Base bibliographique

Sommaire :

Physiologie de l'érection : Etude du tissu intrapénien
2001
- Recherche - Physiologie
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 175-184

Les mécanismes qui régissent l'érection dépendent de l'intégrité des fibres musculaires lisses intrapéniennes, de l'endothélium qui les recouvre, de la membrane épaisse, l'albuginée, qui les entoure. Ces structures dynamiques sont soumises à une commande neurologique qui stimule la libération de neurotransmetteurs et neuromodulateurs. Ceux-ci ont entre eux des influences synergiques ou antagonistes et agissent par l'intermédiaire de récepteurs dont la détermination fait appel à des études pharmacologiques. L'objet de ce travail est de présenter simplement l'état actuel de nos connaissances sur la physiologie du tissu intrapénien érectile de la verge.

Physiology of erection : study of intrapenile tissue.

Mots clés:
andrologie / érection / corps érectiles / physiologie
Mots-clés:
andrology / Erection / erectile tissue / physiology
Place et apports du caryotype en infertilité masculine
Role of karyotype in male infertility.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 189-195

Dans le cadre du bilan étiologique de l'infertilité masculine, les auteurs insistent sur la place et les apports du caryotype sanguin à travers leur expérience personnelle basée sur l'étude de 1612 sujets. La place de cet examen est importante puisqu'environ 15% des sujets ayant une azoospermie et 6 à 7% de ceux qui ont une oligospermie inférieure à 10 millions de spermatozoïdes par ml, isolée ou associée à d'autres anomalies du spermogramme, présentent une anomalie chromosomique congénitale. Une remarquable constance des résultats est observée en fonction de critères de recrutement identiques. Les apports de cet examen sont aussi importants : intérêt médical et psychologique de la découverte de l'étiologie chez les azoospermies, conseil génétique et diagnostic chromosomique anténatal pour le sujet lui-même non azoospermique et porteur d'un remaniement structural équilibré, pour qui la thérapeutique peut laisser espérer une procréation, conseil génétique pour la famille de ces sujets dans le but de leur éviter l'apparition d'un enfant chromosomiquement anormal. En conclusion, les auteurs plaident pour la pratique systématique de cet examen chez tous les sujets infertiles ayant au moins une oligospermie isolée inférieure à 10 millions de spermatozoïdes par ml.

In the context of the aetiological investigation of male infertility, the authors stress the place and the contribution of blood karyotype testing in the light of their personal experience based on 1,612 subjects. This examination has an important place, as about 15% of azoospermic subjects and 6 to 7% of subjects with oligospermia less than 10 million spermatozoa per ml, either alone or in combination with other abnormalities of the semen examination, present a congenital chromosomal abnormality. A remarkable constancy of the results was observed according to identical recruitment criteria. The contribution of this examination is also important : the medical and psychological value of detecting the cause of azoospermia, genetic counselling and antenatal chromosomal diagnosis for non-azoospermic subjects with an equilibrated structural abnormality, in whom treatment allows a chance of procreation, genetic counselling for the family of these subjects in order to prevent the appearance of a chromosomally abnormal infant. In conclusion, the authors argue in favour of the routine use of this test in all infertile subjects with at least isolated oligospermia less than 10 million spermatozoa per ml.

Mots clés:
andrologie / infertilité / génétique / caryotype
Mots-clés:
andrology / Infertility / genetics / kariotype
Quantification des organisateurs nucléolaires (NORs) dans les carcinomes du rein. Comparaison avec le grade nucléaire
Quantification of nucleolar Organizer Regions (NORs) in renal carcinomas. Comparison with nuclear grade.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 196-206

3 tumeurs rénales - 6 carcinomes à cellules claires, 3 carcinomes à cellules granuleuses, 8 carcinomes à cellularité mixte, 3 tumeurs tubulo-papillaires, 2 carcinomes fuso-cellulaires, 1 oncocytome ont été soumises de façon rétrospective à une technique de coloration qui met en évidence les protéines argyrophiles liées aux organisateurs nucléolaires (NORs). La quantification semi-automatique du nombre et de la surface moyenne des grains argyrophiles a été effectuée au moyen d'un quantimètre. Les résultats ont été comparés au facteur histopronostique de référence que constitue le grade nucléaire. Il apparaît une très bonne corélation entre NORs et grade nucléaire. Le nombre moyen de granulations argyrophiles par noyaux (n), et plus encore leur surface (s), sont très significativement augmentés dans les carcinomes de haut grade (n-1,96; s=3,72) par rapport aux carcinomes de bas grade (n=1,50; s=1,35). La quantification des NORs permet donc de séparer de façon objective un bas grade et un haut grade nucléaire. La méthode de quantification utilisée nous permet d'insister sur l'utilité de mesurer non seulement le nombre mais aussi la surface des grains argyrophiles.

