pour l’HoLEP en utilisant respectivement le laser Greenlight HPS™ 2090 (Boston Scientific) et laser Lumenis™ 100W Holmium. Les données étaient recueillis à 1, 3 et 6 mois et comparés entre les deux groupes. L’évolution des paramètres peropératoires était analysée dans le temps.

Résultats

L’énergie totale utilisée et le temps opératoire étaient inférieurs dans le groupe GreenLEP (58 vs 110kJ, p <0,0001 et 60 vs 90min, p <0,0001). La durée opératoire atteignait un plateau après 30 interventions dans chaque groupe (Fig. 1). Les durées de sondage et d’hospitalisation étaient plus courtes dans le groupe HoLEP (2 vs 1jours, p <0,0001 et 2 vs 1jours, p <0,0001). Les complications postopératoires étaient comparables entre GreenLEP (19 %) et HoLEP (25 %). L’augmentation du Qmax et la diminution de l’IPSS étaient supérieures à 3 mois dans le groupe GreenLEP. L’amélioration de l’IPSS était supérieure à 6 mois dans le groupe HoLEP. L’incontinence urinaire était transitoire et comparable à 3 mois entre GreenLEP (6 %) et HoLEP (9 %).

Conclusion

L’apprentissage du GreenLEP et de l’HoLEP nécessite environ 30 interventions. Les résultats périopératoires et fonctionnels sont bons et similaires à court terme dans les 2 techniques.




 




Fig. 1
Fig. 1. 

Évolution du temps opératoire.





Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs n'ont pas précisé leurs éventuels liens d'intérêts.






© 2016 
Publié par Elsevier Masson SAS.