Éditorial

06 janvier 2011

Auteurs : A. Descazeaud
Référence : Progrès FMC, 2012, 22, 3, F77
Voici encore un exemplaire de Progrès FMC riche d’enseignements pour la communauté urologique. Plusieurs informations essentielles y sont contenues.
L’approche conjointe des troubles mictionnels et de la dysfonction érectile a fait l’objet d’un travail de revue par Ferretti, Robert et de La Taille. Il est désormais admis que ces deux pathologies sont fréquemment associées. À cela plusieurs explications possibles : ayant chacune une incidence élevée, dysfonction érectile et troubles mictionnels sont fréquemment observées chez un même patient ; en outre, des symptômes urinaires sévères peuvent occasionner une dysfonction érectile. Enfin, certains traitements de l’hyperplasie bénigne de prostate peuvent provoquer une dysfonction sexuelle (trouble de l’éjaculation ou dysfonction érectile). Dernier argument de poids pour s’intéresser conjointement à ces deux pathologies : l’efficacité prouvée des inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 sur les symptômes du bas appareil urinaire.
Toujours dans le domaine des troubles mictionnels, M. Fourmarier nous fait partager son expérience de l’énucléation prostatique par laser Holmium (Holep). Il est surprenant de constater que cette technique peine à se développer en France, alors qu’elle est communément répandue en Allemagne ou au Royaume-Uni. Les résultats de l’Holep sont maintenant connus et prouvés par des études de haut niveau de preuve. L’Holep permet notamment une désobstruction totale et indépendante du volume prostatique. Ce qui ralentit la diffusion de cette technique, c’est très probablement la courbe d’apprentissage qu’elle impose.
M. Daudon vient nous rappeler ensuite par cinq observations originales le rôle essentiel de l’analyse les calculs urinaires. En effet, l’analyse structurale des calculs est parfois seule à permettre le diagnostique étiologique de la lithiase.
Les trois derniers chapitres de ce numéro de progrès FMC sont consacrés au compte-rendu du congrès de l’AUA 2012 qui s’est tenu à Atlanta en mai dernier. Trois internes dynamiques nous délivrent un concentré des points forts qui ont été communiqués au cours de ce congrès.
Bonne lecture à tous.