Comité de Neuro-Urologie

Toxine botulique : injection dans la paroi vésicale pour vessie neurologique
2015
- Traitement
Cure de prolapsus génital par voie abdominale
2015
- Suite d'interventions

Vous avez été opérée d’une cure de prolapsus génital par voie abdominale.

Mots clés:
Prolapsus génital / Laparotomie
Cure de prolapsus génital par voie coelioscopique
2015
- Suite d'interventions

Vous avez été opérée d’une cure de prolapsus génital par voie coelioscopique.

Mots clés:
Prolapsus génital / Coelioscopie
Cure de prolapsus génital par voie vaginale
2015
- Suite d'interventions

Vous avez été opérée d’une cure de prolapsus génital par voie vaginale.

Mots clés:
Prolapsus génital / Voie vaginale
Entérocystoplastie
2015
- Suite d'interventions

Vous venez d’être opéré(e) d’un agrandissement de vessie : Entérocystoplastie

Mots clés:
Vessie / Agrandissement / Entérocystoplastie
CAS CLINIQUE N° 8 : Accident vasculaire cérébral
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 26-29, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse Un patient de 75 ans, aux antécédents de diabète de type 2 et d’hypertension artérielle, est hospitalisé dans le service des urgences neuro-vasculaires au décours de la survenue d’une hémiplégie gauche secondaire à un accident vasculaire ischémique temporo-pariétal droit.
CAS CLINIQUE N° 19 : Infertilité et test éjaculatoire
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 65-68, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse
CAS CLINIQUE N° 9 : Accident vasculaire cérébral
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 30-33, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse
CAS CLINIQUE N° 20 : Syndrome de douleur vésicale
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 69-72, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse
CAS CLINIQUE N° 10 : Maladie de Parkinson
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 34-36, suppl. 4
Cas clinique Motif de la consultation Patient âgé de 68 ans aux antécédents de maladie de Parkinson évoluant depuis 7 ans, vient consulter pour des troubles urinaires du bas appareil (TUBA). Anamnèse
CAS CLINIQUE N° 21 : Syndrome clinique d’hyperactivité vésicale
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 73-76, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse
Avant-propos
2014
- Éditorial
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 1-1, suppl. 4
Enfin un recueil de cas cliniques pour illustrer l’apport et les limites des explorations urodynamiques ainsi que le mode de raisonnement en neuro-urologie. Limitées lorsqu’elles sont analysées seules, hors contexte clinique, les données apportées par le bilan urodynamique complètent le travail précis de l’enquêteur clinicien ; indispensables pour les cas illustrés dans ce recueil, elles rappellent que the urinary Bladder is an unreliable witness.
CAS CLINIQUE N° 11 : Spina bifida et myéloméningocèle
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 37-39, suppl. 4
Cas clinique Motif de consultation M. Benoit C., âgé de 27 ans, consulte car il a des fuites d’urine diurnes et nocturnes et des infections urinaires symptomatiques non fébriles récidivantes. Anamnèse
CAS CLINIQUE N° 22 : Complications de la sonde à demeure
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 77-79, suppl. 4
Cas clinique Motifs de consultation Une patiente de 52 ans est hospitalisée en urgence dans votre service dans le cadre d’un syndrome fébrile associé à des douleurs lombaires. Elle est sondée à demeure depuis une quinzaine d’années. À l’arrivée, la poche à urines présentait des urines purulentes. La sonde vésicale a été changée.
CAS CLINIQUE N° 1 : Tétraplégie et toxine botulique
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 2-5, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse Patient âgé de 28 ans, tétraplégique C4-C5 (ASIA A) post-traumatique dans les suites d’un AVP en moto, il y a 12 mois. Son mode mictionnel actuel est 4 à 6 auto-sondages par jour. Il n’a jamais présenté d’épisodes d’infection urinaire fébrile. Il vit en couple et ils désirent un enfant. Il conserve des érections réflexes. Motif de consultation
CAS CLINIQUE N° 12 : Troubles mictionnels chez un parkinsonien
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 40-42, suppl. 4
Cas clinique Motif de consultation M. L., 65 ans, est adressé par son médecin traitant pour une pollakiurie nocturne (3 à 4 levers par nuit) et diurne (toutes les 3 ou 4 heures) évoluant depuis 4 ans. Il a un jet urinaire faible et urine en plusieurs jets. Il présente par ailleurs quelques urgenturies. Il n’a pas d’incontinence urinaire ni d’hématurie et n’a jamais fait d’infection urinaire. Anamnèse
CAS CLINIQUE N° 23 : Syndrome de Fowler
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 80-81, suppl. 4
Cas clinique Motif de consultation Mlle Coralie F., âgée de 31 ans, consulte car depuis 2 mois elle n’arrive plus à uriner. Anamnèse
CAS CLINIQUE N° 2 : Tétraplégie
