Ablation tumorale par ultrasons focalisés (A.T.U.F.) Expérimentation in vivo sur l'adénocarcinome prostatique R 3327 Mat-Ly-Lu

16 juillet 2001

Mots clés : prostate, Tumeur, ultrasons focalisés, expérimentation animale
Auteurs : Margonari J, Chapelon JY, Gelet A, Cathignol D, Bouvier R, Gorry F
Référence : Prog Urol, 1992, 2, 207-219
Les ultrasons peuvent engendrer des lésions tissulaires par combinaison d'effets thermique et mécanique liés à l'absorption tissulaire de l'énergie émise au point focal du transducteur. Les effets des ultrasons focalisés ont été étudiés "in vivo" sur des rats hybrides Fisher/Copenhague porteurs d'un adénocarcinome prostatique expérimental Dunning R 3327. La tumeur expérimentale est créée par injection sous-cutanée au niveau de l'abdomen de 20 milligrammes de tissu tumoral provenant de la souche Mat-Ly-Lu. Le traitement est effectué sous anesthésie générale. L'animal, maintenu dans un sarcophage exposant la tumeur, est immergé dans de l'eau dégazée qui assure le couplage entre la tumeur et le transducteur 1 MHz. Un repérage ultrasonore informatisé contrôle les déplacements du transducteur et permet l'irradiation de la totalité du volume tumoral. L'énergie est fournie par un amplificateur de 7,5 kW, sous forme de trains d'impulsions de durées variables. 77 rats ont été traités et la croissance tumorale comparée à celle d'animaux témoins non irradiés. Les séries comparatives ont permis d'aboutir aux résultats suivants : 1) Une destruction tumorale immédiate est obtenue avec une intensité acoustique très élevée (9000 Watts/cm2) et un temps d'exposition court, 2) Un ralentissement transitoire de la croissance tumorale est observé pour une intensité acoustique comprise entre 3500 et 5500 watts/cm2, 3) Une nécrose partielle ou totale de la tumeur est obtenue avec des intensités comprises entre 300 et 2750 Watts/cm2 et un temps d'exposition long. Une destruction totale de la tumeur a été obtenue chez 30 des 49 rats traités dans ces conditions. 14 animaux ont présenté une récidive locale, 9 animaux n'ont pas présenté de récidive locale mais ont développé des métastases, 7 animaux ont survécu à long terme sans présenter ni récidive locale ni métastases.Dans certaines conditions expérimentales, les ultrasons focalisés sont capables, sans traitement adjuvant, de détruire la tumeur expérimentale Dunning R 3327 souche Mat-Ly-Lu et, dans certains cas, d'obtenir la guérison complète de cette tumeur cancéreuse expérimentale.