Thérapie cellulaire de l'insuffisance sphinctérienne urétrale : Mythe ou réalite ?

14 décembre 2005

Mots clés : Thérapie cellulaire, Incontinence
Auteurs : René YIOU
Référence : Progrès FMC, 2005, 15, 3, 10-14
La mise au point de la thérapie cellulaire de l'insuffisance sphinctérienne constitue un véritable défi biologique. Cependant, les études de transplantation cellulaire laissent penser que la greffe de CPM est justifiée dans cette indication, notamment en raison d'une possible action trophique sur le système nerveux urétral.
Par ailleurs, la tendance actuelle est de considérer que l'injection de cellules « fraîches », c'est-à-dire non cultivée est plus efficace que l'injections de cellules obtenues par digestion enzymatique et passées en culture.
Ceci pourrait faciliter le développement de cette stratégie thérapeutique dans un avenir proche.