Base bibliographique

La prostatectomie radicale. Résultats et perspectives
2002
- Rapports du congrès
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 729

Ce rapport présenté au 88e Congrès de l'Association Française d'Urologie, Paris, Novembre 1994 est divisé en 8 chapitres :
1 - Rappels anatomo-cliniques
2 - Résultats anatomo-pathologiques, corrélations anatomo-cliniques
3 - Résultats fonctionnels et complications
4 - Résultats carcinologiques
5 - Perspectives
6 - Enquête AFU 1994

Mots clés:
prostate / Tumeur / prostatectomie radicale
La prostatectomie radicale. Historique.
2002
- Rapports du congrès
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 737-739

La prostatectomie radicale, le plus ancien traitement à visée curative du cancer localisé de prostate a vu le jour au début du siècle et a connu trois périodes historiques. La première, celle de YOUNG, a été périnéale et s'est échelonnée sur une quarantaine d'années. Lui a succédé une période abdominale, celle de la voie d'abord prostatique sus pubienne décrite par MILLIN en 1945. La période contemporaine est celle de la dissection anatomique, avec préservation possible des pédicules vasculo-nerveux de l'érection , développée par P. WALSH au début des années 80. De nombreux auteurs ont depuis apporté des modifications techniques concernant la dissection de l'apex prostatique, clé de pertes sanguines réduites, d'une bonne conservation du sphincter externe et des pédicules vasculo nerveux de l'érection. Ces éléments ont contribué à la vulgarisation de la prostatectomie radicale comme traitement curatif du cancer localisé de prostate. Le nombre de cas réalisés ces dernières années a augmenté considérablement de façon quasi exponentielle. En France aucun registre ne permet de les recenser.

Mots clés:
prostate / Tumeur / prostatectomie radicale
Ressources thérapeutiques actuelles dans le cancer de la prostate.
Current therapeutic modalities in prostatic cancer.
2001
- Didactique
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 651-671

Le traitement de l'adénocarcinome prostatique n'est plus l'oestrogénothérapie systématique et aveugle. D'une part, les moyens d'investigation diagnostique nous permettent maintenant de déterminer avec beaucoup plus de précision le siège, la taille et l'extension de la tumeur, ainsi que ses caractères histologiques. D'autre part, nos moyens thérapeutiques se sont à la fois améliorés et diversifiés. Les modalités thérapeutiques doivent donc désormais être choisies en fonction du stade clinique de la tumeur, et aussi de façon moins précise sur son potentiel d'agressivité cellulaire (grade). Les grandes lignes thérapeutiques sont schématiquement les suivantes. Les cancers de découverte fortuite (stades T1a) peuvent, en raison de l'évolution naturelle lente et incertaine, ne recevoir aucun traitement immédiat sous réserve d'une surveillance prolongée. Les cancers localisés à la glande prostatique (stades T1b, T2) doivent bénéficier d'un traitement local qui à ce stade peut être curatif : la prostatectomie totale ou la radiothérapie. Le stade T1c, d'individualisation échographique, laisse encore place à un choix attentiste ou agressif. Le principal problème à ces stades demeure l'appréciation difficile de l'extension ganglionnaire. Les cancers localement plus évolués (T3-T4) ont déjà perdu leurs possibilités de traitement curateur, et les tendances se partagent entre les traitements locaux combinés (et agressifs), ou déjà l'hormonothérapie. Les cancers diffusés et métastatiques (Stades D2, M+) sont traités par hormonothérapie, qui peut associer la déprivation androgénique par les analogues de la LH-RH ou la chirurgie aux antiandrogènes d'action prostatique directe. Très efficace dans la majorité des cas, elle a une action limitée dans le temps. Lorsque survient la phase d'"échappement hormonal", aucune chimiothérapie spécifique n'est disponible, et les mesures palliatives seules essaient de préserver la qualité de vie pour une durée limitée.

