NUMÉRO 30 - Mardi 2 mai 2017

Newsletter mensuelle des urologues adhérents de l’AFU

Retrouvez-nous...
sur Facebook Urofrance
sur Twitter @AFUrologie
#Urologie  #AFUFlash  #AFUSciences
#AFUPatient  #AFUMedia

ENTRE NOUS

 

L'ASSOCIATION DES UROLOGUES DU SUD-OUEST SE DISSOUT ET FAIT UN DON A L'AFU

L’Association des urologues du sud-ouest (Auso), un club d’urologues libéraux né dans les années 80, a décidé de s’auto-dissoudre en 2016 en faisant un don de 10 000 euros à l’AFU pour la création d’une bourse de recherche. Une façon de passer le relai à la jeunesse, au sein d’une communauté urologique décidément de plus en plus soudée.

C’était une « asso de copains », explique le Dr Xavier Cuvillier (Agen), qui a siégé au bureau de nombreuses années et a terminé son mandat comme trésorier. L’Association des urologues du sud-ouest (Auso) a été fondée à la fin des années 80 par une poignée d’urologues libéraux de la région de Toulouse.

« Nous avions besoin de parler de nos activités et de nos problèmes, d'apprendre, de nous entraider, de prolonger la mentalité de l'internat – tout cela dans un esprit de convivialité », explique le Dr Jacques Bernstein (Toulouse), un des fondateurs de l’Auso. « Une fois l’un d’entre nous s’est cassé une cheville », se souvient Xavier Cuvillier. « Alors nous sommes venus à tour de rôle le remplacer dans sa clinique… » Les débuts de l'association n'ont pourtant pas été que concorde, il a fallu trouver une place entre le monde libéral déjà existant et le CHU. Puis l'association a progressivement pris de l'ampleur. Elle a organisé des manifestations au-delà de son propre cercle (dont la venue du Pr Zimmern pour parler continence face à près de 80 urologues et gynécologues), des compagnonnages pour faciliter les débuts de la cœlioscopie, du partage de matériel technique mobile, et a même participé à la rédaction d'articles scientifiques.

Une formation professionnelle facilitée

Forte d’une vingtaine d’adhérents répartis dans toute l’Occitanie, l’Auso a fini par connaître le destin de beaucoup de clubs d’urologues. « L’association s’est asséchée d’elle-même : il y avait toujours un réel désir de se retrouver et d’apprendre, mais les vecteurs d’apprentissage s’étaient multipliés ». Congrès de l’AFU, formations de l’industrie pharmaceutique, journées thématiques hospitalières, comités scientifiques, UroRisq : les urologues ont désormais l’embarras du choix pour se former.

Confrontée au départ à la retraite de certains de ses membres et à la disparition de sa raison d’être – organiser la formation professionnelle des libéraux dans la région –, l’Auso a simplement estimé qu’il était temps de s’auto-dissoudre. C’est chose faite, depuis décembre 2016. Mais pour un départ en beauté, les membres du bureau ont décidé de faire un don de 10 000 euros à l’AFU, afin de financer la création d’une bourse de recherche d’un an.

Don de 10 000 euros pour une année-recherche

« Cette bourse sera destinée à former un jeune urologue, dans le privé ou le public, si possible en urologie appliquée. Pour le reste nous nous en remettons au choix de l’AFU », explique Xavier Cuvillier. « Nous avions un beau pécule de guerre qui nous aurait permis de continuer longtemps, mais il nous paraissait absurde de nous le partager alors que cet argent devait servir à la formation. » La bourse Auso sera ainsi décernée à l’occasion du Congrès français d’urologie 2017.

« Ça montre qu’il y a une vraie communauté urologique en France, bien gérée par l’AFU, qui fait le lien entre le privé et le public, et aussi entre les générations », conclut Xavier Cuvillier, qui se félicite de ce « passage de relai ». « Notre association a bien vécu, a répondu à des problématiques du moment : je trouve que c’est une belle mort. »

Retour à la newsletter

 
 
 

Retrouvez-nous...

sur Facebook Urofrance

sur Twitter @AFUrologie

www.urofrance.org

 

Publication de l'Association française d'urologie
Directeurs de la publication : Dr Christian Castagnola et Dr Richard Mallet
Conception et rédaction Planète Med - Design Luciole
Newsletter confidentielle destinée aux urologues adhérents de l'AFU. Tous droits réservés.

 

Vous recevez cette information en raison de vos activités professionnelles. Conformément à la loi "Informatique et Libertés", vous disposez d’un droit d’accès et de rectification pour toute information vous concernant, en nous contactant par téléphone ou email. Pour ne plus recevoir d’informations de notre part, veuillez le signaler à contact@urofrance.org.