Twenty three renal tumours : 6 clear cell carcinomas, 3 granular cell carcinomas, 8 mixed cell carcinomas, 3 tubulopapillary tumours, 2 spindle cell carcinomas and 1 oncocytoma, were retrospectively submitted to a staining technique which reveals argyrophilic proteins related to Nucleolar Organizer Regions (NORs). The semiautomated quantification of the number and mean surface area of the argyrophilic granules was performed by means of a quantimeter. The results were compared to the nuclear grade, which constitutes the reference histological prognostic factor.A very good correlation was observed between NORs and nuclear grade. The mean number of argyrophilic granules per nucleus (n) and more particularly their surface area (s) were very significantly increased in high-grade carcinomas (n = 1.96), s = 3.72) in comparison with low-grade carcinomas (n = 1.50, s = 1.35). Quantification of NORs therefore allowed objective differentiation between a low nuclear grade and a high nuclear grade. The quantification method used emphasised the value of not only measuring the number but also the surface area of the argyrophilic granules.

Mots clés:
Rein / Tumeur / marqueur tumoral / histo-pronostic
Mots-clés:
Kidney / tumor / tumor marker / histoprognosis
Ablation tumorale par ultrasons focalisés (A.T.U.F.) Expérimentation in vivo sur l'adénocarcinome prostatique R 3327 Mat-Ly-Lu
Tumour destruction by focused ultrasound.
2001
- Recherche - Physiologie
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 207-219

Les ultrasons peuvent engendrer des lésions tissulaires par combinaison d'effets thermique et mécanique liés à l'absorption tissulaire de l'énergie émise au point focal du transducteur. Les effets des ultrasons focalisés ont été étudiés "in vivo" sur des rats hybrides Fisher/Copenhague porteurs d'un adénocarcinome prostatique expérimental Dunning R 3327. La tumeur expérimentale est créée par injection sous-cutanée au niveau de l'abdomen de 20 milligrammes de tissu tumoral provenant de la souche Mat-Ly-Lu. Le traitement est effectué sous anesthésie générale. L'animal, maintenu dans un sarcophage exposant la tumeur, est immergé dans de l'eau dégazée qui assure le couplage entre la tumeur et le transducteur 1 MHz. Un repérage ultrasonore informatisé contrôle les déplacements du transducteur et permet l'irradiation de la totalité du volume tumoral. L'énergie est fournie par un amplificateur de 7,5 kW, sous forme de trains d'impulsions de durées variables. 77 rats ont été traités et la croissance tumorale comparée à celle d'animaux témoins non irradiés. Les séries comparatives ont permis d'aboutir aux résultats suivants : 1) Une destruction tumorale immédiate est obtenue avec une intensité acoustique très élevée (9000 Watts/cm2) et un temps d'exposition court, 2) Un ralentissement transitoire de la croissance tumorale est observé pour une intensité acoustique comprise entre 3500 et 5500 watts/cm2, 3) Une nécrose partielle ou totale de la tumeur est obtenue avec des intensités comprises entre 300 et 2750 Watts/cm2 et un temps d'exposition long. Une destruction totale de la tumeur a été obtenue chez 30 des 49 rats traités dans ces conditions. 14 animaux ont présenté une récidive locale, 9 animaux n'ont pas présenté de récidive locale mais ont développé des métastases, 7 animaux ont survécu à long terme sans présenter ni récidive locale ni métastases.Dans certaines conditions expérimentales, les ultrasons focalisés sont capables, sans traitement adjuvant, de détruire la tumeur expérimentale Dunning R 3327 souche Mat-Ly-Lu et, dans certains cas, d'obtenir la guérison complète de cette tumeur cancéreuse expérimentale.

