Éditorial

03 décembre 2011

Auteurs : Karim Bensalah
Référence : Progrès FMC, 2011, 21, 4, F105
C’est avec un grand plaisir que j’introduis ce nouveau numéro de progrès FMC. Comme toujours, il se veut résolument simple, diversifié, tourné vers notre activité quotidienne avec comme fil conducteur l’amélioration de nos pratiques. Saluons donc les auteurs qui viennent enrichir nos façons de faire.
Pour débuter, Xavier Gamé de Toulouse fait le point sur les aspects pratiques de la neuromodulation sacrée. Il s’agit d’une technique qui fait partie du quotidien de bon nombre d’entre nous dont les indications se sont précisées au cours des dernières années. Xavier nous rappelle qu’il est important de bien connaître le matériel et son fonctionnement pour en optimiser les résultats.
Puis c’est au tour de Nicolas Mottet de nous parler de la consultation d’annonce. Cette dernière est maintenant bien installée dans la pratique de tous les urologues. Cependant sa mise en place et son encadrement gardent un certain flou. Il est donc intéressant de savoir qu’elle fait partie intégrale du plan cancer et que sa présence est obligatoire dans les centres d’urologie oncologique. Elle se fait de concert avec l’équipe paramédicale et doit renseigner et rassurer le patient et sa famille dans ce moment terrible où le diagnostic de cancer est établi.
Séquence trucs et astuces avec l’équipe de la clinique mutualiste de Nantes qui par la voix de Jean-François Hétet nous explique de façon très recherchée mais pragmatique comment opérer un diverticule de vessie en laparoscopie sans pour autant sectionner l’uretère. Il s’agit globalement des mêmes principes que la chirurgie ouverte avec la touche laparoscopique en plus.
Enfin, on ne pouvait pas se quitter sans parler du robot. Nicolas Doumerc nous décrit de façon originale et bienvenue sa technique de prostatectomie laparoscopique robot-assistée mais vue sous l’angle de l’aide opératoire et de l’instrumentiste. À l’heure où les systèmes de robotique s’implantent définitivement en France, il nous rappelle avec raison que le succès d’une nouvelle technique dépend autant de l’expérience de l’opérateur que de l’équipe qui gravite autour de lui.
Je vous souhaite autant de plaisir à découvrir ce numéro que j’en ai eu à le commenter.
Karim Bensalah