Base bibliographique

Biocompatibilité des sondes et endoprothèses utilisées en urologie
Biocompatibility of catheters and stents used in urology
2001
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 181-187

La biocompatibilité peut être interprétée comme la résultante optimale d'un ensemble d'interactions qui siègent à l'interface matériau-tissu dès que ces deux systèmes sont confrontés. Il s'agit d'une propriété d'interface plurifactorielle qui intègre l'ensemble des phénomènes mis en jeu dans un environnement biologique, c'est-à-dire absence de toxicité du matériau pour l'organisme et absence de dégradation du matériau par l'organisme. L'évaluation de la biocompatibilité peut être réalisée dans un cadre normatif en faisant appel à des techniques in vivo chez l'animal ou in vitro grâce à l'utilisation de cultures cellulaires permettant d'étudier d'une part la cytotoxicité (liée à une notion de tolérance) et d'autre part la cytocompatibilité (liée à l'acceptation biologique) d'un matériau. En raison de leur contact étroit avec l'urothélium pendant toute la durée d'implantation, la biocompatibilité des sondes et des endoprothèses est une exigence majeure. Cette revue présente les données actuelles issues de la littérature quant à l'évaluation de la biocompatibilité des matériels utilisés en urologie. Les principaux problèmes rencontrés sont d'une part des altérations de l'urothélium à type d'érosions ou au contraire une hyperplasie muqueuse et, d'autre part, l'existence d'incrustations développées sur ces matériaux.

Biocompatibility can be interpreted as the optimal combination of a series of interactions occurring at the material-tissue interface as soon as these two systems are in contact. It is a multifactorial interface property which integrates all of the phenomena involved in a biological environment i.e. absence of toxicity of the material for the body and absence of degradation of the material by the body. Biocompatibility can be evaluated in a normative context by using in vivo techniques in animals or in vitro techniques using cell cultures allowing the study of cytotoxicity (related to a concept of safety) and cytocompatibility (related to biological acceptability) of a material. Because of their intimate contact with the urothelium throughout implantation, the biocompatibility of catheters and stents constitutes a major requirement. This review presents the current data reported in the literature concerning the evaluation of the biocompatibility of materials used in urology. The main problems encountered are alterations of the urothelium, such as erosions or, on the contrary, mucosal hyperplasia, and the existence of incrustations developing on these materials.

Mots clés:
sonde / endoprothèse / bio-matériaux
Mots-clés:
catheter / stent / biomaterials
L'information du malade : évolution de la jurisprudence. L'exemple du silicone.
Patient information : progress in jurisprudence. Example of silicone.
2001
- Réglementation
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 188-192

L'acte médical s'exerce dans le cadre d'un contrat de moyens passé entre le médecin et son patient. L'inobservation de ce contrat expose à la mise en cause de la responsabilité du praticien. Longtemps celle-ci a été engagée sur le motif d'une faute technique ou plus rarement d'un défaut d'information ou de consentement, la charge de la preuve incombant au patient. En cas de litige, un arrêt récent de la Cour de Cassation (25 février 1997) nous impose de démontrer que nous avons, effectivement et de manière valide, informé notre patient. Cet article étudie le contenu de cette information. Il suggère une méthode qui, mise en place sous l'autorité des Sociétés Savantes, permettrait la proposition au sein de notre discipline de fiches d'information afin de répondre à la fois au souci d'informer nos patients et à celui de préserver notre responsabilité. Enfin cette démarche est illustrée par l'étude de la tolérance des matériaux contenant du silicone.

Medical procedures are performed in the context of a contract between the physician and the patient. Failure to comply with this contract may engage the physician's responsibility. For a long time, the physician's responsibility was engaged because of technical errors or, more rarely, lack of information or consent, which had to be proved by the patient. In the case of litigation, a recent decision by the Court of Appeal (25 February 1997) requires physicians to demonstrate that they have effectively and validly informed the patient. This article studies the content of this information. It suggests a method which, set up under the authority of scientific societies, would allow, in our discipline, the proposal of information forms designed to inform our patients and to preserve our responsibility. Finally, this approach is illustrated by the study of tolerability of materials containing silicone.

Mots clés:
réglementation professionnelle / information au patient / silicone
Mots-clés:
professional rules / patient information / silicone
Traitement coéliochirurgical des kystes simples du rein
Laparoscopic treatment of simple renal cysts.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 195-200

BUTS : Démontrer l'efficacité du traitement coeliochirurgical des kystes rénaux symptomatiques ou suspects de malignité.
MATERIEL ET METHODES : 10 patients (âge moyen 58 ans) ont été opérés par coeliochirurgie soit pour des kystes symptomatiques ou compressifs (7 cas), soit pour des kystes suspects de malignité (3 cas). Le diamètre moyen des kystes était de 7,8 cm. Tous les patients ont été évalués par scanner pré-opératoire: il s'agissait de 8 type I de Bosniak et de 2 type II de Bosniak.
RESULTATS : le geste a été réalisé par voie intra-péritonéale (8 fois) et par voie rétro-péritonéale (2 fois). La durée moyenne de l'intervention a été de 92 mn et la durée moyenne de séjour de 5,4 jours. Un patient a été opéré (conversion en lombotomie) pour une hémorragie non contrôlée du fond du kyste. Les 10 kystes se sont révélés bénins histologiquement. Les 10 patients sont asymptomatiques (recul moyen : 8,3 mois) avec disparition du kyste sur le scanner de contrôle.
CONCLUSION : Le traitement coeliochirurgical des kystes du rein est réalisable et efficace. Cependant, il faut réserver ce traitement aux kystes type I ou II de Bosniak pour lesquels le risque de malignité est faible.