Ultrasound can induce tissue lesions by a combination of thermal and mechanical effects related to the tissue absorption of the energy emitted at the focal point of the transducer. The effects of focused ultrasound were studied in vivo in Fisher/Copenhagen hybrid rats bearing Dunning R 3327 experimental prostatic carcinoma. The experimental tumour was transplanted by subcutaneous injection into the abdomen of 20 mg of tumour tissue derived from the Mat-Ly-Lu strain. Treatment was performed under general anaesthesia. The animal, maintained in a sarcophage exposing the tumour, was immersed in degassed water ensuring the interface between the tumour and the 1 MHz transducer. The displacements of the transducer were guided by computerised ultrasound screening, allowing irradiation of the entire tumour. The energy was supplied by a 7.5 kW amplifier in the form of series of impulses of variable duration. 77 rats were treated and the tumour growth was compared to that of non-irradiated control rats. Comparative series demonstrated the following results : 1) Immediate tumour destruction was obtained with a very high acoustic intensity (9,000 Watts/cm2) and a brief exposure time, 2) A transient slowing of the tumour growth rate was observed for an acoustic intensity of between 3,500 and 5,500 Watts/cm2, 3). Partial or total necrosis of the tumour was obtained with intensities of between 300 and 2,750 Watts/cm2 and a long exposure time. Total tumour destruction was obtained in 30 of the 49 rats treated under these conditions. 14 animals developed a local recurrence, 9 animals did not develop a local recurrence but developed metastases and 7 animals obtained long-term survival without local recurrence or metastasis. Under certain experimental conditions, focused ultrasound, without any adjuvant treatment, was able to destroy the Dunning R 3327 Mat-Ly-Lu strain experimental tumour and, in certain cases, induced complete cure of this experimental cancer.

Mots clés:
prostate / Tumeur / ultrasons focalisés / expérimentation animale
Mots-clés:
prostate / tumor / focused ultrasounds / animal experiment
La sensation du bas appareil urinaire est-elle différente chez des patients ayant une instabilité vésicale
Do patients with detrusor instability have abnormal sensation of the lower urinary tract ?
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 220-225

Nous avons examiné la sensation du bas appareil urinaire de deux manières : d'une part, en evaluant la perception de remplissage de la vessie, d'autre part en déterminant le seuil de perception à une stimulation éléctrique de la paroi uréthro-vésicale. Les résultats obtenus chez 95 patients avec instabilité vésicale sont comparés à ceux de 312 patients non neurologiques avec une vessie stable. La perception de remplissage (chez les patients avec une instabilité vésicale) est mentionnée à des volumes statistiquement inférieurs aux volumes mentionnés par les patients à vessie stable. Par contre le seuil de perception d'une stimulation électrique est pareil dans les deux groupes. Ceci nous démontre que le système sensoriel impliqué dans la perception d'une stimulation électrique est indépendant de la fonction motrice tandis que la sensation de remplissage par contre est influencée par l'activité motrice de la vessie. Ces résultats sont des preuves supplémentaires que la sensation de remplissage et la sensation due à une stimulation eléctrique sont liées à une autre innervation afférente.

The author examined the sensory innervation of the lower urinary tract in two ways : by evaluation perception of bladder fullness and by determining the perception threshold to electrical stimulation of the urethral and bladder wall. The results obtained in 95 patients with detrusor instability were compared to those of 312 patients with no neurological disease and a stable detrusor. Patients with detrusor instability reported sensations of fullness at statistically significantly lower volumes than patients with a stable detrusor. In contrast, the threshold of perception of electrical stimulation was the same in the two groups, which indicates that the sensory system involved in the perception of electrical stimulation is independent of motor function, while the sensation of fullness is influenced by detrusor motor activity. These results constitute additional evidence that perception of fullness and perception of electrical stimulation are related to two different pathways of afferent innervation.

Mots clés:
physiologie vésico-sphinctérienne / besoin d'uriner / Vessie / instabilité
Mots-clés:
vesicosphincteric physiology / desire to urinate / bladder / instability
L'acétate de cyprotérone : tolérance cardiovasculaire
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 226-233

L'acétate de cyprotérone, caractérisé par ses actions antiandrogène et antigonadotrope, est indiqué dans le traitement du cancer de la prostate évolué. Il peut être utilisé soit en monothérapie, soit en association à une castration chirurgicale ou chimique. Les données de la littérature relatives à sa tolérance cardiovasculaire sont ici reprises.Les études métaboliques, appréciant l'impact de l'acétate de cyprotérone sur les lipides et certains paramètres de la coagulation, permettent de conclure à l'absence d'effet néfaste sur ces facteurs de risque cardiovasculaire. Les deux essais menés par l'EORTC (30761 et 30762) ont montré la meilleure tolérance cardiovasculaire de l'acétate de cyprotérone par rapport au diethylstilbestrol. Des effets indésirables cardiovasculaires sont rapportés dans moins de 5% des cas. Ce chiffre est confirmé par les nombreuses études publiées. Une fréquence comparable d'accidents cardiovasculaires est également notée dans des séries de patients traités par orchidectomie, agonistes de la LHRH et/ou antiandrogènes purs. Il est difficile d'affirmer formellement la responsabilité du traitement antihormonal chez cette population âgée où cardiopathies ischémiques et accidents vasculaires cérébraux sont des causes fréquentes de décès.