The treatment of prostatic adenocarcinoma is no longer limited to systematic and blind oestrogen therapy. Modern methods of investigation now allow us to determine with much greater precision the site, size and extent of the tumour as well as its histological features. Therapeutic modalities have also been improved and diversified and should now be selected according to the clinical stage of the tumour and, less precisely, according to its cellular aggressiveness potential (grade). Schematically, the major therapeutic approaches are as follows : because of their slow and uncertain natural history, incidental tumours (stage T1a and b) may not require any immediate treatment provided they are submitted to long-term surveillance. Cancers confined to the prostate gland (stages T1b, T2) warrant local therapy, which may be curative at this stage : radical prostatectomy or radiotherapy. The principal problem at this stage remains the difficult assessment of lymph node involvement. Locally more advanced cancers (stages T3-T4) are no longer amenable to curative treatment and opinions are divided between combined (and agressive) local treatments and hormone therapy. Disseminated, metastatic cancers (stages D2, M+) are treated by hormone therapy which may consist of a combination of androgen deprivation by LHRH analogues or surgery and antiandrogens with a direct prostatic action. Although very effective in the majority of cases, the action of this treatment is limited in time. When the "hormone escape" phase is reached, no specific chemotherapy is available and only palliative measures can try to maintain an acceptable quality of life for a limited period of time.

Mots clés:
Tumeur / prostate / prostatectomie radicale / Hormonothérapie / radiothérapie
Mots-clés:
tumor / prostate / radical prostatectomy / endocrine therapy / radiotherapy
Place des critères biologiques et anatomo-pathologiques dans l'évaluation pronostique des patients avant et après prostatectomie radicale.
Value of laboratory and histological criteria in the prognostic evaluation of patients before and after radical prostatectomy.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 673-682

La prostatectomie radicale est le traitement de choix des cancers prostatiques confinés à l'organe (T1 T2). On lui reproche de n'influer qu'à long terme sur la survie des patients et de ne répondre à ses objectifs carcinologiques que dans un cas sur deux en dépit d'une morbidité lourde. Sur une série consécutive de cent patients, nous étudions grâce à une analyse statistique univariée la valeur prédictive de progression biologique et de franchissement capsulaire de huit critères pré-opératoires: stade clinique, PSA (utilisation d'un test hypersensible dérivé du Yang Proscheck et abaissant le seuil de détection à 0,1 ng/ml), densité de PSA, pourcentage et topographie des biopsies positives, franchissement capsulaire, espaces périnerveux et score de Gleason. Sur le même groupe de patients, cinq critères histologiques post-opératoires (score de Gleason, capsule, espaces périnerveux, vésicules séminales et marges d'exérèse) sont étudiés pour leur valeur prédictive de progression biologique. Nous montrons que la présence d'un franchissement capsulaire sur une biopsie a une valeur prédictive positive de 90%. Les trois critères pré-opératoires les plus informatifs de progression biologique sont le PSA, la PSAD et le pourcentage de biopsies positives (p

Radical prostatectomy is the treatment of choice for organ-confined prostatic cancers (T1-T2). However, it has been reported to improve the long-term survival of patients and achieve its oncological objectives in only one half of patients despite a serious morbidity. Based on a consecutive series of one hundred patients, the authors performed univariate statistical analysis to determine the predictive value of eight preoperative criteria for biological progression and capsular effraction: clinical stage, PSA (using a highly sensitive test derived from the Yang Proscheck and lowering the limit of detection to 0.1 ng/ml), PSA density (PSAD), percentage and topography of positive biopsies, capsular effraction, perineural spaces and Gleason's score. The predictive value for progression of five postoperative histological criteria (Gleason's score, capsule, perineural spaces, seminal vesicles and resection margins) was also studied in the same group of patients. The presence of capsular effraction on the biopsy was shown to have a positive predictive value of 90%. The three preoperative criteria most closely correlated with tumour progression were PSA, PSAD and percentage of positive biopsies (p

Mots clés:
Tumeur / prostate / histo-pronostic / PSA / prostatectomie radicale
Mots-clés:
tumor / prostate / histoprognosis / PSA / radical prostatectomy
Sténose de l'anastomose vésico-uréthrale. Notre expérience sur 114 prostatectomies radicales.
Stenosis of the vesicourethral anastomosis. Our experience in a series of 114 radical prostatectomies.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 683-687

Les auteurs rapportent une série rétrospective de 114 prostatectomies radicales pratiquées en dix ans. Le but de l'étude est la recherche de facteurs pouvant entraîner des complications afin de les prévenir. La sténose de l'anastomose vésico-uréthrale a été observée chez 22 patients et représente la complication la plus fréquente (19,2 %). Elle apparaît en général avant le 12ème mois, les sténoses tardives sont souvent associées à des récidives locales. Les auteurs ont étudié les facteurs pouvant être à l'origine de ces sténoses. Les fuites anastomotiques à l'ablation de la sonde vésicale semblent le facteur le plus significatif. La diminution de la fréquence de ces sténoses au fil de la décennie montre le rôle joué par l'expérience de l'opérateur. Le traitement le plus efficace de ces sténoses est la mono-incision qui, complétée des séances de dilatation, empêche les récidives sans compromettre la continence.

