Base bibliographique

Sommaire :

Le «Valsalva Leak Point Pressure» dans l'exploration
2002
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 105-107
Mots clés:
incontinence urinaire / Femme / examen urodynamique / pression de fuite
Mots-clés:
Urinary incontinence / female / urodynamic assessment / leak point pressure
Répercussions de l'hypertrophie bénigne de la prostate sur le confort de vie des patients
Repercussions of benign prostatic hyperplasia on the patient's quality of life.
2002
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 63-68

Buts : Evaluer les conséquences sociales de l'hypertrophie bénigne de la prostate en fonction des éléments du score international des symptômes prostatiques et de l'âge des patients.
Méthodes : Il s'agit d'une étude transversale de type épidémiologique : 10 028 patients âgés de plus de 50 ans atteints de troubles prostatiques se présentant à la consultation de 2 143 médecins. L'analyse statistique décrira pour l'ensemble de la population les troubles prostatiques et leurs répercussions sur la vie professionnelle, associative, culturelle, sexuelle et familiale ainsi que leurs conséquences socio-économiques. Les comparaisons seront conduites par des tests du Chi2 pour les variables qualitatives et par des analyses de variance pour les variables quantitatives.
Résultats : Les troubles prostatiques provoquent une gêne dans le travail chez 31% des patients en activité (2 218). 7% réduisent leurs sorties, 32% réduisent leurs voyages et 22% éprouvent des difficultés dans leur vie sociale en raison de leur existence. 28% des patients éprouvent des difficultés sexuelles. Les troubles prostatiques retentissent sur la forme physique ou psychique de 56% des patients.
Conclusion : L'hypertrophie bénigne de la prostate entraïne une altération de la qualité de vie globale des patients. L'analyse multifactorielle, intégrant l'ensemble des symptômes prostatiques et le facteur âge, montre que statistiquement ce sont les signes irritatifs qui apparaissent comme des facteurs indépendants significatifs.

Mots clés : HBP, enquête épidémiologique multicentrique, répercussions.

Objectives : To evaluate the social consequences of benign prostatic hyperplasia as a function of elements of the international prostatic symptom score and the patient's age.

Methods : This was a transverse epidemiological study: 10,028 patients over the age of 50 years, suffering from prostatic disorders consulting 2,143 physicians. Descriptive statistical analysis, for the overall population, of prostatic disorders and their repercussions on work, social, cultural, sex and family life as well as their socio-economic consequences. Comparisons were performed by Chi-square test for qualitative variables and by analysis of variance for quantitative variables.

Results : Prostatic disorders interfered with work in 31% of working patients (2,218). 37% of patients limited their outings, 32% reduced their travel and 22% experienced difficulties in their social life because of the existence of these disorders. 28% of patients experienced sexual difficulties. Prostatic disorders affected the physical and psychological well-being of 56% of patients.

Conclusion : Benign prostatic hyperplasia induces an alteration of the patient's global quality of life. Multifactorial analysis, integrating all of the prostatic symptoms and the age factor, demonstrated that irritative signs constituted statistically significant independent factors.

Mots clés:
HBP / enquête épidémiologique multicentrique / répercussions.
Mots-clés:
BPH / multicentre epidemiological survey / repercussions
Calcul urinaire de xanthine chez un patient porteur d'un syndrome de Lesh Nyhan. A propos d'un cas.
Xanthine urinary calculus in a patient with Lesh Nyhan syndrome. A case report.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 74-77

Les auteurs rapportent un cas de lithiase xanthique survenue chez un enfant de 12 ans porteur d'un syndrome de Lesh Nyhan traité par l'allopurinol à la dose de 10 mg/kg/24 heures. Ce type de lithiase est inhabituel et sa structure a été affirmée par analyse spectrophotométrique. Ce type de lithiase dans le syndrome de Lesh Nyhan doit faire rechercher la prise d'allopurinol. L'arrêt de ce traitement permet d'éviter la récidive de lithiase xanthique.