Cardiovascular safety of cyproterone acetate. Cyproterone acetate, characterised by its antiandrogen and antigonadotrophin actions, is indicated in the treatment of advanced prostatic cancer. It can be used alone or in combination with surgical or chemical castration. This paper reviews the literature concerning the cardiovascular safety of this drug. Metabolic studies evaluating the impact of cyproterone acetate on lipids and certain clotting parameters indicate the absence of any harmful effects on these cardiovascular risk factors. The two trials conducted by the EORTC (30761 and 30 762) demonstrated that the cardiovascular safety of cyproterone acetate was better than that of diethylstilboestrol. Cardiovascular adverse effects were reported in less than 5% of cases. This figure was confirmed by a large number of published studies. A comparable incidence of cardiovascular complications was also observed in series of patients treated by orchidectomy, LHRH agonists and/or pure antiandrogens. It is difficult to formally demonstrate the responsibility of antihormonal treatment in this elderly population in which ischaemic heart disease and cerebral vascular accidents are frequent causes of death.

Mots clés:
Hormonothérapie / anti-androgène / complication iatrogène / thrombo-embolie
Mots-clés:
endocrine therapy / Antiandrogen / iatrogenic complication / thromboembolism
Intérêt de la tomodensitométrie avec injection et clichés tardifs pour le diagnostic des fuites urinaires en transplantation rénale
Value of post-contrast computed tomography with late images for the diagnosis of urine leaks following renal transplantation.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 234-240

Entre mai 1985 et mai 1990, 263 transplantations rénales chez 254 patients ont été réalisées dont 4 doubles greffes rein-pancréas. 12 urinomes ont été observés, soit 4,56 %. Dans la moitié des cas, l'examen clinique seul a permis de poser le diagnostic d'urinome mais dans les 6 autres cas, des examens complémentaires ont été nécessaires.Le scanner avec injection et clichés tardifs (entre 6 et 24 heures après l'injection) nous paraît le plus intéressant d'entre eux. Réalisé 6 fois, il a permis le diagnostic d'urinome dans 5 cas, pour lesquels il a permis de plus de suspecter le mécanisme de la fuite, qui a toujours été confirmé lors de la réintervention. Le diagnostic positif repose sur l'extravasation de produit de contraste qui est très bien visible même si les concentrations sont peu élevées du fait de l'altération de la fonction rénale. Cette extravasation a été précoce 3 fois mais retardée 2 fois, ce qui souligne le caractère fondamental des clichés tardifs. Les autres examens nous paraissent moins intéressants soit du fait d'un manque de sensibilité, soit du fait de renseignements anatomiques peu précis. La gravité des fuites urinaires et la nécessité d'un traitement rapide justifient à nos yeux, en cas de suspicion d'urinome, la réalisation d'un scanner avec injection de produit de contraste et clichés tardifs.

Between May 1985 and May 1990, 263 renal transplantations were performed in 254 patients, with 4 kidney-pancreas double grafts. 12 urinomas were observed, i.e. 4.56%. In one half of cases, clinical examination alone was able to establish the diagnosis of urinoma, but in the other 6 cases, complementary investigations were required. Post-contrast computed tomography with late images (between 6 and 24 hours after the injection) would appear to be the most useful investigation. Performed in 6 cases, this examination established the diagnosis of urinoma in 5 cases and also suggested the mechanism of the leak, which was always confirmed at operation. The positive diagnosis is based on extravasation of contrast agent which is clearly visible, even in the presence of low concentrations due to impaired renal function. This extravasation occurred early in 3 cases, but was delayed in 2 cases, emphasising the importance of late images. Other investigations appear to be less useful either because of a lack of sensitivity or because of imprecise anatomical information. The severity of urine leaks and the need for rapid treatment justify post-contrast computed tomography with late images in any case of suspected urinoma.

