Base bibliographique

Critères cliniques et biologiques pertinents pour poser un diagnostic de déficit androgénique lié à l'âge (DALA)
Relevant clinical and biological criteria for the diagnosis of androgen deficiency in the aging male (ADAM)
2011
- Article
- Réf : Prog Urol, 2012, 22, S21-S26, suppl. 1

Introduction : Le déficit androgénique lié à l'âge (DALA) concerne 30 % des hommes au-delà de 70 ans. Il entraîne souvent l'apparition de symptômes aspécifiques sans gravité mais peut parfois être responsable de certaines complications. L'objectif de ce travail était d'établir les critères cliniques et biologiques objectifs permettant de poser le diagnostic de DALA.
Matériel et méthode : Les données concernant les critères cliniques et biologiques de DALA ont été explorées dans Medline et Embase en utilisant les mots-clés MeSH suivants : androgen deficiency ; testosterone deficiency ; late-onset hypogonadism ; aging. Les articles obtenus ont ensuite été sélectionnés par les auteurs en fonction de leur méthodologie, pertinence, date et langue de publication.
Critères cliniques pertinents pour le diagnostic de DALA : La prévalence d'un DALA symptomatique chez l'homme âgé varie entre 6 et 12 %. Les principales manifestations cliniques du DALA incluent différents troubles sexuels associés à de nombreux symptômes aspécifiques retrouvés parfois chez des hommes ne présentant pas de déficit androgénique. Le DALA peut cependant favoriser l'apparition d'un diabète de type 2 ou de certaines complications cardio-vasculaires augmentant le risque de décès. La faible spécificité des outils diagnostique utilisés pour dépister le DALA ne permet pas de recommander leur usage.
Variation de la sécrétion androgénique au cours du vieillissement : La décroissance annuelle du taux de testostérone est de l'ordre 1,6 % après 30 ans conduisant à un déficit androgénique chez 50 % des patients après 80 ans. Le DALA est consécutif à une diminution concomitante de la sécrétion périphérique de testostérone et centrale de gonadotrophine.
Critères biologiques pertinents pour le diagnostic de DALA : Le diagnostic biologique du déficit androgénique repose sur deux dosages de la testostérone totale prélevée entre 7 h 00 et 11 h 00 du matin. Un taux inférieur à 8 nmol/L est une indication à une substitution hormonale alors que les patients présentant un taux supérieur à 12 nmol/L ne semblent pas bénéficier de ce type de traitement. Entre 8 et 12 nmol/L, il est recommandé d'évaluer le taux de testostérone libre. La diminution de la sécrétion de gonadotrophine liée au vieillissement est responsable d'un taux de LH anormalement normal au cours du DALA.
Conclusion : Le DALA est un syndrome clinique et biologique caractérisé par l'apparition d'une symptomatologie aspécifique associée à une diminution du taux de testostérone. Le bénéfice du traitement hormonal substitutif semble concerner certains patients spécifiques, à risque de complications métabolique, cardiovasculaire ou osseuse.

Introduction: The androgen deficiency in the aging male (ADAM) affects 30 % of men after 70. It's responsible for many minor symptoms but also major complications. The objective of this study was to establish the clinical and biological criteria for the diagnosis of ADAM.
Material and method: Data on clinical and biological criteria for the diagnosis of ADAM have been explored in Medline and Embase using the MeSH keywords : androgen deficiency ; testosterone deficiency ; late-onset hypogonadism ; aging. The articles were selected based on their methodology, relevance, date and language of publication.
Relevant clinical criteria for the diagnosis of ADAM: The prevalence of symptomatic ADAM in the old male ranges from 6 % to 12 %. The main clinical manifestations of ADAM include various sexual disorders associated with many nonspecific symptoms which can even be present without androgen deficiency. ADAM may induce type 2 diabetes or some cardiovascular complications which increase the risk of death. Because of low specificity, the use of diagnostic tools is not recommended to screen ADAM.
Variation in the androgen secretion during aging: The annual decrease rate of testosterone is 1.6 % after 30 leading to androgen deficiency in 50 % of patients after 80. ADAM is due to a concomitant reduction of testosterone and gonadotropin secretion.
Relevant biological criteria for the diagnosis of ADAM: The biological diagnosis of androgen deficit is based on two determinations of total testosterone obtained between 7AM and 11AM. Levels below 8 nmol/L are an indication to hormonal substitution while patients with levels above 12 nmol/L don't seem to benefit from this type of treatment. Between 8 and 12 nmol/L, it is recommended to assess free testosterone levels. Because of a decrease in gonadotrophin secretion during aging, the LH levels are abnormally normal in ADAM.
Conclusion: ADAM is a biological and clinical syndrome characterized by the association of nonspecific symptoms and decrease testosterone levels. Hormone replacement therapy appears to benefit patients at risk of metabolic, cardiovascular or bone complications.