The authors report a case of xanthine stones in a 12-year-old child with Lesh Nyhan syndrome treated by allopurinol at the dose of 10 mg/kg/24 hours. This type of urinary stone is unusual and its structure was confirmed by spectrophotometric analysis. This type of stone, in the context of Lesh Nyhan syndrome, suggests the presence of allopurinol treatment. Discontinuation of this treatment prevents recurrence of xanthine stones

Mots clés:
Lithiase / composition chimique du calcul / Enfant
Mots-clés:
stones / chemical composition of calculus / child
Commande nerveuse centrale de l'érection.
Central nervous mechanisms of erection.
2001
- Recherche - Physiologie
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 17-23

Si les mécanismes locaux de l'érection ainsi que l'organisation nerveuse périphérique assurant leur commande sont désormais mieux connus, le rôle du système nerveux central demeure trop peu souvent abordé. Les nombreuses expériences récentes conduites chez l'animal ont permis d'acquérir des connaissances dont l'exposé motive cette mise au point. Plusieurs noyaux situés dans le bulbe rachidien (noyau paragigantocellulaire) et dans l'hypothalamus (noyau paraventriculaire et aire préoptique médiane) sont impliqués dans le contrôle supramédullaire des centres sympathique thoracolombaire et parasympathique sacré moteurs de l'érection. La sérotonine et l'ocytocine représentent les médiateurs les plus actifs de ces relations respectivement bulbospinales et hypothalamospinales. L'existence de neurones sérotoninergiques issus du noyau paragigantocellulaire et projetant sur le noyau parasympathique sacré, responsables de l'inhibition supraspinale des réflexes urétrogénitaux, a été démontrée. Les neurones ocytocinergiques présents dans le noyau paraventriculaire activeraient les neurones médullaires proérectiles. L'aire préoptique médiane représente un site d'intégration important pour des informations d'origines diverses, par exemple olfactives. Sa stimulation chez l'animal provoque une érection. Par ailleurs les différents types d'érection: psychogéniques, nocturnes, réflexes, coïtales, semblent différer quant à leur contrôle neuroendocrinien central. Une meilleure compréhension de la commande centrale de la fonction érectile devrait permettre d'approcher la physiopathologie des troubles de l'érection qualifiés de psychogéniques.

Relaxation of arterial and cavernous smooth muscle fibers, leading to the filling of the sinusoidal spaces with blood, are the local mechanisms of erection. Smooth muscle relaxation results from activation of parasympathetic neural pathway and probably simultaneous inhibition of the sympathetic outflow. Reflexive erection elicited by recruitment of penile afferents conveyed by the dorsal penile nerve involves both autonomic and somatic efferents. This reflex is mediated at the spinal cord level and modulated by supraspinal influences. Serotonergic pathways originating in the raphe nuclei mediate inhibitory control on reflexive erection. Several hypothalamic areas such as the medial preoptic area and the paraventricular nucleus are the source of descending pathways and/or represent important integrating centers. Dopamine acting at the medial preoptic area level may regulate penile erection. Neuroendocrine regulation may vary depending on the context in which erection occurs, for example, coitus, in response to extrinsic or psychogenic stimuli, and rapid eye movement sleep.

Mots clés:
physiologie de la fertilité / neuro-physiologie / neuro-pharmacologie / érection
Mots-clés:
fertility physiology / neurophysiology / neuropharmacology / Erection
Elaboration et validation d'un questionnaire qualité de vie spécifique de l'impériosité mictionnelle chez la femme. Etude multi-centrique réalisée dans toute la France par des urologues et gynécologues
Elaboration and validation of a specific quality of life questionnaire for urgent micturition in women.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 56-63