Mots clés:
Transplantation rénale / complication iatrogène / urinome / Fistule urinaire / scanner
Mots-clés:
renal transplantation / iatrogenic complication / urinoma / Urinary fistula / CT scan
Réimplantation urétéro-vésicale dans la transplantation rénale d'un donneur vivant apparenté : Extravésicale ou Transvésicale? Complications urologiques et évaluation des résultats à long terme
Extravesical versus transvesical ureteroneocystostomy in living related renal transplantation : urological complications and long term evaluation.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 241-248

Nous présentons les résultats de deux techniques de réimplantation urétérovésicale réalisées à l'occasion de 400 transplantations consécutives de donneurs vivants. Pour les 150 premiers cas (groupe A), il s'est agi d'une réimplantation de type Paquin, et pour les 250 patients suivants (groupe B) de la technique de De Campos Freire. Nous avons observé des complications urologiques significatives chez 13 patients (8,6%) du groupe A et chez 1 patient seulement du groupe B (p

Results of two techniques of ureteroneocystostomy were evaluated in a series of 400 consecutive living renal transplantations. In the first 150 patients (group A) Paquin ureteroneocystostomy was utilized and in the second 250 (group B) De Campos-Freire technique was performed. Significant urological complications were seen in 13 (8.6%) patients of group A and in 10 (4%) of group B. Bladder leak occurec in 5 patients of group A and in only 1 of group B (P

Mots clés:
Transplantation rénale / Donneur vivant / implantation urétéro-vésicale / complication iatrogène / résultat à long terme
Mots-clés:
renal transplantation / Living donor / ureterovesical implantation / iatrogenic complication / long term outcome
Le phéochromocytome vésical (à propos d'un nouveau cas)
Bladder pheochromocytoma : a new case.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 249-252

Le phéochromocytome vésical est une tumeur rare. Les auteurs rapportent un nouveau cas et rappellent les examens morphologiques les plus intéressants pour localiser cette tumeur.

Bladder pheochromocytoma is a rare tumor. The authors report a new case and imaging modalities for localizing extrasurrenal pheochromocytomas are reviewed.

Mots clés:
Vessie / tumeur rare
Mots-clés:
bladder / rare tumor
A propos d'une observation de phéochromocytome vésical.
Case report of vesical phaeochromocytoma.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 253-257

Le phéochromocytome est une tumeur neuro-ectodermique de nature endocrinienne. Sa localisation la plus fréquente est surrénalienne, mais il peut se développer sur d'autres organes. L'observation relate une localisation vésicale révélée par une hématurie. Les explorations radiologique et endoscopique découvrent une tumeur vésicale sous muqueuse latéro-vésicale droite. Une cystectomie partielle est realisée. La normalité du bilan endocrinien en post-opératoire laisse supposer la disparition de la tumeur et l'absence d'autres localisations.

Phaeochromocytoma is an endocrine neuroectodermal tumour usually located in the adrenal gland, but occasionally arising in other organs. The authors report a case of a vesical phaeochromocytoma presenting with haematuria. Radiological and endoscopic investigations revealed a right laterovesical submucosal tumour. Partial cystectomy was performed. The normality of the postoperative endocrine survey suggested disappearance of the tumour and absence of any other sites.

Mots clés:
Vessie / tumeur rare
Mots-clés:
bladder / rare tumor
Cancer du rein simulant un kyste multiloculaire rénal
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 258-262

Deux cas d'adénocarcinome rénal à forme kystique multiloculaire sont présentés. Quoique l'échographie et le scanner soient en général considérés comme d'excellentes modalités diagnostiques dans les lésions kystiques du rein, ces examens n'ont pas permis d'arriver à un diagnostic correct ici. Ces deux cas inhabituels ont attiré notre attention sur le fait que les possibilités des techniques modernes d'imagerie diagnostique peuvent nous donner une fausse impression de sécurité en ce qui concerne le pronostic. A notre connaissance, il n'existe aucun critère pré-opératoire qui permette de distinguer un cancer du rein à forme kystique multiloculaire d'un kyste multiloculaire simple du rein.

Renal cell carcinoma mimicking multilocular cystic nephroma.

Mots clés:
Rein / Tumeur / Kyste
Mots-clés:
Kidney / tumor / Cyst
Le leiomyosarcome du rein
Leiomyosarcoma of the kiney.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 263-265

Le leiomyosarcome est une tumeur rare du rein dont le diagnostic nécessite l'utilisation de la tomodensitométrie et de l'immunohistochimie. La néphrectomie radicale totale est actuellement la seule solution thérapeutique dont l'efficacité est reconnue. Une observation de double localisation, rénale et vésicale, d'un léiomyosarcome est commentée.