Mots clés:
Déficit androgénique lié à l'âge (DALA) / Testostérone / Hypogonadisme / vieillissement
Mots-clés:
Androgen deficiency in the aging male (ADAM) / Testosterone / Late-onset hypogonadism / Aging
Dysfonction uro-érectile : une nouvelle entité nosologique
Erectile urogenital dysfunction: a new nosological entity
2011
- Postface
- Réf : Prog Urol, 2012, 22, S27, suppl. 1
Si la prostate est au centre des préoccupations de l'homme vieillissant et de l'urologue qui le prend en charge, elle n'en a pas moins livré encore tous ses secrets à ce jour. Il semble aujourd'hui clairement établi que la présence de symptômes du bas appareil urinaire (SBAU) est un facteur de risque indépendant de troubles sexuels chez l'homme âgé de 40 à 65 ans ,. L'évaluation des SBAU chez les patients avec des troubles sexuels est donc cliniquement importante et pertinente.
Influence de l'âge sur la santé sexuelle masculine
Influence of aging on male sexual health
2011
- Article
- Réf : Prog Urol, 2012, 22, S7-S13, suppl. 1

Introduction : Avec l'augmentation de l'espérance de vie, la santé sexuelle masculine est devenue une préoccupation importante au sein des couples âgés. La dysfonction érectile (DE) serait la première étiologie d'une diminution de près de 50 % des hommes sexuellement actifs entre 60 et 85 ans. Le but de ce travail était d'identifier les éléments objectifs permettant d'évaluer l'influence de l'âge sur la santé sexuelle masculine.
Matériel et méthode : Les données concernant les effets du vieillissement sur la santé sexuelle masculine ont été explorées dans Medline et Embase en utilisant les mots-clés MeSH suivants : prostate ; sexuality ; erectile dysfunction ; aging. Les articles obtenus ont ensuite été sélectionnés en fonction de leur méthodologie, pertinence, date et langue de publication.
Résultats : La DE concernerait 64 % des hommes de plus de 70 ans et jusqu'à 77,5 % des hommes après 75 ans. Le dépistage de cette pathologie repose sur des outils diagnostiques standardisés. Le plus utilisé d'entre eux reste l'International Index of Erectile Fonction qui, dans sa version simplifiée comportant 5 items (IIEF-5 ou SHIM), présente au seuil de 21 (5–25), une sensibilité de 98 %, une spécificité de 88 % et un indice kappa de 0,82. La DE est souvent responsable d'une diminution de la qualité de vie pour 60 % des couples âgés désirant poursuivre une activité sexuelle. Certains outils diagnostiques, comme le questionnaire Self-Esteem And Relationship (SEAR) ou le Sexual Experience Questionnaire (SEX-Q), permettent d'évaluer les satisfactions individuelle et du couple. Le vieillissement physiologique semble favoriser la survenue d'un trouble de l'érection par l'apparition d'un déficit androgénique lié à l'âge (DALA) mais le vieillissement pathologique en est le principal responsable. Les maladies cardiovasculaires ou neurologiques et les symptômes du bas appareil urinaire (SBAU) sont, avec la iatrogénie, des facteurs de risques modifiables de DE à dépister systématiquement chez le sujet âgé.
Conclusion : De nombreux outils diagnostiques permettent de dépister une DE et d'en évaluer les conséquences sur la qualité de vie des hommes âgés. L'élément fondamental de la prise en charge d'une DE demeure la recherche des facteurs de risques modifiables notamment cardiovasculaires.