OBJECTIVE : To demonstrate the efficacy of laparoscopic treatment of symptomatic renal cysts or cysts suspicious of malignancy. MATERIAL AND METHODS : 10 patients (mean age : 58 years) were operated by laparoscopy either for compressive or symptomatic cysts (7 cases), or for cysts suspicious of malignancy (3 cases). The mean cyst diameter was 7.8 cm. All patients were evaluated by preoperative CT scan. There were 8 Bosniak type I and 3 Bosniak type II cysts. RESULTS : The procedure was performed via an intraperitoneal approach (8 cases) or via a retroperitoneal approach (2 cases). The mean operating time was 92 min and the mean hospital stay was 5.4 days. One patient was operated (conversion to lumbotomy) for uncontrolled haemorrhage of the base of the cyst. The 10 cysts were found to be benign histologically. All 10 patients are asymptomatic (mean follow-up : 8.3 months) with disappearance of the cyst on the follow-up CT scan.
CONCLUSION : Laparoscopic treatment of renal cysts is feasible and effective. However, this treatment must be reserved for Bosniak type I and II cysts, associated with a low risk of malignancy.

Mots clés:
Rein / Kyste / chirurgie laparoscopique
Mots-clés:
Kidney / Cyst / laparoscopic surgery
Fragmentation des calculs urétéraux par laser Holmium Yag
Ureteric lithotripsy using Holmium : YAG laser.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 201-205

BUTS : Evaluer le laser Holmium Yag dans le traitement des calculs urétéraux.
MATERIEL ET METHODES : 62 patients porteurs de 84 calculs urétéraux ont été traités par laser Holmium (longueur d'onde : 2100 nm). Les calculs étaient pelviens dans 54 cas, iliaques dans 21 cas, ou lombaires dans 9 cas. 35 calculs avaient été traités sans succès par lithotritie extra-corporelle. Le diamètre moyen des calculs était de 1,6 cm. Les traitements ont été effectués avec une énergie de 1,5 joules à la cadence de 15 à 20 impacts par seconde (22-30 watts). Les traitements ont été évalués par ASP fait à une semaine, puis à 1 mois postopératoire et urographie intraveineuse faite au deuxième mois postopératoire pour s'assurer de la liberté de la voie excrétrice et de l'absence de sténose.
RÉSULTATS : Sur les 84 calculs, 75 (89,2%) ont été fragmentés : 52 étaient pelviens (96%), 17 étaient iliaques (80,9%), et 6 étaient lombaires (66,6%). Les 9 échecs (10,7%) ont été dus à des problèmes techniques ou des dysfonctionnements du laser. La durée opératoire moyenne a été de 30 minutes, dont 7 minutes de tir laser. Nous n'avons pas observé de complication majeure due au laser à l'exception d'un patient, chez qui une sonde urétérale a dû être maintenue en place.
CONCLUSION : Le laser Holmium est un traitement utile, efficace et sûr des calculs urétéraux. Ce traitement pourrait être utilisé dans la plupart des cas en ambulatoire.

PURPOSE : Evaluation of the Holmium YAG laser wave length in the treatment of ureteric calculi. MATERIAL AND METHODS : 84 ureteric stones in 62 patients were subjected to lithotripsy by the Ho-YAG laser (wave length 2100 nm). Of the stones treated 54 were lower ureteric, 21 were middle ureteric and 9 were upper uireteric stones. Thirty five stones were subjected to previous unsuccessful endoscopic lithotripsy procedures or ESWL. The mean diameter of the stones was 1.6 cm. The energy parameters followed in the study were 1.5 joules with frequency of 15 to 20 pulse/sec (22-30 watts). KUB was carried out one week and one month after the procedure and intravenous urography was performed 2 months later to evaluate upper tract improvement and to detect any stricture formation alon the ureter. RESULTS : Of the 84 stones, 75 (89.2%) were successfully fragmented : 52 (96%) of the lower, 17 (80.9%) of the middle and 6 (66.6%) of the upper ureteric stones. The cause of failure in fragmentation of the remaining 9 stones (10.7%) was due to failure of instrumentation nor machine malfunction that aborted the procedure. The average operative time per case was approximately 30 minutes and the lasing time was approximately 7 minutes. No major complications related to the laser treatment were encountered except in one patient who needed prolonged internal ureteral stenting.
CONCLUSION : Ho-YAG laser lithotripsy is useful and very effective in the endoscopic treatment of ureteric stones. It is safe, if carefully applied and most of the cases can be carried out as an outpatient procedure.