The authors report a retrospective series of 114 radical prostatectomies performed over a ten-year period. This study was designed to investigate the factors likely to cause complications in order to prevent them. Stenosis of the vesicourethral anastomosis was observed in 22 patients and represented the commonest complication (19.2%). It generally occurred before the 12th month, while late stenoses were often associated with local recurrences. The authors studied the factors responsible for these stenoses. An anastomotic leak after removal of the bladder catheter appears to be the most significant factor. The decreasing incidence of these stenoses over the ten-year study period illustrates the role of operator experience. The most effective treatment for these stenoses is mono-incision which, completed by dilatation sessions, prevents recurrence without compromising continence.

Mots clés:
prostate / Tumeur / prostatectomie radicale / complication iatrogène / sténose
Mots-clés:
prostate / tumor / radical prostatectomy / iatrogenic complication / stenosis
Construction et validation d'une échelle de qualité de vie liée à l'état de santé, spécifique de l'hypertrophie bénigne de la prostate et comportant une échelle d'évaluation de la sexualité.
Construction and validation of a quality of life scale related to the state of health, specific for benign prostatic hypertrophy and including a sexuality evaluation scale.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 688-699

Afin de disposer d'un outil d'évaluation de la qualité de vie liée à l'état de santé, spécifique de l'hypertrophie bénigne de la prostate, un groupe de spécialistes français a construit un questionnaire autoadministré. Il est destiné à compléter les évaluations habituelles d'efficacité et de tolérance des nouveaux traitements médicaux de cette affection. Ce questionnaire a été testé et validé dans des études pilotes puis utilisé chez 7093 patients prostatiques traités par un alphabloquant urosélectif l'alfuzosine pendant 3 mois. Le questionnaire a une bonne acceptabilité, est fiable, cliniquement valide et sensible aux changements cliniques survenant chez un patient. Il comporte 3 questions explorant la sexualité. Une forme courte du questionnaire a ensuite été élaborée afin d'obtenir un instrument utilisable en pratique courante, conjointement avec l'International Prostate Symptom Score (IPSS).

In order to develop a quality of life scale related to the state of health, specific for benign prostatic hypertrophy, a group of French specialists constructed a self-administered questionnaire, designed to complete the usual evaluations of the efficacy and safety of new medical treatments for this disease. This questionnaire was well accepted, reliable, clinically valid and sensitive to clinical changes occurring in a given patient. It includes questions concerrning secuality. An abbreviated form of the questionnaire was then developed in order to obtain a tool suitable for use in daily practice, in combination with the International Prostate Symptom Score (IPPS).

Mots clés:
prostate / HBP / Qualité de vie / score des symptômes
Mots-clés:
prostate / BPH / Quality of life / symptom score
La lithotripsie extra-corporelle pour calcul urinaire : une technique non invasive? A propos de 150 patients traités avec le lithotripteur Nova
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 700-709

La machine NOVA est un lithotripteur à générateur électro-hydraulique non encore implanté en France. Nous présentons une évaluation des 150 premiers patients traités. 92,2% des 185 calculs traités ont été fragmentés. 141 patients ont été revus à 1 mois et 3 mois si nécessaire après une première séance; 4 patients sur 24 et un sur 3 n'ont pas été revus après respectivement leur deuxième et troisième séance. Au terme de l'évaluation des 177 séances réalisées (16% de seconde séance et 2% de troisième séance), 69,11% des patients n'ont aucun calcul résiduel . Le taux de succès est de 52% pour les calculs rénaux, 93% pour les calculs de l'uretère lombaire et 50% pour les calculs pelviens. La morbidité est faible (10% de coliques néphrétiques, 5% d'empierrements) mais associée aux séances itératives elle génère un risque pour le patient d'être réhospitalisé après sa première séance de 26%. Si on additionne les interventions sous anesthésie réalisées avant et après la LEC (en dehors des séances itératives) le risque pour un patient donné de subir cette anesthésie supplémentaire est de 18,66%. Enfin, le risque de subir une nouvelle anesthésie après sa 1ère LEC est de 33%. Ces données montrent les limites du caractère "non invasif" d'un lithotripteur moderne et efficace.

