Absence de trouble métabolique 8 ans après entéro-cystoplastie en Z détubulée

16 juillet 2001

Mots clés : entéro-cystoplastie détubulée, iléo-cystoplastie de remplacement, résultat à long terme, Bilan métabolique
Auteurs : Salomon L, Lugagne PM, Hervé JM, Barré P, Lebret T, Botto H
Référence : Prog Urol, 1998, 8, 62-67
BUTS : La résection intestinale peut entraîner une diminution de l'absorption digestive de différentes substances métaboliques. L'utilisation de ces mêmes segments intestinaux comme matériels de reconstruction de l'appareil urinaire peut également provoquer des troubles métaboliques. Nous avons étudié les conséquences métaboliques à long terme de l'entérocystoplastie de remplacement après prostatocystectomie pour cancer de la vessie.
MATERIEL ET METHODES : Huit patients ayant eu une entérocystoplastie de remplacement en Z détubulée après prostatocystectomie pour cancer de la vessie ont été revus avec un recul moyen de 8,2 ans (7,8-8,8 ans). L'entérocystoplastie était réalisée en utilisant 45 cm de la dernière anse grêle qui était prélevée 20 cm en amont de la valvule iléocaecale. Tous les patients ont eu un examen clinique et un bilan radiologique (échographie rénale et urographie intraveineuse). Le bilan biologique comportait dans le sang, une NFS avec VGM, une hémostase, un ionogramme, un bilan hépatique, un dosage du cholestérol et des triglycérides, de l'albumine et des protides, de la vitamine B12 et des folates, du fer et de la ferritinéme, du calcium, du phosphore, de la vitamine D et de la parathormone , de l'urée et de la créatinine et le calcul de la clairance de la créatinine, du PSA, et dans les urines, une calciurie, une protéinurie des 24 heures, la mesure du pH urinaire et un ECBU.
RESULTATS : Aucune acidose métabolique ni anomalie du métabolisme phosphocalcique ne sont trouvées. En particulier, il n'y a ni déficit en Vitamine D ni anomalies de la parathormone. Tous les examens biologiques sont normaux. La créatinine moyenne est de 113 mmol/l, la clairance moyenne de la créatinine de 1,8 ml/s/m2. Le taux de PSA moyen est de 0,2 ngr/ml. Aucun patient n'a de résidu postmictionnel. Il n'y a aucune dilatation du haut appareil urinaire.
CONCLUSION : Dans cette série, l'entérocystoplastie en Z détubulée n'entraîne pas à long terme de troubles métaboliques. Ces résultats sont probablement dûs au faible segment de grêle utilisé dans ce type d'entérocystoplastie et à l'absence de résidu post-mictionnel obtenu par une bonne éducation mictionnelle des patients.