Mots clés:
Lithiase / Uretère / Calcul / lithotripsie endoscopique / Laser
Mots-clés:
stones / ureter / calculus / endoscopic lithotripsy / Laser
Résultats du BCG dans le traitement des tumeurs de vessie pTa et pT1. Evaluation d'un protocole long utilisant 75 mg de BCG de souche Pasteur
Results of BCG in the treatment of pTa and pT1 bladder tumours. Evaluation of a long protocol using 75 mg of Pasteur strain BCG.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 206-210

BUTS : Evaluation d'un protocole de BCGthérapie endovésicale utilisant 75 mg de BCG souche Pasteur, avec un traitement d'entretien de 2 ans et un recul atteignant 60 mois.
MATERIEL ET METHODES : 189 patients ayant subi une résection transuréthrale (RTU) d'une tumeur de vessie pTa (N=80) ou pT1 (N=109) sont inclus dans l'étude. La tolérance locale et générale est excellente. Nous avons comparé de façon rétrospective cette série à un groupe de patients traités par RTU seule (N=42) et un autre groupe traité par RTU et Mitomycine C (MMC) (N=81). Les 3 groupes sont statistiquement comparables.
RESULTATS : A 48 mois 62% des patients traités par BCG sont indemnes de récidive, alors que ce taux est de 18% pour les patients traités par RTU seule et 38% pour les patients traités par RTU et MMC (p=0,001). A 42 mois 11% des tumeurs pT1 traitées par BCG ont progressé vers un carcinome infiltrant, cette évolution étant survenue dans les 18 premiers mois dans tous les cas. Comparativement cette progression a intéressé 25% des pT1 traitées par RTU seule et 21% des tumeurs traitées par RTU et MMC.
CONCLUSION : Notre étude confirme l'efficacité de notre protocole de BCG dans la réduction du potentiel de récidive et de progression des tumeurs superficielles de la vessie, malgré la réduction de la dose à 75 mg. Par ailleurs, elle suggère la supériorité du BCG par rapport à la MMC en termes de récidive et de progression.

OBJECTIVES : Evaluation of a protocol of intravesical BCG therapy using 75 mg of Pasteur strain BCG with 2 years of maintenance treatment, and a follow-up of up to 60 months. MATERIAL AND METHODS : 189 patients treated by transurethral resection (TUR) for a pTa (N=80) or pT1 (N=109) bladder tumour were included in the study. The local and general safety was excellent. We retrospectively compared this series to a group of patients treated by TUR alone (N=42) another group treated with TUR and Mitomycin C (MMC) (N=81). The 3 groups were statistically comparable. RESULTS : At 48 months, 62% of patients treated with BCG were recurrence-free, versus only 18% for patients treated with TUR alone and 38% for patients treated with TUR and MMC (p=0.001). At 42 months, 11% of pT1 tumours treated with BCG had progressed to invasive carcinoma, and this progression occurred during the first 18 months in every case. In comparison, this progression was observed in 25% of pT1 tumours treated by TUR alone and 21% of tumours treated with TUR and MMC. CONCLUSIONS : Our study confirms the efficacy of our BCG protocol ro reduce the potential for recurrence and progression of superficial bladder tumours, despite reduction of the dose to 75 mg. It also suggests the superiority of BCG compared to MMC in terms of recurrence and progression.

Mots clés:
Vessie / tumeur urothéliale superficielle / Immunothérapie / BCG
Mots-clés:
bladder / superficial transitional cell carcinoma / Immunotherapy / BCG
Utilisation de l'anneau Valtrac (r) pour les anastomoses digestives en urologie : à propos de 16 cas.
Use of the Valtrac(r) ring for gastrointestinal anastomoses in urology, based on a series of 16 cases.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 211-216

BUT : Apprécier l'intérêt de l'anneau Valtrac (r), prothèse biofragmentable destiné à simplifier les anastomoses digestives. MATERIEL ET MÉTHODES : Pendant une période de deux ans, nous avons réalisé avec le Valtrac, 15 anastomoses chez 16 patients (âge moyen = 60 ans). Nous avons effectué 10 anastomoses iléales, 4 iléo-coliques et 1 jéjuno-jéjunale.
RESULTATS : Une anastomose n'a pu être pratiquée en raison d'une lumière digestive iléale trop étroite. Le séjour moyen des patients en réanimation est de 3 jours ; l'aspiration gastrique est maintenue en moyenne 1 semaine, en effet la reprise du transit est longue avec les premiers gaz au 6ème jouret la première selle au 7ème. Les complications ont été nombreuses : 2 fistules digestives, une éviscération au 7ème jour, une sub-occlusion transitoire et une occlusion traitée médicalement au 27ème jour, due à une pancréatite. CONCLUSION: Même si toutes ces complications ne sont pas liées à la technique de l'anastomose, nos résultats ne sont pas superposables à ceux retrouvés dans la littérature. Il est souvent difficile d'insérer l'anneau Valtrac(r) dans un iléon sain dans sa présentation actuelle car l'anneau le plus petit est souvent trop large. En tout état de cause, nous recommandons la plus extrême prudence dans l'indication de cette méthode pour les anastomoses du grêle.

