Question d'actualité. Recommandations pour la prévention des infections urinaires nosocomiales en chirurgie urologique

28 février 2004

Mots clés : Chirurgie, urologie, infections nosocomiales, prévention, recommandations
Auteurs : CARIOU G.
Référence : Progrès FMC, 2003, 13, 3, 24-25
Quelques méthodes de prévention :
  • Le lavage des mains du personnel apparaît comme difficilement réalisable par manque de temps et de motivation ou intolérance cutanée ; l'antiseptie des mains par friction avec une solution hydro-alcoolique (SHA) est proposée comme alternative efficace.
  • Chez le patient sondé, l'utilisation d'un système clos et déclive est impérative ; la toilette quotidienne doit être réalisée avec un savon doux médical.
  • Le sondage intermittent est préférable en alternative au sondage à demeure. L'échographie sus-pubienne permet d'éviter un sondage pour mesurer le résidu post-mictionnel.
  • En chirurgie urologique, l'antibioprophylaxie reste recommandée pour les résections endoscopiques de prostate.
  • Pour les biopsies prostatiques, l'antibioprophylaxie est indispensable : l'utilisation d'une fluoroquinolone orale monodose 1 heure avant a été proposée.
  • L'antibioprophylaxie pourrait être justifiée avant l'ablation d'une sonde JJ laissée en place plus d'un mois chez une femme, surtout s'il y a risque d'obstacle urétéral résiduel ou méconnu.
  • En prévention, l'antibiothérapie n'a pas d'intérêt avant une cystoscopie.