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 6-9, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse
CAS CLINIQUE N° 13 : Syndrome de Guillain Barré
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 43-46, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse
CAS CLINIQUE N° 24 : Douleur périnéale
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 82-83, suppl. 4
Cas clinique Motif de consultation
CAS CLINIQUE N° 3 : Paraplégie
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 10-12, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse Patiente de 38 ans d’origine maghrébine, en France depuis 6 mois, présente une paraplégie L1 ASIA A dans le cadre d’un traumatisme médullaire en 2002. Actuellement elle est en fauteuil, peut effectuer ses transferts et vient de développer une escarre ischiatique droite. Sur le plan mictionnel, elle est en couche avec des fuites majeures. Elle aurait fait une pyélonéphrite droite en 2008. Motif de consultation
CAS CLINIQUE N° 14 : Syndrome de la queue de cheval
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 47-49, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse M. M, patient de 42 ans, présente une lombosciatique S1 gauche depuis 4 jours. Son médecin traitant lui a prescrit des anti-inflammatoires par voie intra-musculaire (IM) ayant soulagé partiellement le syndrome douloureux. Mais il apparaît secondairement une dysurie associée à une disparition de la sensation de besoin. Pas d’antécédent particulier. Motif de consultation Il est adressé par son médecin traitant aux urgences. Vous suspectez un syndrome de la queue de cheval. Questions
CAS CLINIQUE N° 25 : Syringomyélie post-traumatique
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 84-86, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse
CAS CLINIQUE N° 4 : Endoprothèse urétrale
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 13-16, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse
CAS CLINIQUE N° 15 : Insuffisance sphinctérienne
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 50-53, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse Patient âgé de 35 ans, paraplégique T8 ASIA A dans les suites d’un AVP moto en 2009. Il réalise quatre à cinq autosondages par jour avec un traitement par oxybutynine (1 cp 3 fois/j). Il n’a pas présenté d’épisodes d’infection urinaire fébrile. Votre examen clinique est sans particularité. La clairance de la créatinine est à 67 ml/min, l’échographie de l’appareil urinaire est normale. Il est en fauteuil roulant. Il est marié avec deux enfants et travaille comme cadre dans l’industrie pharmaceutique. Motif de consultation
CAS CLINIQUE N° 26 : Dyssynergie
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 87-90, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse Patient âgé de 35 ans sans aucun antécédent médical personnel ou familial. Il ne prend aucun médicament. Motif de consultation Il se plaint « d’une miction longue avec un jet faible, des envies fréquentes dans la journée, en moyenne 10 par jour, de me réveiller en moyenne deux fois la nuit pour aller aux toilettes, de devoir pousser pour commencer à uriner » et « parfois c’est urgent, c’est parfois long pour débuter ma miction surtout dans les toilettes publiques ». Questions
CAS CLINIQUE N° 5 : Syndrome du cône terminal
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 17-19, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse
CAS CLINIQUE N° 16 : Cystostomie continente et bandelette
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 54-59, suppl. 4
Cas clinique Motif de consultation Patiente âgée de 53 ans qui se plaint : « de fuites d’urine avec des difficultés à vider ma vessie ». Elle est obligée « de pousser » pour uriner avec « un jet faible ». Depuis quelques mois, elle a remarqué que ses urines étaient « troubles et malodorantes ». Anamnèse
CAS CLINIQUE N° 6 : Sclérose en plaques débutante
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 20-22, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse
CAS CLINIQUE N° 17 : Insuffisance sphinctérienne
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 60-62, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse
CAS CLINIQUE N° 7 : Sclérose en plaques évoluée
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 23-25, suppl. 4
Cas clinique Anamnèse
CAS CLINIQUE N° 18 : Dysfonction érectile
2014
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 11, 63-64, suppl. 4
Cas clinique Motif de consultation M. Kevin D., âgé de 28 ans, vous est adressé en consultation par son médecin traitant car il a une dysfonction érectile secondaire apparue dans les suites d’un traumatisme du bassin. Anamnèse
Dérivation urinaire cutanée continente
2014
- Traitement
Recommandations de bonnes pratiques cliniques : antibioprophylaxie et neuromodulation des racines sacrées par le Comité d’infectiologie de l’Association française d’urologie (CIAFU) et le Comité de neuro-urologie de l’AFU
2013
- Recommandations
- Réf : Prog Urol, 2013, 23, 10, 849-855