The Valtrac(r) ring is a biofragmentable ring used for gastrointestinal anastomoses. Over a two-year period, 15 anastomoses in 16 patients (mean age : 60 years) were performed with the Valtrac(r) ring : 10 ileal, 4 ileocolonic, and 1 jejunojejunal anastomoses. One anastomosis could not be performed because of an excessively narrow ileal lumen. The mean stay in the intensive care unit was 3 days : gastric aspiration was maintained for an average of 1 week, as return as gastrointestinal motility was long, with first flatus on the 6th day and the first stools on the 7th day. Complications consisted of 2 cases of gastrointestinal fistula (11th and 13th days) one of which was fatal, evisceration on the 7th day, a transient partial bowel obstruction and one bowel obstruction treated medically on the 27th day, due to pancreatitis. Our results are not identical to those reported in the literature. It is often difficult to insert the current form of the Valtrac(r) ring into a healthy ileum, as the smallest ring is often too large. In contrast with gastrointestinal surgery, the anastomoses performed in urology involve a non-thickened, non distended small intestine.

Mots clés:
chirurgie digestive
Mots-clés:
digestive surgery
Valeur des biopsies prostatiques dans la cartographie tumorale
Value of prostatic biopsies in tumour mapping.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 217-222

BUTS : Outil diagnostique, les biopsies prostatiques sont également utilisées comme éléments pronostiques avant prostatectomie radicale. Leur localisation au sein de la glande prostatique est un de ces critères pronostiques. Nous avons comparé la localisation des biopsies prostatiques positives avec celle de la tumeur après prostatectomie radicale afin d'étudier la valeur de ce facteur pronostique et la manière de l'améliorer.
MATERIEL ET METHODES : De 1988 à 1996, 166 tumeurs prostatiques localisées traitées par prostatectomie radicale ont été diagnostiquées par 6 biopsies endorectales systématisées échoguidées et 3 biopsies médianes supplémentaires pratiquées de la base à l'apex prostatique. La localisation des biopsies positives a été comparée à celle de la tumeur au sein de la glande prostatique.
RÉSULTATS : Sur les 996 biopsies en sextant réalisées, 331 (33%) sont positives soit 1,99 biopsies par prostate. 92 (19%) biopsies médianes sont positives. Les 331 biopsies en sextant positives correspondent à une localisation tumorale au sein de la prostate avec une spécificité de 81,5%, une sensibilité de 39,4%, une valeur prédictive positive (VPP) de 83,3%, une valeur prédictive négative (VPN) de 36,4% et une précision de 52%. Pour les 3 biopsies médianes, la sensibilité est de 70,3%, la spécificité de 91,6%, la VPP de 61,9%, la VPN de 94%, la précision de 82%. Le poids de la prostate (prostates de moins et de plus de 45 gr), influence ces résultats puisque la VPP diminue de 90,8% à 76,1% alors que la VPN augmente de 32,9% à 37,8%.
CONCLUSION : Avoir des biopsies négatives dans une zone prostatique après 6 biopsies randomisées ne préjuge pas de l'absence de tumeur dans cette zone et ne peut être utilisé comme élément pronostique avant prostatectomie radicale pour la conduite thérapeutique. Le fait d'avoir des biopsies négatives dans une zone prostatique doit être interprété en tenant compte du poids de la prostate. Les 3 biopsies médianes sont plus précises et sont moins influencées par le poids prostatique.

OBJECTIVES : Prostatic biopsies, a diagnostic tool, are also used as prognostic elements before radical prostatectomy. Their sites within the prostatic gland constitute one of these prognostic criteria. The authors compared the site of positive prostatic biopsies with that of the tumour after radical prostatectomy in order to study the value of this prognostic factor and the way in which it can be improved. MATERIAL AND METHODS : From 1988 to 1996, 166 localized prostatic tumours treated by radical prostatectomy were diagnosed by 6 systematized ultrasound-guided transrectal biopsies and 3 supplementary median biopsies performed from the base to the prostatic apex. The site of positive biopsies was compared to that of the tumour within the prostatic gland. RESULTS : Of the 996 sextant biopsies performed, 331 (33%) were positive, i.e. 1.99 biopsies per prostate. 92 (19%) median biopsies were psoitive. 331 positive sextant biopsies corresponded to a tumour within the prostate with a specificity of 81.5%, a sensitivity of 39.4%, a positive predictive value (PPV) of 83.3%, a negative predictive value (NPV) of 36.4% and an accuracy of 52%. For 3 median biopsies, the sensitivity was 70.3%, the specificity was 91.6%, the PPV was 61.9%, the NPV was 94%, and the accuracy was 82%. The weight of the prostate (prostates less than and greater than 45 g), influenced these results, as PPV decreased from 90.8% to 76.1% while NPV increased from 32.9% to 37.8%.
CONCLUSION : Negative biopsies in a prostatic zone after 6 randomized biopsies do not exclude the presence of tumour in this zone and cannot be used as a prognostic element before radical prostatectomy for the therapeutic management. The presence of negative biopsies in a prostatic zone must be interpreted by taking the prostatic weight into account. 3 median biopsies are more accurate and less influenced by prostatic weight.