L'impériosité mictionnelle perturbe la Qualité de Vie (QdV) des femmes qui en souffrent. Afin d'évaluer ce retentissement et les bénéfices des traitements, un questionnaire auto-administré, spécifique des troubles mictionnels par impériosité de la femme, a été développé à partir d'une échelle pré-existante (Mesure du Handicap Urinaire, MHU). La méthodologie de développement suivante a été adoptée : 1)génération d'un premier instrument à partir du discours des patientes recueilli par un groupe pluridisciplinaire de cliniciens : formulation des questions, regroupement des questions dans des dimensions, choix d'une période de référence et de modalités de réponse, 2)variation de contenu et test de compréhension auprès de 20 patientes, 3) étude pilote transversale (98 patientes) de réduction des questions et d'analyse de fiabilité interne et de validité clinique, 4) étude de reproductibilité. Le questionnaire final comporte 24 items regroupés dans 5 dimensions : activités (8 items), retentissement émotionnel (5), image de soi (5), sommeil (3), bien-être (3). La pertinence du regroupement des questions dans leur dimension et du calcul d'un score global a été confirmée par une analyse en composantes principales et une analyse multitrait. La fiabilité interne des scores et leur reproductibilité étaient satisfaisantes, respectivement alpha de Cronbach > 0,70 et coefficient de corrélation intraclasse > 0,80. La validité clinique du questionnaire a été vérifiée : les scores QdV des patientes étaient de façon significative d'autant plus dégradés que les symptômes étaient importants. Ce travail a permis de développer un questionnaire spécifique, fiable et cliniquement valide, s'exprimant sous la forme d'un score global et d'un profil. Le profil des patientes souffrant d'impériosité mictionnelle atteste des répercussions de la maladie sur les domaines importants et spécifiques de leur QdV. Ce questionnaire présente les propriétés requises pour être utilisé dans des essais cliniques afin d'évaluer les effets des traitements sur la QdV des patientes en complément des évaluations cliniques classiques.

Urgent micturition interferes with the quality of life (QoL) of women suffering from this symptom. In order to evaluate this disturbance of quality of life and the benefits of treatment, a self-administered questionnaire, specific to the disorders of urgent micturition in women, was developed from a pre-existing scale (Measurement of Urinary Handicap, MUH). The following developmental methodology was adopted: 1) generation of a first instrument from the patient's descriptions collected by a multidisciplinary group of clinicians: formulation of questions, regrouping of questions into dimensions, choice of reference period and modalities of response, 2) content validation and test of comprehension in 20 patients, 3) transverse pilot study (98 patients) designed to reduce the number of questions and analyse the internal reliability and clinical validity, 4) reproducibility study.The final questionnaire comprises 24 items grouped into 5 dimensions: activities (8 items), emotional repercussions (5), self-image (5), sleep (3), well-being (3). The relevance of regrouping of the questions in their dimension and of calculation of a global score was confirmed by a principal component analysis and multifactorial analysis. The internal reliability and reproducibility of the scores were satisfactory, with a Cronbach alpha of > 0.70 and an intraclass correlation coefficient > 0.80, respectively. The clinical validity of the questionnaire was verified: the QoL scores of patients became significantly lower as the symptoms became more severe. A specific, reliable and clinically valid questionnaire, expressed in the form of a global score and a profile, was able to be developed. The profile of patients suffering from urgent micturition reflects the repercussions of the disease on the major and specific domains of their QoL. This questionnaire presents the required properties to be used in clinical trials designed to evaluate the effects of treatments on the patients' QoL, as a complement to classical clinical evaluations.

Mots clés:
incontinence urinaire / Femme / impériosité / Qualité de vie
Mots-clés:
Urinary incontinence / female / urgency / Quality of life
Examen du périnée féminin
Examination of the female perineum.
2001
- Didactique
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 137-148