Mots clés:
Antibioprophylaxie / Neuromodulation des racines sacrées
Imagerie du plancher pelvien
2012
- Traitement

Troubles de la statique pelvienne, colpocystodéfécographie, défécographie, viscérogramme pelvien, IRM pelvienne dynamique, ou déféco-IRM, ou IRM fonctionnelle.

Le but des examens est de préciser :

Prolapsus génital : cure par promontofixation coelioscopique
2012
- Traitement

L’intervention qui vous est proposée est destinée à traiter votre prolapsus génital.

Prolapsus (cure par voie vaginale)
2012
- Traitement

L’intervention qui vous est proposée est destinée à traiter votre prolapsus (descente d’organes) par voie vaginale.

Bandelette TOT pour cure d’incontinence urinaire d’effort chez la femme
2012
- Traitement
Sphincter urinaire artificiel chez la femme
2012
- Traitement
Bandelette TVT pour cure d’incontinence urinaire d’effort chez la femme
2012
- Traitement

L’intervention qui vous est proposée est destinée à traiter l’incontinence urinaire, que vous présentez.

Sphinctérotomie chirurgicale (incontinentation)
2012
- Traitement
Société Interdisciplinaire Francophone d’Urodynamique et de Pelvi-Périnéologie (SIFUD-PP)
Cystectomie et dérivation non continente de type bricker pour vessie neurologique
2012
- Traitement
Sphinctérotomie prothetique
2012
- Traitement
Société Interdisciplinaire Francophone d’Urodynamique et de Pelvi-Périnéologie (SIFUD-PP) Groupe d’Etude de Neuro-Urologie de Langue Française (GENULF)
Cystectomie supra-trigonale
2012
- Traitement
Entérocystoplastie (agrandissement de la vessie)
2012
- Traitement
Société Interdisciplinaire Francophone d’Urodynamique et de Pelvi-Périnéologie (SIFUD-PP)
Examen urodynamique
2012
- Traitement
Qu'est-ce qu'un bilan urodynamique ?
Le parcours de l’opéré en neuro-urologie : de la programmation opératoire à la convalescence. L’avis d’expert du Comité de neuro-urologie de l’AFU
2011
- Réf : Prog Urol, 2013, 23, 5, 309-316


Abréviations AFU : Association française d’urologie


ALR : anesthésie locorégionale


BMR : bactérie multirésistante


ECBU : examen cytobactériologique des urines


HRA : hyperréflexie autonome


Mots clés:
Neuro-urologie / Chirurgie / Anesthésie / Parcours de soins / Médecine physique et de réadaptation
Troubles vésicosphinctériens des syndromes parkinsoniens : une revue du comité de neuro-urologie de l’Association française d’urologie
2011
- Réf : Prog Urol, 2013, 23, 5, 296-308


Mots clés:
Maladie de Parkinson / Atrophie multisystématisée / Troubles vésicosphinctériens / Vessie neurogène / vessie hyperactive
Suivi des patients après injection de toxine botulique intradétrusorienne
2010
- Réf : Ann Readapt Med Phys, 2008, 315
Mots clés:
Vessies neurologiques / Hyperactivité du détrusor / Toxine botulique / Injection intradétrusorienne / incontinence urinaire
Neuromodulation des racines sacrées (NMS) pour troubles de la miction
2009
- Réf : Fiches d'information patient, 2009, 1
Objectif La NMS peut corriger deux types de troubles urinaires :
  • Certaines difficultés à garder les urines. Plus précisément les symptômes d’envie d’uriner fréquente et urgente associée ou non à des fuites d’urine par urgence (ces symptômes sont regroupés sous le nom de syndrome clinique d’hyperactivité vésicale)
  • Certaines difficultés pour vider la vessie. (rétention / dysurie sans obstacle anatomique)
Mots clés:
fiche d'information patient / Biopsie / prostate