Extracorporeal lithotripsy for urinary stones : a noninvasive technique? Report of 150 patients treated with the Nova lithotriptor.

Mots clés:
Lithiase / Calcul / lithotripsie extra-corporelle.
Mots-clés:
stones / calculus / extracorporeal lithotripsy
Utilisation de la pince de Babcock pour l'hémostase des veines pré-prostatiques lors de la prostatectomie radicale ou de la cystoprostatectomie totale.
Use of Babcock forceps for haemostasis of preprostatic veins during radical prostatectomy or total cystoprostatectomy.
2001
- Technique chirurgicale
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 710-714

L'hémostase du plexus veineux de Santorini au cours des protatectomies radicales ou des cystoprostatectomies totales est un temps délicat dont la réalisation facilite les conditions du geste chirurgical et les suites opératoires. A propos d'une expérience sur 150 prostatectomies, les auteurs décrivent leur technique utilisant une pince de Babcock permettant la ligature en masse du complexe veineux. Après ouverture de l'aponévrose pelvienne et section des ligaments pubo-prostatiques, une pince de Babcock est placée au dessus de l'urèthre et de l'apex prostatique. Celle-ci prend en masse la totalité du plexus de Santorini engaîné dans son tissu fibreux et permet de dégager le plan de clivage avasculaire situé entre la face antérieure de l'urèthre et ce plexus. Des ciseaux de Klikenberg sont ensuite passés dans la dépression ménagée sous les mors de la pince de Babcock et guidés par l'index placé dans la dépression symétrique de l'autre côté. La lame celluleuse hypogastrique est perforée de dehors en dedans puis les ciseaux sont délicatement ouverts permettant d'élargir le passage. Un dissecteur à angle droit est ensuite passé et saisit un fil résorbable n° 1 ou 2 qui permet, après avoir retiré la pince de Babcock, une ligature en masse de tout le complexe veineux antérieur. Cet artifice technique nous permet d'aborder ce temps de façon plus reproductible et moins aléatoire.

Haemostasis of Santorini's venous plexus during radical prostatectomy or total cystoprostatectomy is a delicate phase of the procedure which facilitates the conditions of the surgery and the postoperative course. Based on a series of 150 prostatectomies, the authors describe their technique using Babcock forceps for "en bloc "ligation of the venous plexus. After opening the pelvic aponeurosis and section of the puboprostatic ligaments, a Babcock forceps is placed above the urethra and prostatic apex, including all of Santorini's plexus enclosed by its fibrous tissue, allowing exposure of the abascular plane of cleavage situated between the anterior surface of the urethra and this plexus. Klikenberg scissors are then introduced into the depression formed underneath the jaws of the Babcock forceps and are guided by the index finger into the symmetrical depression of the other side. The hypogastric connective tissue is perforated lateromedially and the scissors are gently opened to enlarge the passage. A right-angle dissector is then inserted and grips n°1 or 2 absorbable suture material which, after removing the Babcock forceps, is used to tie all of the anterior venous complex. This technical device allows a more reproducible and standardised approach to this operative step.

Mots clés:
prostate / Tumeur / prostatectomie radicale / hémostase
Mots-clés:
prostate / tumor / radical prostatectomy / Hemostasis
La sexualité dans l'ancienne Egypte.
Sexuality in ancient Egypt.
2001
- Histoire
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 715-725

Cet article traite la sexualité dans l'ancienne Egypte. En particulier sont présentés les modes de vie du couple (mariage, concubinage, adultère), l'inceste, les amours des pharaons ainsi que celles du peuple, les libertés vestimentaires, le statut social des hétaïres et des prostituées, les perversions sexuelles (homosexualité masculine et féminine, nécrophilie, sodomie, bestialité, viol, masturbation, exhibitionnisme), les interventions sur les organes génitaux (circoncision, excision, castration) et, enfin, la gynécologie, la fécondité, la contraception et l'obstétrique dont le niveau élevé fait l'objet de notre admiration.