Mots clés:
prostate / Tumeur / Biopsie
Mots-clés:
prostate / tumor / biopsy
Utilisation de l'IRM avec antenne
The use of MRI with pelvian antennae phased array in the evaluation of glandular and tumor volumes of clinically localised prostatic carcinoma.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 223-231

Le cancer prostatique fait l'objet d'une sous-évaluation clinique de l'ordre de 50%. Elle est améliorée par l'utilisation des biopsies randomisées, l'analyse de la valeur de l'antigène spécifique prostatique (PSA) pondéré ou non et celle du grade de Gleason sur les biopsies. Les techniques d'imagerie traditionnelle comme l'échographie endorectale et l'examen tomodensitométrique (TDM) n'apportent pas d'intérêt reconnu. L'Imagerie par Résonance Magnétique nucléaire (IRM) est une technique non invasive, permettant l'étude tridimensionnelle d'un organe, avec une grande qualité de contraste tissulaire. La mise au point d'antennes de surface dites "phased-array" a en outre permis l'amélioration de la résolution spatiale. BUTS : Nous avons voulu déterminer si l'IRM permettait d'affiner la stadification pré-thérapeutique de l'adénocarcinome cliniquement localisé par l'appréciation directe de critères d'effractions capsulaires, par la mesure des volumes glandulaires et l'obtention de PSAd fiables, et enfin par la mesure de volumes tumoraux.
MATERIEL ET METHODES : Nous avons réalisé une étude prospective de Mars 1995 à novembre 1996 sur 55 patients consécutifs porteurs d'un adénocarcinome cliniquement localisé avant la réalisation d'une prostatectomie radicale. L'imageur par résonance magnétique (IRM) de 1 Tesla (Siemens) est équipé d'une antenne "phased array" pelvienne (antenne de surface). Des séquences en écho de spin rapide (FSE), pondérées en T1 et T2, axiales et frontales ont été utilisées. Les volumes glandulaires et tumoraux ont été évalués par surlignage à l'écran et planimétrie. Le protocole de lecture anatomo-pathologique utilisait de grandes coupes axiales. Nous avons effectué une étude planimétrique directe sur calque millimétré.
RESULTATS : L'estimation du volume glandulaire est fiable(différence moyenne 0,7 cc). Le volume tumoral est sous estimé (différence moyenne 1,04 cc) avec une marge d'erreur de 30% et une concordance de 87%. La stadification tumorale est ainsi exacte dans près de 90% des cas avec une valeur prédictive positive (VPP) de 94%.
CONCLUSION : L'IRM prostatique, utilisant les antennes de surface, permet de compléter la stadification clinique conventionnelle en diagnostiquant correctement 75% des stades localement évolués. Ses limites sont liées à la nature du signal du tissu tumoral ainsi qu'à la localisation des lésions néoplasiques.

Prostate cancer is clinically understaged in 50% of cases. It was improved with the use of random biopsies, PSA analysis (balanced and unbalanced) and Gleason grade on biopsies. Traditional imaging techniques such as endorectal ultrasonography and CT Scan are known to be of no interest. MRI is a non-evasive technique which allows the three dimensional study of an organ with a high quality of tissue contrast. Moreover, the positioning of surface antennae or "phased array " allowed improvement in spatial resolution.
OBJECTIVE : To determine whether MRI allows an accurate staging of clinically localised adenocarcinoma by the direct estimation of capsular effraction, measure of glandular and tumor volumes and finally by obtaining reliable PSAd. MATERIAL AND METHODS : A prospective study was done from March 1995 to November 1996 on 55 patients with a clinically localised adenocarcinoma. MRI 1 Tesla Imager (SIEMENS), pelvic phased array antennae. FSE sequences (T1 and T2), axial and frontal. Evaluation of volumes by on-screen. Standford protocol for histo-pathologic reading on the axial cuts. Direct planimetry on a millimetre paper. RESULTS : Reliable estimation of glandular volume (average difference 0,7 cc). Sub-evaluation of tumoral volume (average difference 1,04 cc) with a 30 % margin of error, accuracy 87 %. Tumoral stage exact in almost 90 % of the cases with a PPV of 94%.
CONCLUSION : Prostatic MRI, using surface antennae, allows to complete the conventional stage by stage development by correctly diagnosing 75 % of locally evolved stages. Its limits are linked to the nature of the signal of the tumorous tissue as to the localisation of neoplasic lesions.