Leiomyosarcoma of the kidney is a rare neoplasm. Diagnosis is obtained by CT-Scan and immunohistochemical study. Radical nephrectomy is the only therapeutic way whose efficacity is known. The authors report a case of two localisations (kidney and bladder)of leiomyosarcoma.

Mots clés:
Rein / Vessie / tumeur rare
Mots-clés:
Kidney / bladder / rare tumor
A propos d'un cas d'hémangiopéricytome du bassin.
Pelvic haemangiopericytoma. A case report.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 266-271

D'origine vasculaire, l'hémangiopéricytome est une tumeur peu fréquente. Il est rapporté un cas d'une des localisations les plus rares chez l'homme : l'hémangiopéricytome pelvien paravésical. Si l'imagerie moderne a permis d'apporter des précisions utiles concernant son aspect hypervascularisé, son caractère bien limité, refoulant mais n'envahissant pas les organes de voisinage ; son diagnostic ne peut être qu'histologique. Son degré de malignité et son potentiel évolutif sont incertains. Le risque de récidive locale et de métastases dans plus de la moitié des cas impose une chirurgie d'exérèse large et fait discuter une radiothérapie complémentaire ainsi qu'une surveillance prolongée.

Haemangiopericytoma is an uncommon tumour of vascular origin. The authors report a case of one of the rarer sites of this tumour in man : paravesical pelvic haemangiopericytoma. Although modern imaging techniques have provided useful information concerning the hypervascular and clearly demarcated appearance of this tumour which displaces but does not invade adjacent organs, its diagnosis can only be established by histology. Its degree of malignancy and its invasive potential are unclear. The risk of local recurrence and metastases in more than one half of cases justifies wide surgical excision, possibly combined with adjuvant radiotherapy, and long-term follow-up.

Mots clés:
bassin / tumeur rare
Mots-clés:
pelvis / rare tumor
Sarcomes du cordon spermatique. Rapport de 2 cas. Revue de la littérature.
Sarcomas of the spermatic cord.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 272-281

A propos d'un rhabdomyosarcome de l'enfant à évolution rapidement fatale et d'un leiomyosarcome de l'adulte, les auteurs s'attachent à différencier les diverses variétés histologiques de sarcomes affectant le cordon spermatique. A l'aide d'une revue de la littérature, l'accent est mis sur la grande variété et les évolutions diverses liées au type histologique.Le rôle prééminent de l'histopathologiste est souligné avec un rappel des classifications le plus souvent utilisées, conduisant à des thérapeutiques où la chirurgie première la plus complète possible s'allie à un curage ganglionnaire ou à la radiothérapie et à une chimiothérapie. Actuellement, le recours à la chimiothérapie semble le pas décisif pour une amélioration des taux de survie. Au caractère lymphophile des rhabdomyosarcomes, embryonnaires dans 95% des cas chez l'enfant, peut être schématiquement opposé le caractère hématogène des autres sarcomes. Une thérapeutique multi-disciplinaire agressive résume l'orientation actuelle en cas de sarcomes du cordon, localisation mineure par sa fréquence au sein des sarcomes des tissus mous.

Report of two cases and review of the literature. Illustrated by a case of rapidly fatal rhabdomyosarcoma in a child and a leiomyosarcoma in an adult, the authors differentiate the various histological types of sarcomas affecting the spermatic cord. Based on a review of the literature, they stress the great variety and various clinical courses related to the histological type. The predominant role of the histologist is stressed. The most widely used classifications are reviewed, leading to treatments in which primary surgery should be as complete as possible and combined with lymph node dissection or radiotherapy and chemotherapy. At the present time, the use of chemotherapy appears to be the decisive step in the improvement of the survival rates. The lymphophilic naturee of rhabdomyosarcomas, which are embryonal in 95% of cases in children, can be schematically contrasted with the haematogenous nature of other sarcomas. The current approach to sarcomas of the spermatic cord, a minor site in comparison with the frequency of other soft tissue sarcomas, consists of an aggressive multidisciplinary treatment.

Mots clés:
voie séminale / cordon spermatique / tumeur rare
Mots-clés:
seminal tract / Spermatic cord / rare tumor
Transplantation d'un rein en fer à cheval. A propos d'une observation et revue de la littérature
Transplantation of a horseshoe kidney.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 282-286

Les auteurs rapportent un cas de transplantation d'un rein en fer à cheval chez deux receveurs. A propos de ce cas et d'une revue de la littérature, ils insistent sur les précautions techniques qui autorisent le prélèvement et la transplantation de ces reins malformés.