Introduction: With the increase in life expectancy, men's sexual health has become a major concern for elderly couples. Erectile dysfunction (ED) is responsible for a 50 % decrease of sexually active men between 60 and 85. The aim of this study was to identify objective elements to evaluate the influence of age on male sexual health.
Materials and method: Data on the effects of aging on men's sexual health have been explored in Medline and Embase using the MeSH keywords : prostate ; sexuality and erectile dysfunction ; aging. The articles were selected based on their methodology, relevance, date and language of publication.
Results: ED concerns 64 % of 70 years old patients and up to 77.5 % after 75 years. The screening of this pathology is based on standardized diagnostic tools. The most used of them remains the “International Index of Erectile function” which, in its simplified version with 5 items (IIEF-5 or SHIM), presents at the cutoff score of 21, a sensitivity of 98 %, a specificity of 88 % and a kappa index of 0.82. The ED is often responsible for a decrease in the quality of life for 60 % of elderly couples wishing to pursue sexual activity. Some diagnostic tools, such as the «Self-Esteem And Relationship» (SEAR) questionnaire or the «Sexual Experience Questionnaire» (SEX-Q) assess individual and couple satisfaction. Physiological aging seems to favor erection disorders by the development of an Androgen Deficiency of the Aging Male (ADAM) but pathological aging appears to be primarily responsible. Cardiovascular or neurological diseases and lower urinary tract symptoms (LUTS) are, with the polymedication, modifiable risk factors of ED to systematically screen in elderly subjects.
Conclusion: Many diagnostic tools allow to detect ED and assess the impact on the quality of life of elderly men. The fundamental element of the management of ED is the research of modifiable risk factors including cardiovascular.

Mots clés:
prostate / sexualité / dysfonction érectile / vieillissement
La prostate : une glande au carrefour uro-génital
The prostate gland: a crossroad between the urinary and the seminal tracts
2011
- Article
- Réf : Prog Urol, 2012, 22, S2-S6, suppl. 1

La localisation de la prostate au croisement de l'urètre et des canaux éjaculateurs semble être à l'origine de sa double fonction urinaire et génitale. Le modèle anatomique actuellement accepté est celui proposé par McNeal et al. en 1968. La glande prostatique s'organise en 4 zones entourant l'urètre dans son trajet vertical depuis le col vésical jusqu'au sphincter strié. Les zones de transition, centrale et périphérique, sont constituées de tissu glandulaire tubulo-alvéolaire sécrétant le liquide spermatique alors que la zone fibro-musculaire antérieure, constituée de fibres musculaires lisses, est utile au déclenchement de la miction. La confluence entre les tractus urinaires et génitaux aux confins de la prostate explique la proximité anatomique et les rapports intimes entre les appareils urinaires et génitaux masculins. Les modifications anatomiques de la prostate en rapport avec le vieillissement peuvent par conséquent être impliquées dans l'apparition de symptômes urinaires et sexuels. Le développement de traitement agissant sur la prostate pourrait donc être efficace à la fois sur la miction et la sphère génito-sexuelle.

The prostate's location at the crossroad between the urethra and ejaculatory ducts could explain her urinary and génital function. The currently anatomical model has been proposed by McNeal et al. in 1968. The prostate gland is divided in 4 zones surrounding the urethra in its vertical path from the bladder to the striated sphincter. Transition, Central and peripheral zones consist of tubulo-alveolar glandular tissue secreting the spermatic fluid while the anterior fibro-muscular zone consists of smooth muscle which may start voiding. The confluence between the urinary and genital tract in the prostate explains the anatomic proximity and the intimate relationship between male genital and urinary organs. Elderly anatomical changes of the prostate may therefore be involved in sexual and urinary symptoms. The development of prostate medications may be effective both on voiding and erectile dysfunction.

Mots clés:
prostate / Urètre / vésicules séminales / Appareil urinaire / Appareil génital
Mots-clés:
prostate / Urethra / Ejaculatory ducts / seminal vesicles / urinary tract
La prostate : une glande énigmatique
The prostate: a mysterious gland
2011
- Éditorial
- Réf : Prog Urol, 2012, 22, S1, suppl. 1
La médecine moderne, sophistiquée et complexe, s'éloigne sans cesse de l'examen clinique, de la sémiologie ou de la physiopathologie. La physiopathologie envisage pourtant à la fois les mécanismes physiques, cellulaires ou biochimiques qui conduisent à l'apparition d'une maladie et les conséquences de celle- ci.
Troubles sexuels associés aux maladies de la prostate
Sexual dysfunctions linked with prostatic diseases
2011
- Article
- Réf : Prog Urol, 2012, 22, S14-S20, suppl. 1

