Détails techniques : Infiltrations péritronculaires du nerf pudendal

05 août 2003

Mots clés : Douleur périnéale, Nerf pudendal, technique d'infiltration
Auteurs : BENSIGNOR M.
Référence : Progrès FMC, 2003, 13, 1, 22
Lorsque la clinique est évocatrice, l'existence de conflits neuro-ligamentaires avec le nerf pudendal justifie la réalisation d'infiltrations à visée diagnostique et thérapeutique. Deux abords principaux ont été décrits : périnéal et transfessier à l'épine sciatique ou dans le canal d'Alcock. Dans tous les cas les injections intraneurales doivent bien sûr être évitées. Globalement, dans les névralgies pudendales, les infiltrations du nerf pudendal permettent de soulager 70 % de patients avec un recul de 12 mois au moins par rapport à la dernière infiltration, avec une moyenne de 2,2 infiltrations par patient.