L'examen du périnée consiste à évaluer les structures musculo-aponévrotiques et sphinctériennes qui le constituent, à rechercher les anomalies de la statique pelvi-périnéale et à les apprécier dans leur globalité. Il est avant tout clinique. Tout d'abord, par un interrogatoire dirigé, on recherche des troubles urinaires, génitaux et rectaux à partir d'une séméiologie précise; ensuite, par un examen détaillé, on évalue la trophicité, la sensibilité, la mobilité et la tonicité des structures de soutien et des organes pelviens. Quant aux examens complémentaires (radiologiques, urodynamiques, électrophysiologiques) ils ne seront pas systématiques. Leur indication doit être sélective pour étayer ou confirmer un diagnostic difficile ainsi que pour apprécier avec objectivité un résultat thérapeutique. L'examen du périnée féminin par l'urologue ne doit pas se contenter d'explorer uniquement le versant urinaire, il doit être envisagé dans sa globalité prenant en compte les structures musculo-aponévronétiques et sphinctériennes, les organes de voisinage, vessie, urèthre, utérus et vagin, rectum et canal anal, enfin le système nerveux périphérique. Cet examen va rechercher un trouble de la statique pelvi-périnéale ; il pourra être complété par certains examens complémentaires qui, judicieusement sélectionnés en fonction des données de la clinique, pourront apporter des informations utiles.

Examination of the female perineum consists of evaluation of the constituent musculo-aponeurotic and sphincteric structures and global assessment of any abnormalities of pelvic and perineal tone. This examination is primarily clinical, starting with guided clinical interview designed to investigate urinary, genital and rectal disorders, based on precise signs followed by detailed examination evaluating trophicity, sensitivity, mobility and tone of support structures and pelvic organs. Complementary investigations (radiological, urodynamic, electrophysiological) are not performed routinely. They should be performed selectively to support or confirm a difficult diagnosis and to objectively assess the results of treatment.

Mots clés:
gynécologie / prolapsus vaginal / examen clinique
Mots-clés:
gynaecology / Vaginal prolapse / physical examination
Infections urogénitales liées aux Chlamydia et aux mycoplasmes.
TexF-PU-97-00070132.html
2001
- Didactique
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 132-136

Chlamydia trachomatis est responsable d'infections urogénitales, souvent paucisymptomatiques, révélées par leurs complications. Les mycoplasmes, principalement Ureaplasma urealyticum et Mycoplasma hominis, sont présents à l'état commensal au niveau génital, ce qui rend leur pouvoir pathogène parfois difficile à apprécier. Ils sont cependant responsables de pathologies urogénitales, U. urealyticum est l'agent d'uréthrites masculines. Le diagnostic biologique repose sur des techniques particulières, adaptées à ces microorganismes. Il a bénéficié, pour C. trachomatis, de l'apport récent des techniques de biologie moléculaire.La démarche thérapeutique est commune. Tétracyclines macrolides et fluoro quirolone occupent une place de choix dans le traitement de ces infections urogénitales.

Chlamydia and Mycoplasma urogenital infections. Chlamydia trachomatis is responsible for urogenital infections, often minimally symptomatic, revealed by their complications. Mycoplasmas, mainly Ureaplasma urealyticum and Mycoplasma hominis, are normal commensal organisms of the genital tract, which sometimes makes it difficult to determine their pathogenicity. However, they are responsible for urogenital infections, and U. urealyticum is a pathogen in male urethris. The laboratory diagnosis is based on specific techniques adapted to these microorganisms. In the case of C. trachomatis, it has benefited from the recent progress in molecular biology techniques. The therapeutic approach is common to both types of organisms: tetracyclines and macrolides are the major antibiotics used in the treatment of these urogenital infections.

Mots clés:
infection urinaire / infection génitale / maladie sexuellement transmissible / chlamydia
Mots-clés:
urinary tract infection / genital infection / sexually transmitted disease / chlamydia
Intérêt de l'urétérorénoscopie rétrograde dans le traitement des volumineuses lithiases rénales.
Value of the retrograde ureterorenoscopy in the treatment of the very large renal stones.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 35-41