Introduction : Les symptômes du bas appareil urinaires (SBAU) en rapport avec l'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) ainsi que la prise en charge thérapeutique d'un cancer de la prostate (CaP) favorise l'apparition d'une dysfonction érectile (DE). L'objectif de ce travail a été d'évaluer l'influence des pathologies prostatiques sur la DE.
Matériel et méthode : Les données concernant l'influence de l'HBP et du CaP sur la DE ont été explorées dans Medline et Embase en utilisant les mots-clés MeSH suivants : benign prostatic hyperplasia ; prostate cancer ; prostatectomy ; external beam radiotherapy ; androgen deprivation therapy ; erectile dysfunction. Les articles obtenus ont ensuite été sélectionnés en fonction de leur méthodologie, pertinence, date et langue de publication.
Résultats : Le taux de DE chez les patients présentant une HBP variait selon les études entre 30 et 70 %. Les SBAU étaient un facteur de risque indépendant de DE. Le lien physiopathologique entre HBP et DE n'a pas été élucidé mais semblerait impliquer la voie du Nitric Oxide-cyclic Guanosine Monophosphate (NO-cGMP), le signal RhoA-Rho-Kinase (ROCK), le système nerveux autonome sympathique et l'athérosclérose pelvienne. Le taux de DE après prostatectomie totale (PT) variait selon les études entre 60 et 89 %. La préservation bilatérale des bandelettes neurovasculaires a permis d'améliorer ces résultats. Les facteurs de risque de DE après PT étaient l'âge, le taux de PSA, la fonction érectile préthérapeutique et la technique chirurgicale. Le taux de DE après radiothérapie prostatique variait selon les études de 6 à 84 %. Les facteurs de risque de DE après radiothérapie étaient l'âge, l'association d'une hormonothérapie et la fonction érectile préthérapeutique. Le taux de DE sous hormonothérapie était de 85 %. Les facteurs derisque de DE sous hormonothérapie étaient un âge > 70 ans, le diabète et la fonction érectile préthérapeutique. Une hormonothérapie intermittente était associée à de meilleurs résultats sur la fonction érectile qu'une hormonothérapie continue.
Conclusion : L'altération de la qualité de vie des patients âgés liée aux symptômes urinaires et à l'évolution de la maladie prostatique est aggravée par l'apparition de la DE. Le développement de médicaments efficaces sur la DE et sur les symptômes de l'HBP et/ou du CaP prend alors tout son sens.

Introduction: The lower urinary tract symptoms (LUTS) related to benign prostatic hyperplasia (BPH) and the treatment of prostate cancer (PCa) are linked to erectile dysfunction (ED). The objective of this work was to evaluate the influence of prostatic diseases on ED.
Materials and method: Data on the influence of BPH and PCa on ED have been explored in Medline and Embase using the MeSH keywords : benign prostatic hyperplasia, prostate cancer, prostatectomy, external beam radiotherapy ; androgen deprivation therapy ; erectile dysfunction. The articles were selected based on their methodology, relevance, date and language of publication.
Results: The rate of ED in patients with BPH ranged from 30 to 70 %. The LUTS were an independent risk factor of ED. The pathophysiology linking BPH to ED has not been elucidated but seems to involve the path of Nitric Oxide - cyclic Guanosine Monophosphate (cGMP-No.), the RhoA - Rho - Kinase (ROCK) signal, the sympathetic autonomic nervous system and pelvic atherosclerosis. The rate of ED after radical prostatectomy (RP) ranged from 60 to 89 %. The bilateral preservation of neurovascular bundels improved these results. Risk factors of ED after RP were age, PSA levels, pretreatment erectile function and surgical technique. The rate of ED after prostate external beam radiotherapy ranged from 6 to 84 %. Risk factors of ED after external beam radiotherapy were age, pretreatment erectile function and association of androgen deprivation therapy. The rate of ED with androgen deprivation therapy was 85 %. Risk factors of ED with androgen deprivation therapy were age > 70 years, diabetes and pretreatment erectile function. Intermittent androgen deprivation therapy was associated with better results on erectile function than continue androgen deprivation therapy.
Conclusion: ED is responsible for a decrease of elderly patients life quality already affected by urinary symptoms and prostate disease progression. The development of drugs effective on both ED and BPH or PCa symptoms is then full of meaning.

Mots clés:
hypertrophie bénigne de la prostate / cancer de prostate / dysfonction érectile / vieillissement
Mots-clés:
Benign prostatic hyperplasia / Prostate cancer / Erectile dysfunction / Aging