The present article explores the sexuality in ancient Egypt. In particular in this article are presented the ways of concubinage (marriage, concubinage, adultery), the incest, loves of the pharaohs and of the common people, the freedom of choice in garments, the status of the hetairas and of the whores, the sexual perversions (male and female homosexuality, necrophilia, sodomism, bestiality, rape, masturbation, exhibitionism), the operations of the genitals (circumcision, excision, castration) and finally the level of knowledge in gynaecology, fertility, contraception and obstetrics that even today demands our admiration.

Mots clés:
andrologie / sexualité / perversion sexuelle
Mots-clés:
andrology / Sexuality / sexual perversion
La prostatectomie radicale. Chapitre 1 : Rappels anatomo-cliniques.
En attente de traduction.
2001
- Rapports du congrès
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 741-784

Ce chapitre traite des marqueurs tumoraux, de l'imagerie du cancer de prostate, de la technique chirurgicale de la prostatectomie radicale rétropubienne, de l'étude anatomo-pathologique macroscopique et microscopique d'une pièce de prostatectomie radicale et de la ploîdie de ce cancer. MARQUEURS TUMORAUX : Seul le PSA est étudié : rappel des différentes formes circulantes de sa technique de dosage et de la valeur des taux sériques. En France une trentaine de tests sont mis sur le marché. On insiste sur le fait qu'il n'y a pas de corrélation exacte entre leurs résultats respectifs. La notion des seuils de PSA est précisée : seuil de normalité, seuil de détection biologique, seuil de détection ultra sensible ainsi que les variations du PSA en fonction de l'?ge, de l'hypertrophie prostatique et de plusieurs dosages échelonnés dans le temps. L IMAGERIE : La sensibilité et la spécificité de l'échographie, de la tomodensitométrie et de l'IRM prostatique sont précisées. La scintigraphie osseuse est destinée à la recherche des métastases osseuses si le PSA est supérieur à 10 ng/ml par un dosage Hybritech. TECHNIQUE CHIRURGICALE : Après un bref rappel des indications du curage ganglionnaire, les temps importants de la prostatectomie radicale rétropubienne sont abordés : contr(TM)le du plexus veineux dorsal, dissection de l'apex et de l'urètre membraneux, dissection de la face postérieure et des faces latérales de la prostate avec ou sans conservation des bandelettes vasculo-nerveuses, temps cervical. Le texte est illustré par16 schémas en couleur. ANATOMO-PATHOLOGIE DE L 'ADENOCARCINOME PROSTATIQUE : Sont d'abord traités sous forme de rappel avec schémas et photographies, les critères du grade de Gleason et de la dysplasie intraductale, puis la classification TNM 1992 de l'adénocarcinome de prostate. Enfin, la technique d'étude macroscopique et microscopique d'une pièce de prostatectomie radicale est faite de façon très détaillée. Le calcul du volume tumoral par la méthode de comptage des points est précisée. PLOIDIE : L'analyse du contenu en DNA du cancer localisé de prostate par cytométrie de flux et par analyse d'image a été étudiée par plusieurs équipes dont les résultats sont donnés ici sous forme de tableaux.

Mots clés:
prostate / Tumeur / PSA / imagerie / prostatectomie radicale
Mots-clés:
prostate / tumor / PSA / imaging / radical prostatectomy
La prostatectomie radicale. Chapitre 2 : Résultats anatomo-pathologiques et corrélations anatomo-cliniques.
En attente de traduction.
2001
- Rapports du congrès
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 785-815

Les résultats anatomo-pathologiques des pièces de prostatectomie radicale sont donnés stade par stade clinique : stade T1a-b, stade T1c, stade T2, stade T3. Pour chacun de ces stades cliniques, les stades pathologiques, le volume tumoral et les grades retrouvés sur les pièces de prostatectomie radicale sont précisés ainsi que les corrélations entre ces trois paramètres et le taux de PSA pré opératoire. Ces résultats permettent d'analyser les paramètres cliniques prédictifs probables du stade antomopathologique. L'analyse multifactorielle par toucher rectal + Gleason +PSA, de PARTIN avec ses abaques, et de KLEER avec ses courbes, y est donnée avec 5 planches couleur.