OBJECTIF : Evaluer l'intérêt de la lithotritie endoscopique rétrograde en matière de volumineuses lithiases pyélo-calicielles.
MATERIEL ET METHODES : Dix-huit patients âgés de 28 à 80 ans (m=52) et présentant un calcul rénal coralliforme (n=7) ou de mensuration maximale supérieure ou égale à 20 mm (n=11) ont été initialement pris en charge par urétérorénoscopie rétrograde rigide ou souple, avec fragmentation lithiasique balistique (Lithoclast) ou électro-hydraulique (Riwolith). Dans 16 cas (89%), une séance complémentaire de lithotritie extra-corporelle (LEC) piézo-électrique a été pratiquée au décours immédiat de l'acte endoscopique. Les complications précoces ont associé 3 cas de décharges bactériémiques rapidement régressives sous traitement médical et 1 décès par choc septique au 8ème jour post-opératoire. Douze patients (67%) ont fait l'objet d'un traitement ultérieur par urétéroscopie (n=4) ou LEC (n=11).
RESULTATS : Au terme de cette procédure thérapeutique et avec un recul de 3 à 6 mois (m=4), 17 patients ont été évalués. L'élimination lithiasique a été complète pour 8 patients (47%) dont 3 présentaient initialement un calcul coralliforme. Un résidu lithiasique était patent dans 9 cas (53%), avec une mensuration maximale ? 5 mm dans 7 cas (41%). Un patient (5%) a fait l'objet secondairement d'une néphrolithotomie percutanée.
CONCLUSION : Les progrès technologiques ont nettement facilité l'abord urétéroscopique des volumineux calculs pyélo-caliciels mais la fragmentation ainsi que l'élimination lithiasiques demeurent problématiques. Cette approche non conventionnelle constitue un axe potentiel d'évolution technique mais ne représente pas actuellement une alternative réellement performante à la NLPC.

OBJECTIVE : To assess the value of retrograde endoscopic lithotripsy for very large pyelocaliceal stones. MATERIAL AND METHODS : Eighteen patients between the ages of 28 and 80 years (mean : 52) and presenting a staghorn renal calculus (n=7) or with a maximal diameter greater than or equal to 20 mm (n=11) were initially managed by rigid or flexible retrograde ureterorenoscopy, with ballistic (Lithoclast) or electrohydraulic (Riwolith) stone fragmentation. In 16 cases (89%), an additional extracorporeal shock-wave lithotripsy (ESWL) session was performed immediately after the endoscopic procedure. Early complications consisted of 3 cases of bacteraemic discharge rapîdly responding to medical treatment and 1 death from septic shock on the 8th postoperative day. Twelve patients (67%) were subsequently treated by ureteroscopy (n=4) or ESWL (n=11). RESULTS : 17 patients were evaluated after this therapeutic procedure, with a follow-up of 3 to 6 months (mean : 4). Stone elimination was complete for 8 patients (47%), 3 of whom initially presented a staghorn calculus. A residual stone was observed in 9 cases (53%), with a maximal diameter CONCLUSION : Technological progress has clearly facilitated the ureteroscopic approach to very large pyelocaliceal stones, but fragmentation and stone elimination remain problematical. This unconventional approach constitutes a potential field of technical progress, but does not represent a really efficient alternative to PCNL at the present time.

Mots clés:
Lithiase / Rein / calcul coralliforme / chirurgie endoscopique / lithotripsie endoscopique
Mots-clés:
stones / Kidney / staghorn calculus / endoscopic surgery / endoscopic lithotripsy
L'association échographie vésicale-cytodiagnostic urinaire peut-elle remplacer la cystoscopie dans le diagnostic et la surveillance des tumeurs de vessie ?
Can the combination of vesical ultrasonography and urine cytology replace cystoscopy in the diagnosis and surveillance of bladder tumours?
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 51-55

