Toxine botulique en pratique en Urologie

20 janvier 2007

Mots clés : Toxine botulique
Auteurs : Xavier GAMÉ, Gilles KARSENTY
Référence : Progrès FMC, 2006, 16, 4, 24-27
La toxine botulique fait partie désormais de l'arsenal théra-peutique de la prise en charge de la dyssynergie vésico-sphinctérienne neurogène et de l'hyperactivité détrusorienne neurogène. Même si son utilisation reste encore limitée à des centres spécialisés, elle devrait progressivement s'étendre.
Parallèlement, d'autres indications en Urologie sont en cours d'évaluation : l'hyperactivité vésicale idiopathique, la cystite interstitielle, l'hypertrophie bénigne de la prostate, les sténoses de l'urèthre.