Analgésie par morphine intravésicale en Urologie Pédiatrique

16 juillet 2001

Mots clés : malformation de la voie urinaire supérieure, Reflux vésico-urétéral, opération anti-reflux, implantation urétéro-vésicale, analgésie
Auteurs : Bertschy C, Aubert D, Lassauge F, Pequegnot-Jannin C, Bawab F, Lombardot V
Référence : Prog Urol, 1999, 9, 474-478
BUT : Evaluation de la technique et de l'intérêt de l'instillation intravésicale de morphine après réimplantation urétéro-vésicale chez l'enfant. MATÉRIELS ET MÉTHODES : De juillet 1997 à juin 1998, le protocole de Duckett (Philadelphie - USA) comportant une perfusion lente intravésicale de morphine pendant les trois premiers jours post-opératoires, a été utilisé chez 25 enfants de cinq mois à douze ans après chirurgie de réimplantation urétéro-vésicale, sans sondage vésical.La douleur post-opératoire a été évaluée selon les échelles CHEOPS et EVA et par l'ensemble du personnel soignant par un questionnaire anonyme.
RÉSULTATS : Les tests d1évaluation analgésique ont confirmé une amélioration significative du confort post-opératoire, malgré l'absence de sonde vésicale.Ausun effet secondaire ou complication liés à l'instillation intravésicale de morphine n'ont été observés.
CONCLUSION : L'utilisation de la morphine intravésicale est une technique d'analgésie post-opératoire facile, efficace, permettant une bonne tolérance de l'absence de sonde vésicale en post-opératoire.