Buts : Actuellement la cystoscopie est l'examen de référence pour le diagnostic et la surveillance des tumeurs vésicales (TV). Malgré l'apparition des cystoscopes souples, cet examen reste contraignant pour le patient. Parmi les nombreuses méthodes diagnostiques qui sont venues s'associer à la cystoscopie, les auteurs ont voulu évaluer les performances de l'association échographie + cytologie urinaire dans le diagnostic et le suivi des tumeurs vésicales.
Méthodes : L'étude prospective a inclu 124 dossiers dans le cadre d'une surveillance post-opératoire de TV (86) ou le bilan étiologique d'une hématurie (38). Tous les patients ont eu une cystoscopie, une échographie vésicale suspubienne, et une cytologie urinaire.
Résultats : La cystoscopie a révélé une tumeur vésicale chez 30 patients. La cytologie urinaire a eu une sensibilité de 53% et une valeur prédictive négative (VPN) de 86%. L'échographie vésicale a eu une sensibilité de 50% et une VPN de 85%. Les faux positifs et négatifs de l'échographie et de la cytologie urinaire rendent ces examens non fiables si on les prend isolément. L'association échographie et cytologie urinaire a obtenue globalement une sensibilité de 80% et une VPN de 93%. Mais l'étude du groupe des patients en surveillance post-opératoire porteurs d'une TV montre que si les deux examens couplés ont une sensibilité diagnostique à 100% en cas de tumeur de haut grade ou de CIS, elle baisse à 66% pour les tumeurs de bas grade. Les auteurs font la revue des autres méthodes de diagnostic des tumeurs de vessie mais aucune d'entre elles ne semble avoir montré une fiabilité suffisante actuellement.
Conclusion : La sensibilité diagnostique de l'association échographie et cytologie urinaire, performante mais non recommandée chez les patients à risque porteurs d'une TV de haut grade, ne paraît pas suffisante pour la surveillance systématique des patients porteurs de TV de bas grade même si le risque de récidive est faible.

Objectives : Cystoscopy is currently the reference examination for the diagnosis and surveillance of bladder tumours (BT). However, this examination remains unpleasant for the patient, despite the development of flexible cystoscopes. Among the many diagnostic methods performed in combination with cystoscopy, the authors decided to evaluate the performances of the combination of ultrasonography + urine cytology in the diagnosis and follow-up of bladder tumours.
Methods : This prospective study included 124 cases in the context of postoperative surveillance of BT (86) or aetiological assessment of haematuria (38). All patients were assessed by cystoscopy, suprapubic vesical ultrasonography, and urine cytology.
Result : Cystoscopy revealed a bladder tumour in 30 patients. Urine cytology had a sensitivity of 53% and a negative predictive value (NPV) of 86%. Vesical ultrasonography had a sensitivity of 50% and an NPV of 85%. The false-positive and false-negative results of ultrasonography and urine cytology make these examinations unreliable when considered separately. The combination of ultrasonography and urine cytology had an overall sensitivity of 80% and an NPV of 93%. However, analysis of the group of patients undergoing postoperative surveillance for BT showed that although the combination of the two examinations had a diagnostic sensitivity of 100% in the case of high-grade tumour or CIS, this value was only 66% for low-grade tumours. The authors review other methods of bladder tumour diagnosis, but none of them appears to have demonstrated a sufficient reliability at the present time.
Conclusion : The diagnostic sensitivity of the combination of ultrasonography and urine cytology, accurate but not recommended in high-risk patients with a high-grade BT, does not appear to be sufficient for systematic surveillance of patients with low-grade BT, despite the low risk of recurrence.

Mots clés:
Vessie / Tumeur urothéliale / échographie / Cytologie urinaire / uréthro-cystoscopie
Mots-clés:
bladder / transitional cell carcinoma / ultrasonography / urine cytology / urethrocystoscopy
L'électrovaporisation prostatique
TexF-PU-97-00070099.html
2001
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 99-101
Mots clés:
prostate / HBP / chirurgie endoscopique / vaporisation transuréthrale
Mots-clés:
prostate / BPH / endoscopic surgery / transurethral vaporization
L'hémostase avant l'adénomectomie prostatique rétropubienne par clampage provisoire des artères vésico-génitales.
TexF-PU-97-00070126.html
2001
- Technique chirurgicale
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 126-127

L'adénomectomie peut se faire par plusieurs voies, mais le principal problème réside dans l'hémostase avant, pendant et après l'adénomectomie. Une première série de 187 cas d'adénomectomie prostatique rétro-pubienne ont été conduits, de 1980 à 1989, par la ligature bilatérale de l'artère génito-vésicale associée à la suture ligature des veines périprostatiques avant l'énucléation de l'adénome. Dans une deuxième série de 50 cas (1990-1992) la même technique a été appliquée, mais avec clampage provisoire des 2 artères vésico-génitales au lieu de leur ligature. Cette méthode d'hémostase nous a permis d'opérer sur un champ relativement sec (perte de sang au-dessous de 150 ml : 80%) et d'éviter des hémorragies post-opératoires immédiates ou secondaires et de simplifier la surveillance post-opératoire.