Mots clés:
prostate / Tumeur / imagerie par résonance magnétique nucléaire / bilan d'extension tumorale
Mots-clés:
prostate / tumor / magnetic resonance imaging / staging
La prostatectomie totale périnéale expose à un risque accru d'incision capsulaire en tissu sain et tumoral.
Transperineal total prostatectomy carries an increased risk of capsular incision in healthy tissue and tumour.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 232-239

BUTS : Comparer les taux de marges d'exérèse positives en tissu tumoral et en tissu sain selon que la prostatectomie totale pour cancer est réalisée par voie rétropubienne et périnéale.
MATERIEL ET METHODES : L'étude est rétrospective, non randomisée, et porte sur 94 patients atteints de cancer cliniquement localisé (T1-T2) de la prostate opérés soit par voie rétropubienne (46 : groupe I), soit par voie périnéale (48 : groupe II). L'ensemble des lames a été revu par deux pathologistes ignorant l'évolution clinique; ont été déterminées : la fréquence des marges tumorales associée à un envahissement extra-capsulaire, à une incision capsulaire, sans que la tumeur franchisse cette dernière, et enfin, l'incidence des incisions de la capsule exposant du tissu tumoral.
RESULTATS : Alors que le nombre de marges d'exérèse en tissu tumoral est équivalent pour les deux groupes (61% pour le groupe I versus 56% pour le groupe II), il est plus important par voie périnéale (43% versus 29%, p CONCLUSION : La prostatectomie par voie périnéale favorise la création de marges d'exérèse en tissu tumoral chez les patients dont le cancer est confiné à la glande. L'étude des marges d'exérèse en tissu sain fait suspecter que la voie d'abord soit un facteur prédisposant à leur création.

OBJECTIVES : To compare positive resection margin rates in tumour tissue and healthy tissue according to whether total prostatectomy for cancer is performed via a retropubic or transperineal approach. PATIENTS AND METHODS : This retrospective, non-randomized study was based on 94 patients suffering from clinically localized cancer (T1-T2) of the prostate operated either via a retropubic (46 : group 1) or perineal (48 : group II) approach. All slides were reviewed by two pathologists not informed about the clinical course. The frequency of tumour margins associated with extracapsular invasion, capsular incision, without extracapsular extension of the tumour, and finally the incidence of capsular incisions exposing tumour tissue, were determined. RESULTS : While the number of positive resection margins was equivalent in the two groups (61% for group I versus 56% for group II), it was higher in the perineal group (43% versus 29%, p CONCLUSION : Transperitoneal prostatectomy is associated with a higher incidence of resection margins in tumour tissue in patients with prostate-confined cancer. Analysis of the resection margins in healthy tissue suggests that the surgical incision is a predisposing factor to their creation.

Mots clés:
prostate / Tumeur / prostatectomie radicale / voie d'abord périnéale
Mots-clés:
prostate / tumor / radical prostatectomy / Perineal approach
Les manifestations épididymaires de la tuberculose uro-génitale
Epididymal aspects of urogenital tuberculosis
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 240-243

BUTS : Dégager les particularités épidémiologiques, anatomo-cliniques et thérapeutiques de l'épididymite tuberculeuse chez l'adulte en milieu tropical.
MATÉRIEL ET MÉTHODES : Il s'agit d'une étude rétrospective portant sur 11 cas d'épididymites tuberculeuses confirmés et traités.
RÉSULTATS : La tranche d'âge la plus touchée était celle des 40-49 ans. L'expression sous la forme d'un noyau épididymaire chronique était la manifestation la plus fréquente. Le diagnostic a été confirmé par l'examen histologique d'une pièce d'épididymectomie (10 cas) et par la bactériologie dans un cas. La polychimiothérapie anti-tuberculeuse a été systématique. Chez tous les malades nous avons pratiqué une épididymectomie.
CONCLUSION : Le diagnostic de l'épididymite tuberculeuse est souvent très difficile en dehors d'un contexte tuberculeux évolutif ou récent évocateur. Cependant, il faut savoir y penser devant tout noyau épididymaire chronique, particulièrement dans un contexte d'infertilité conjugale. Le traitement, très mutilant, repose dans les formes chroniques sur l'épididymectomie qui est aussi un acte de confirmation diagnostique. D'où l'intérêt de la prévention qui passe par l'éradication de la maladie tuberculeuse.

OBJECTIVE : To define the epidemiological, anatomical, clinical and therapeutic aspects of tuberculous epididymitis in adults in the tropics. MATERIAL AND METHODS : This was a retrospective study of 11 cases of confirmed and treated tuberculous epididymitis. RESULTS : The most frequently affected age-group was 40-49 years. The commonest expression was that of a chronic epididymal nodule. The diagnosis was confirmed by histological examination of the epididymectomy specimen (10 cases) and bacteriology in one case. Combination antituberculous chemotherapy was systematically administered and epididymectomy was performed in all patients.
CONCLUSION : The diagnosis of tuberculous epididymitis is often very difficult in the absence of a history of recent or active tuberculosis. However, this diagnosis must be considered in any case of chronic epididymal nodule, particularly in a context of infertility. The very mutilating treatment consists of epididymectomy in chronic forms, which also constitutes a diagnostic confirmation procedure, hence the value of prevention based on eradication of tuberculosis.