The authors report a case of transplantation of a horseshoe kidney in two recipients. Based on this case and a review of the literature, they emphasise the technical precautions required for collection and transplantation of these malformed kidneys.

Mots clés:
Transplantation rénale / malformation rénale / Rein en fer à cheval
Mots-clés:
renal transplantation / renal malformation / Horseshoe kidney
L'atteinte uréthrale isolée dans les faux pas du coït. A propos d'un cas sans lésion associée des corps caverneux
Isolated urethral lesion following coital faux pas. Report of a case with no associated lesion of the corpora cavernosa.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 287-289

Associée habituellement à une lésion des corps caverneux, une lésion uréthrale par faux pas du coït peut toutefois se présenter isolée. Suspectée cliniquement devant une uréthrorragie, le diagnostic de rupture de l'urèthre repose sur l'uréthrographie et surtout l'endoscopie uréthrale qui paraît plus performante pour en préciser le caractère complet ou non et le siège. Bien qu'il s'agisse de formes incomplètes, la suture chirurgicale de la lésion semble donner de meilleurs résultats que la seule dérivation urinaire.

An urethral lesion due to coital faux pas is usually associated with a lesion of the corpora cavernosa, but may occasionally be isolated. Suspected clinically due to the presence of urethral bleeding, the diagnosis of ruptured urethra is based on urethrography and, more importantly, urethroscopy, which appears to be more reliable for defining the complete or partial nature and the site of the rupture. Even in incomplete forms, surgical suture of the lesion appears to give better results than urinary diversion alone.

Mots clés:
Pénis / Urèthre / lésion traumatique / rupture / rapport sexuel
Mots-clés:
penis / Urethra / traumatic lesion / rupture / sexual intercourse
Calculs urinaires de silice. A propos d'un cas.
Silica urinary stones.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 290-293

Les auteurs rapportent un cas d'anurie par obstruction urétérale bilatérale par des calculs de silice chez un patient consommant depuis de nombreuses années du trisilicate de magnésium. Une revue de la littérature est faite à propos des calculs de silice. Le diagnostic doit être évoqué à l'interrogatoire et confirmé par l'analyse du calcul. Le traitement des calculs de silice n'est pas spécifique mais doit être associé à l'arrêt de la prise médicamenteuse responsable.

The authors report a case of anuria due to bilateral ureteric obstruction by silica stones in a patient taking magnesium trisilicate for many years. A review of the literature concerning silica stones is presented. The diagnosis should be suggested by the clinical history and confirmed by stone analysis. The treatment of silica stones is not specific, but must be associated with withdrawal of the drug responsible.

Mots clés:
Lithiase / composition chimique du calcul
Mots-clés:
stones / chemical composition of calculus
L'hypertension portale : une cause rare d'hématurie
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 294-298

Des hématuries massives sont survenues 16 ans après une coloplastie d'agrandissement pour tuberculose chez un patient porteur d'une cirrhose méconnue. L'hypertension portale (HTP) était responsable d'une circulation collatérale porto-cave avec varices vésicales décelées en endoscopie à basse pression en dehors des épisodes hématuriques. Une observation identique a été publiée en 1991. L'hémostase chirurgicale avec exérèse partielle ou totale du greffon colique n'a eu qu'une efficacité temporaire dans notre observation. Seule la dérivation portale a permis l'arrêt des hématuries chez notre patient, qui a dû bénéficier secondairement d'une transplantation hépatique en raison d'épisodes répétés d'encéphalopathie hépatique. Il n'y a pas eu de récidive hématurique six ans après la dérivation. L'utilisation de conduits intestinaux en urologie doit faire envisager cette cause rare d'hématurie : une douzaine d'observations ont été rapportées après urétérostomie cutanée trans-iléale, survenant en moyenne trois ans après l'intervention. Le traitement direct des varices, qu'il soit chirurgical par dévascularisation ou exérèse, ou qu'il soit endoscopique par sclérose ou coagulation avec le laser, n'a qu'une efficacité temporaire. Le traitement de l'HTP paraît le plus efficace à long terme : Béta-bloquant administré à distance de l'épisode hématurique, ou dérivation portale en cas d'échec.

Portal hypertension : a rare cause of haematuria..