Haemostasis prior to retropubic prostatectomy by temporary clamping of the genitovesical arteries.

Mots clés:
prostate / HBP / adénomectomie pour HBP / hémostase / voie d'abord rétro-pubienne
Mots-clés:
prostate / BPH / prostatectomy for BPH / Hemostasis / retropubic approach
L'hormonothérapie néoadjuvante avant prostatectomie pour cancer localisé de la prostate.
TexF-PU-97-00070097.html
2001
- Point de vue, interview
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 97-98
Mots clés:
prostate / Tumeur / hormonothérapie néo adjuvante / prostatectomie radicale
Mots-clés:
prostate / tumor / neoadjuvant endocrine therapy / radical prostatectomy
L'urétroplastie par lambeau labial pédiculé dans le traitement des destructions urétrales d'origine obstétricale : techniques et résultats.
The pedicled labial urethroplasty for the management of extensive urethral cervical damage after obstetrical injury: Techniques and results.
2001
- Technique chirurgicale
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 64-73

BUTS : Décrire une technique originale de remplacement urétral, l'urétroplastie par lambeau labial pédiculé (ULP) et donner les résultats obtenus chez des patientes présentant une destruction urétrale d'origine obstétricale. METHODES : De janvier 1992 à janvier 1996 une ULP a été réalisée chez 31 patientes de race noire dont l'âge moyen était de 18 ans. Cette ULP est réalisée à l'aide d'un lambeau cutané labial pédiculé prélevé au niveau de la grande lèvre. Le greffon qui est glissé dans un tunnel rétro vaginal jusqu'au niveau du defect urétral offre le choix de deux variantes techniques: plastie partielle d'allongement par patch pour les lésions de l'urètre antérieur, et remplacement total de l'urètre par tubulisation du lambeau pour les lésions urétrales étendues (21 cas). La continence urinaire a été obtenue dans la majorité des cas par une fronde sous urétrale réalisée à l'aide d'un lambeau graisseux de Martius. Une suspension par pexie vaginale lui a été associée dans 6 cas. Le suivi moyen est de 13 mois (de 6 à 32 mois).
RESULTATS : La récupération d'une miction normale et l'absence de fuite a été obtenue dans 19/27 cas (70%). Il y a 4 échecs partiels et 4 échecs complets.
CONCLUSION : L'urétroplastie par lambeau labial pédiculé (ULP) est une technique de reconstruction urétrale originale et fiable qui nous parait la plus adaptée pour le traitement des destructions urétrales par traumatisme obstétrical, lésions jusque là considérées de réparation très difficile.

OBJECTIVES : To present a new technique for urethral reconstruction, the pedicled labial urethroplasty ULP, and describe the results obtained in patients treated for extensive urethral cervical damage after obstetrical injury. METHODS : From January 1992 to January 1996, pedicled labial urethroplasty (ULP), was performed on 31 African female patients, with an average age of 18 years old. The ULP was performed by using a pedicled skin flap obtained from the major labia. The pedicled flap is slid beneath the vaginal épithelieum until the damaged urethra is reached. Different techniques are then proposed : partial urethroplasty, by using a patch to lengthen the existing urethra, or complete reconstruction of the urethra by the use of a tubularized flap. Good quality urine continence was obtained by using the sub urethral Martius' sling procedure. In 6 cases, we combined the treatement with a colposuspension procedure. Post operation followi up were done during a period of 13 months (6 to 32 months). RESULTS : In 19 out of 27 cases (70%) normal miction was obtained and the urinary leak cured. While 4 results were considered semi-failures, for 4 other cases failure was considered complete.
CONCLUSION : The pedicled labial urethroplasty ULP has shown to be a reliable technique and highly suitable for the management of extensive urethral cervical damage after obstetrical injury.