Mots clés:
infection génitale / tuberculose uro-génitale / épididyme / épididymite
Mots-clés:
genital infection / urogenital tuberculosis / Epididymis / epididymitis
Les torsions du cordon spermatique de l'enfant.
Torsion of the spermatic cord in children
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 244-248

BUTS : Recherche des facteurs pronostiques des torsions testiculaires chez l'enfant.
MATERIEL ET METHODES : De janvier 1986 à décembre 1996, 91 enfants ont été opérés d'une torsion testiculaire. On retrouvait des torsions à tout âge de l'enfance mais avec deux pics de fréquence : en période néonatale et à l'adolescence. La symptomatologie n'était typique que dans trois quarts des cas.
RESULTATS : Trente-neuf testicules ont été jugés nécrosés contre 52 avec un espoir de récupération. Les facteurs de mauvais pronostic sont : les formes néonatales, une prise en charge retardée ou une torsion serrée avec plusieurs tours de spire. Parmi les testicules nécrosés, 28 ont été conservés de principe, deux se sont compliqués d'une fonte purulente mais 14% ont gardé une trophicité normale lors d'un examen à distance.
CONCLUSION : La survenue possible à tout âge de l'enfance et une symptomatologie incomplète doivent maintenir le principe de l'exploration chirurgicale en urgence de toute douleur testiculaire. Une attitude conservatrice est motivée par la possibilité de récupération de testicules jugés nécrosés lors de l'intervention.

OBJECTIVES : Definition of prognosis factors for torsion of the testis in children. MATERIAL AND METHODS : From january 1986 to December 1996, 91 children were operated for torsion of the testis. Torsions were observed at all ages of childhood, but with two frequency peaks : during the neonatal period and in adolescence. Typical clinical features were observed in only three-quarters of cases. RESULTS : Thirty-nine testis were considered to be necrotic versus 52 with a chance of recovery. Factors of poor prognosis were : neonatal forms, delayed management or tight torsion with several turns. 28 of the necrotic testis were conserved : two were complicated by purulent necrosis, but 14% retained normal trophicity on long-term examination.
CONCLUSION : The possibility of torsion at all ages of childhood and the frequently incomplete clinical features means that emergency surgical exploration must always be performed in the cas of testicular pain. A conservative attitude is motivated by the possibiloity of recovery of testis considered to be necrotic at operation.

Mots clés:
Enfant / nouveau-né / Torsion du cordon spermatique / Pronostic
Mots-clés:
child / neonate / torsion of the spermatic cord / prognosis
Carcinome des tubes collecteurs de Bellini. A propos d'un cas
Carcinoma of the papillary ducts of Bellini. A case report.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 249-253

Le carcinome des tubes collecteurs de Bellini (CB) est une forme rare de tumeur maligne du rein, de pronostic généralement défavorable en raison d'un diagnostic tardif, souvent au stade métastatique d'emblée. Le diagnostic repose sur l'examen anatomopathologique de la pièce de néphrectomie avec étude immunohistochimique. Le rôle d'une chimiothérapie adjuvante doit être évalué.

Carcinoma of the papillary ducts of Bellini is a rare malignant tumour of the kidney, with a generally unfavourable prognosis because of late diagnosis, often at the state of metastases. The diagnosis is based on pathological examination of the nephrectomy specimen with immunohistochemical study. The role of adjuvant chemotherapy needs to be evaluated.

Mots clés:
Rein / tumeur rare
Mots-clés:
Kidney / rare tumor
Polype urétéral bénin chez l'enfant : à propos d'un cas
Benign ureteric polyp in children : a case report.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 254-257

Le polype urétéral est une lésion bénigne, cause d'hydronéphrose peu commune chez l'enfant. Il s'associe à des douleurs lombaires intermittentes et une hématurie. Le diagnostic est réalisé le plus souvent à l'UIV, ou à l'UPR. Le traitement doit être conservateur et consiste en une simple résection du polype plus ou moins associée à une résection urétérale suivant la taille de la lésion. Aucun cas de récidive après traitement n'a été rapporté jusqu'alors. Nous rapportons ici un cas chez un garçon de 7 ans et faisons à partir de là, une revue de la littérature.

Ureteric polyp is a benign lesion, and an uncommon cause of hydronephrosis in children. It is associated with intermittent lumbar pain and haematuria. The diagnosis is usually based on intravenous urography or retrograde urography. Treatment must be conservative and consists of simple resection of the polyp, associated with varying degrees of ureteric resection depending on the size of the lesion. No case of recurrence after treatment has been reported to date. The authors report a case in a 7-year-old boy and present a review of the literature.

