Affirmer que la France et les pays francophones présentent un niveau parmi les meilleurs au monde

25 mars 2019

Auteurs : J.A. Long
Référence : Prog Urol, 2019, 3, 29, 134-135




 



Revue scientifique et médicale, Progrès en urologie est la revue de notre société savante et assure un peu plus la cohésion de l'urologie française et francophone.


Il s'agit d'une belle réalisation permettant un espace de publication de qualité.


Pourtant critiquée pour son faible impact factor , notre revue n'en reste pas moins un élément solide de formation continue.


Après 6 années passées au sein du comité de rédaction de Progrès en urologie en tant que rédacteur associé, il est temps de laisser la place et de renouveler progressivement l'équipe rédactionnelle.


Ces années à relire les articles ont été une grande joie et un épanouissement personnel. Les papiers soumis n'étaient certes pas tous de grande qualité mais l'Å“uvre de sélection et de perfectionnement est une tâche enrichissante.


De plus, la mutation de la revue vers la langue anglaise avec la possibilité aux auteurs de soumettre en anglais est un élément prometteur. Je soutiens fortement cette évolution inévitable pour ne pas louper notre mutation vers l'échange international. Nous n'avons pas à rougir de notre niveau scientifique. Pour cela, il me semble essentiel de pouvoir communiquer d'égal à égal avec les autres nations dans le langage international. Il en va de notre crédibilité. Nous pourrons alors d'autant plus revendiquer notre culture francophone rayonnante.


Fier d'avoir servi notre revue, je souhaite remercier les rédacteurs actuels dirigés par Franck Bruyère et antérieurement par Éric Lechevallier pour ce travail commun. Il convient de remercier les nombreux relecteurs dont certains assidus de donner de leur temps libre afin de juger, critiquer et améliorer les manuscrits.


Et enfin, il convient d'encourager les auteurs de soumettre les résultats de leur travail à notre communauté par l'intermédiaire de Progrès en urologie .


Déclaration de liens d'intérêts


L'auteur déclare ne pas avoir de liens d'intérêts.






© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.