Avis d'expert : Comment suivre une jonction pyélo-urétérale opérée ?

13 juillet 2003

Mots clés : Syndrome de la jonction pyélo-urétérale, post-chirurgie, Suivi
Auteurs : PEYROMAURE M.
Référence : Progrès FMC, 2002, 12, 3, 8-10
Ce qu'il faut retenir :
  • N'opérer que les JPU symptomatiques, ou avec calcul oxalo-calcique
  • Première consultation : 3 à 6 semaines
    • ASP et ECBU
    • Retrait de la JJ
    • Echographie, UIV : inutiles
  • Deuxième consultation : 3 mois
    • UIV : retard sécrétoire ?
      • Perméabilité JPU ?
      • Passage précoce dans l'uretère ?
    • UIV prédictive du résultat à long terme
    • Echographie : inutile
  • Puis tous les ans avec UIV
    • Arrêter la surveillance après 2 ans si résultat satisfaisant
    • Réopérer si récidive des symptômes et obstacle à l'UIV
    • Ne pas réopérer si obstacle à l'UIV sans symptômes
  • En cas de doute (symptômes sans obstacle à l'UIV)
    • Faire un test diurétique (UIV ou scintigraphie)
    • En dernière intention : montée de sonde JJ "test"