Mots clés:
Uretère / Enfant / tumeur rare
Mots-clés:
ureter / child / rare tumor
Traitement par embolisation artérielle percutanée d'un priapisme post-traumatique chez un enfant.
Treatment of post-traumatic priapism in a child by percutaneous arterial embolization.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 258-261

Un priapisme à haut débit a été diagnostiqué 5 jours après une chute à califourchon chez un adolescent de 14 ans. Une embolisation supra sélective des 2 artères honteuses internes à l'aide de gélatine ( SPONGEL(r) ) a pu être réalisée. La résolution rapide du priapisme mais aussi la reprise d'érections normales dès 48 heures ont été observées. L'échographie doppler retrouve un flux à haut débit et définit le côté de l'artère traumatisée. L'embolisation endovasculaire permet un traitement efficace des fistules artério-caverneuses traumatiques.

High flow rate priapism was diagnosed in a 14-year-old adolescent 5 days after a fall onto the perineum. Highly selective embolization of the 2 internal pudendal arteries was performed with gelatin (SPONGEL(r)). Rapid resolution of the priapism as well as return of normal erection were observed within 48 hours. Doppler ultrasound revealed a high flow rate and identified the side of the traumatized artery. Endovascular embolization allows effective treatment of traumatic arteriocavernous fistula.

Mots clés:
andrologie / priapisme / Enfant / Embolisation
Mots-clés:
andrology / priapism / child / Embolization
Duplication urétérale partielle en Y inversé. A propos d'un cas particulier
Inverted Y partial ureteric duplication. Report of an unusual case.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 262-265

La duplication urétérale partielle en Y inversé se traduit par la présence d'un uretère se dédoublant à une hauteur variable avant d'atteindre la vessie, de façon orthotopique ou ectopique. Un cas de duplication urétérale partielle en Y inversé avec un confluent urétéral dans le hile du rein associé à l'abouchement d'un uretère ectopique au niveau de l'épididyme est rapporté.La description de ce cas original permet sa confrontation aux données de la littérature.

Inverted Y partial ureteric duplication corresponds to the presence of a variable length of duplicated ureter before entering the bladder in an orthotopic or ectopic position. A case od inverted Y partial ureteric duplication with ureteric confluence in the hilum of the kidney associated with anastomosis of an ectopic ureter in the epididymis is reported. The description of this original case is compared with the data of the literature.

Mots clés:
Uretère / malformation de la voie urinaire supérieure / duplicité urétérale
Mots-clés:
ureter / upper urinary tract malformation / double ureter
Hyperplasie scrotale acquise : situation inesthétique et fonctionnellement gênante.
Acquired scrotal hyperplasia : an unsightly and functionally bothersome condition.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 266-267

La description et la prise en charge chirurgicale d'un cas d'hyperplasie scrotale acquise sont présentées. Le résultat à quatre mois est satisfaisant. Les hypothèses physiopathologiques et les implications psychologiques sont discutées.

The authors report a case of acquired scrotal hyperplasia and describe its surgical management.

Mots clés:
scrotum / hyperplasie
Mots-clés:
Scrotum / hyperplasia
Les instillations endovésicales dans le traitement des tumeurs superficielles de la vessie.
Intravesical instillations in the treatment of superficial tumours of the bladder.
2001
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 1998, 8, 268-273

Les instillations endovésicales représentent le progrès le plus important réalisé ces vingt dernières années dans la prise en charge des tumeurs superficielles de la vessie. La chimiothérapie endovésicale diminue significativement le risque de récidive. Les instillations endovésicales de Bacille Calmette-Guérin (BCG) diminuent significativement le risque de récidive et de progression. Ces instillations peuvent être associées à un certain nombre de complications dont certaines graves, bien que très rares avec le BCG. Il est donc important de respecter leurs indications, de prévenir les éventuelles complications, de surveiller attentivement leur tolérance et leur efficacité. Elles représentent dans les tumeurs à haut risque un véritable test thérapeutique. Un échec précoce dans ce type de tumeur signifie une agressivité tumorale nécessitant une attitude plus agressive.

Bladder instillations represent the most significant progress in the management of superficial bladder cancer over the past twenty years. Intravesical chemotherapy significantly alters the rate of recurrence. Intravesical BCG reduces significantly the risk of recurrence and progression. Side effects are common and in the case of BCG severe but rare complications may be encountered during intravesical instillations. Therefore proper use, prevention of complication and careful follow up for tolerance and efficacy are mandatory. They represent for high risk superficial bladder cancer a therapeutic test. An early failure for these tumors means a potential aggressiveness requiring radical therapy. These various aspects are developed from a practical point of view.

Mots clés:
Vessie / tumeur urothéliale superficielle / chimiothérapie intra-vésicale / Immunothérapie / BCG
Mots-clés:
bladder / superficial transitional cell carcinoma / endovesical chemotherapy / Immunotherapy / BCG