Mots clés:
hématurie / entéro-cystoplastie d'agrandissement
Mots-clés:
hematuria / augmentation enterocystoplasty
Epispadias postérieur avec duplicité uréthrale complète méconnue
Posterior epispadias with unrecognised complete urethral duplication.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 299-302

Les auteurs rapportent un cas d'épispadias postérieur associé à un urèthre ventral complet méconnu et découvert en per-opératoire lors du temps d'uréthroplastie. Cette malformation est une forme rare de duplicité uréthrale et doit être évoquée devant un épispadias postérieur apparemment isolé.

The authors report a case of posterior epispadias associated with complete ventral urethra only discovered during the urethroplasty phase of the operation. This malformation is a rare form of urethral duplication and should be considered in any case of apparently isolated posterior epispadias.

Mots clés:
malformation de la voie urinaire inférieure / épispade / duplicité uréthrale
Mots-clés:
lower urinary tract malformation / epispadias / double urethra
La reconstruction du fourreau de la verge dans la maladie de Fournier : utilisation d'une greffe cutanée en hélice
Reconstruction of the penile skin in Fournier's gangrene : use of a helical skin graft.
2001
- Technique chirurgicale
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 303-310

Le traitement en urgence de la maladie de Fournier et des gangrènes périnéales est actuellement bien codifié. Il repose d'une part sur l'excision des tissus nécrosés et, d'autre part, sur une antibiothérapie à large spectre associée à une oxygénothérapie hyperbare et à des mesures de réanimation symptômatique.Par contre, plusieurs procédés ont été décrits pour la reconstruction des zones excisées. A propos d'un cas de maladie de Fournier, nous étudions ici la reconstruction du fourreau de la verge par greffe cutanée demi-épaisse placée en hélice. Avec un an de recul le résultat morphologique et fonctionnel est excellent. Le patient ne présente aucune gêne à l'érection. Aucune bride rétractile n'est retrouvée sur la ligne de suture. Nous pensons donc que ce procédé simple, mais méconnu, doit faire partie de l'arsenal thérapeutique de l'urologue pour la reconstruction du fourreau de la verge.

The emergency treatment of Fournier's and perineal gangrene is now well defined and is based on excision of the necrotic tissues and broad spectrum antibiotics combined with hyperbarid oxygen therapy and symptomatic resuscitation measures. However, several procedures have been described for the reconstruction of the excised zones. In the light of one case of Fournier's gangrene, the authors evaluate reconstruction of the penile skin by means of a helical split-skin graft. With a follow-up of one year, the morphological and functional result was excellent. The patient has normal erection and the suture line does not contain any retractile adhesions. The authors therefore consider that this simple, but little known procedure should be part of the urologist's therapeutic arsenal for reconstruction of the penile skin.

Mots clés:
Infection / gangrène de Fournier / chirurgie réparatrice / greffon cutané
Mots-clés:
infection / Fournier's gangrene / reconstructive surgery / skin graft
Remplacement de l'uretère par greffon iléal avec valve anti-reflux
Replacement of the ureter by an ileal graft, with an anti-reflux valve.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1992, 2, 311-316

Les auteurs rapportent 1 cas d'iléourétéroplastie avec nouveau procédé anti-reflux. L'intervention a consisté à faire un remplacement urétéral subtotal par greffon iléal, le procédé anti-reflux est basé sur le principe de la valve hydraulique de Benchekroun. Elle consiste à faire une iléotomie transversale à 8 cm de l'anastomose urétéro-iléale qui sera invaginée et fixée à la partie proximale de l'iléotomie puis suture de l'ensemble par un Déxon 2/0 à la partie distale de l'iléotomie, ainsi le passage des urines dans les espaces postérieurs de la valve permet l'occlusion de celle-ci et constitue le système anti-reflux.

The authors describe an ureteroileoplasty with a new anti-refluxing technique. A subtotal ureteroplasty is carried out, anti-refluxing proceeding is made. This one is based oon Benchekroun's hydraulic valve principle. A transversal ileotomy is carried out 8 cm below the uretero-ileal anastomosis, which is invaginated and fixed to the proximal layer of the ileotomy with Dexon 3/0, the ileotomy is then closed using Dexon 2/0. The hydraulic valve may then ensure anti-reflux.

Mots clés:
chirurgie réparatrice / urétéroplastie / opération anti-reflux
Mots-clés:
reconstructive surgery / ureteroplasty / antireflux procedure