Cancer du rein métastatique : bilan préthérapeutique, instauration et suivi d'un traitement anti-angiogénique. À propos d'un cas

29 mai 2010

Mots clés : Cancer du rein métastatique, Thérapie ciblée, Traitement anti-angiogénique, effets indésirables
Auteurs : A. Méjean, L. Guy, D. Jacqmin, F. Joly, S. Négrier, G. Pignot
Référence : Prog Urol, 2010, 20, S16-S19, suppl. 1
La mise en route d’un traitement anti-angiogénique justifie la réalisation d’un bilan préthérapeutique clinique et biologique et une surveillance régulière des effets secondaires propres à chaque molécule. En raison des effets sur la cicatrisation, un délai de 4 semaines après la chirurgie est recommandé avant la mise en route d’un traitement anti-angiogénique. La séquence optimale et la place d’un traitement anti-angiogénique néo-adjuvant reste à définir. En l’absence de données prospectives, la néphrectomie élargie reste indiquée en première intention dans la prise en charge du cancer du rein.