Amputation totale de verge pour cancer et uretrostomie périnéale en centre expert

25 novembre 2017

Auteurs : I. Dominique, J.-E. Terrier, A. Ruffion, N. Morel Journel
Référence : Prog Urol, 2017, 13, 27, 811
Objectifs

Le cancer de la verge est une tumeur rare en Europe représentant 0,5 % des tumeurs malignes. Le traitement de référence est la pénectomie partielle ou totale suivant l’extension tumorale, mais reste peu pratiqué et connue en raison du nombre faible d’indications. L’objectif de ce travail est de présenter la technique chirurgicale d’amputation totale de verge pour cancer avec urétrostomie périnéale, réalisée par un chirurgien expert.

Méthodes

Il s’agit d’un patient de 56 ans diagnostiqué d’un carcinome épidermoïde de verge pT3 N3 M1 de grade 4 de Browers. Une amputation partielle de verge a été réalisée, en marge saine puis six cures de chimiothérapie (TIP) administrées avec une bonne réponse clinicoradiologique. Un curage inguinal bilatéral avait été réalisé 6 mois après. Un an plus tard, diagnostic de récidive locale avec envahissement urétral et adénopathies douloureuses scrotales, posant l’indication d’amputation totale de la verge avec urétrostomie périnéale.

Résultats

La verge est disséquée jusqu’aux corps caverneux puis les corps caverneux ainsi que l’urètre bulbaire sont disséqués. La technique proposée est le plus anatomique possible en disséquant les principaux vaisseaux nourriciers de façon à pourvoir obtenir la meilleure hémostase possible avec l’exérèse la plus complète possible. Pour l’urétrostomie périnéale, un lambeau cutané en U inversé est réalisé pour réduire le risque de sténose postopératoire.

Conclusion

Les chirurgies de tumeur de verge sont rares et spécifiques et doivent être réalisées en centre expert afin d’assurer le meilleur résultat au niveau oncologique mais aussi fonctionnel.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.






© 2017 
Publié par Elsevier Masson SAS.