Mots clés:
prostate / Tumeur / bilan d'extension tumorale / histo-pronostic
Mots-clés:
prostate / tumor / staging / histoprognosis
La prostatectomie radicale. Chapitre 3 : Résultats fonctionnels et complications.
En attente de traduction.
2001
- Rapports du congrès
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 817-827

Ce chapitre est une revue de la littérature, des complications per et post opératoires, des complications tardives, et des résultats fonctionnels en particulier sur l'incontinence et l'impuissance, ce qui amène pour conclure à parler de qualité de vie.

Mots clés:
prostate / Tumeur / prostatectomie radicale / complication iatrogène / Qualité de vie
Mots-clés:
prostate / tumor / radical prostatectomy / iatrogenic complication / Quality of life
La prostatectomie radicale. Chapitre 4 : Résultats carcinologiques
En attente de traduction.
2001
- Rapports du congrès
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 829-866

Sept thèmes abordent ces résultats carcinologiques. LES 4 PREMIERS traitent du contr(TM)le local et de la survie à 5 et 10 ans après prostatectomie radicale pour : les stades T1 T2 et pT1 pT2 NO, les stades pT3 N0, les stade T3, les stades pT2 - 3 N+. LE 5E THEME concerne le PSA post opératoire. Une étude détaillée du PSA après prostatectomie radicale est faite avec sa fréquence globale, sa fréquence en fonction du suivi, sa signification clinique avec les différents types de récidive et l'étiologie de cette récidive biologique ainsi que les taux de survie en fonction de sa date d'apparition après la chirurgie. LE 6E THEME donne les résultats en terme de complications, de contr(TM)le local et de survie de la radiothérapie adjuvante. LE 7E THEME concerne l'hormonothérapie néoadjuvante avec les résultats expérimentaux de BRUCHOWSKI chez la souris, qui ont débouché sur les études cliniques. La prostatectomie radicale après traitement hormonal néoadjuvant permet de préciser les effets de l'apoptose sur le PSA, le volume prostatique, la morbidité opératoire, le grade et le stade.

Mots clés:
prostate / Tumeur / prostatectomie radicale / radiothérapie adjuvante / résultat à long terme
Mots-clés:
prostate / tumor / radical prostatectomy / adjuvant radiotherapy / long term outcome
La prostatectomie radicale. Chapitre 5 : Perspectives
En attente de traduction.
2001
- Rapports du congrès
- Réf : Prog Urol, 1994, 4, 867-881

Ce chapitre pourrait s'intituler aussi : Passé, Présent et Avenir. Le survol du Passé permet d'avoir une idée de l'évolution des modes de traitement du cancer localisé de prostate par prostatectomie radicale, radiothérapie externe, hormonothérapie, abstention thérapeutique ou associations thérapeutiques. Le Présent étudie les résultats des études rétrospectives en particulier la méga analyse faite par Adolfsson et Whitmore en 1993 qui compile les résultats de la prostatectomie radicale concernant 15 études (2395 patients), de la radiothérapie externe concernant 22 études (2567 patients) et de 7 études de surveillance (586 patients). Le manque d'études comparatives prospective est criant. Des groupes pronostics peuvent être définis par l'analyse anatomo-pathologique rigoureuse des nombreuses pièces de prostatectomies radicales qui ont été réalisées. Chacun de ces groupes est défini en fonction du volume tumoral, du grade de Gleason et de l'atteinte capsulaire : groupe 1 : bon pronostic, groupe 2 : lésion évoluée mais encore curable, groupe 3 : mauvais pronostic. La répartition des stades cliniques dans ces différents groupes pronostics est précisée. Cela débouche sur les indications thérapeutiques qui sont précisées stade par stade depuis le stade T1a jusqu'au stade T3. Quant à l'avenir de la prostatectomie radicale il dépendra des améliorations diagnostiques et thérapeutiques et des progrès qui seront faits dans l'évaluation des traitements.

Mots clés:
prostate / Tumeur / prostatectomie radicale / Pronostic
Mots-clés:
prostate / tumor / radical prostatectomy / prognosis