Mots clés:
Urèthre / Femme / lésion traumatique / chirurgie réparatrice / uréthroplastie
Mots-clés:
Urethra / female / traumatic lesion / reconstructive surgery / urethroplasty
La chimiothérapie adjuvante après cystectomie pour tumeur vésicale de stade supérieur ou égal à pT3.
TexF-PU-97-00070102.html
2001
- Point de vue, interview
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 102-104
Mots clés:
Vessie / tumeur urothéliale infiltrante / Chimiothérapie adjuvante / Cystectomie radicale
Mots-clés:
bladder / invasive transitional cell carcinoma / adjuvant chemotherapy / Radical cystectomy
La détection des cellules prostatiques circulantes par RT-PCR
TexF-PU-97-00070092.html
2001
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 92-96
Mots clés:
prostate / Tumeur / cellule circulante / dépistage
Mots-clés:
prostate / tumor / circulating cell / Screening
Le lambeau de Martius en chirurgie vaginale : Technique et indications.
Indications and technique of the Martius flap in vaginal surgery
2001
- Technique chirurgicale
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 120-125

Le lambeau pédiculé graisseux de Martius peut être utilisé comme lambeau d'interposition lors d'interventions vaginales complexes. C'est une intervention simple, rapide, qui permet de prélever un lambeau graisseux bien vascularisé de 8 à 12 cm de long en moyenne. Il peut-être utilisé dans certaines réparations vaginales telles qu'une fistule vésico-vaginale haute supratrigonale, après une perforation vésicale, pour un urèthre obstrué après colposuspension, après une destruction de l'urèthre suite à un sondage vésical prolongé chez une patiente neurologique, lors de la cure d'un diverticule complexe de l'urèthre ou lors de la pose d'un sphincter artificiel par voie vaginale. Après la description de la technique opératoire du prélèvement du lambeau, les différentes indications opératoires sont présentées.

The Martius pedicle adipose flap can be used as an interposition flap during complex vaginal operations. It is a simple, rapid technique allowing raising of a well vascularized adipose flap with a mean length of 8 to 12 cm. It can be used in certain forms of vaginal repair, such as high supratrigonal vesicovaginal fistula, after bladder perforation, for obstructed urethra after colposuspension, after urethral destruction following prolonged bladder catheterization in a neurological patient, during repair of a complex urethral diverticulum or during transvaginal insertion of an artificial sphincter. After describing the flap raising operative technique, the various operative indications are presented.

Mots clés:
Urèthre / fistule uro-génitale / Diverticule / uréthrolyse / greffon graisseux
Mots-clés:
Urethra / Urogenital fistula / Diverticulum / urethrolysis / fat graft
Le PSA libre
TexF-PU-97-00070088.html
2001
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 88-91
Mots clés:
prostate / Tumeur / PSA libre
Mots-clés:
prostate / tumor / free PSA
Le traitement chirurgical du méga-uretère primitif.
Surgical treatment of primary megaureter.
2001
- Technique chirurgicale
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 112-119

Le méga-uretère primitif est une dilatation congénitale de l'uretère secondaire à une obstruction de sa portion terminale. Il ne doit être corrigé chirurgicalement que lorsque son caractère obstructif peut être démontré et/ou parce qu'il se complique (notamment lorsqu'il est associé à un reflux vésico-urétéral). Le traitement chirurgical doit impérativement comporter la résection de la partie obstructive, et la réimplantation urétérovésicale avec dispositif anti-reflux. Le respect de ces 2 principes amène à réaliser, selon la taille de l'uretère et de la vessie, un éventuel modelage de l'uretère. De nombreux procédés chirurgicaux peuvent être réalisés mais il est proposé 3 procédés permettant de faire face à la grande majorité des situations : 1) Réimplantation transtrigonale selon Cohen sans modelage de l'uretère, lorsque le calibre urétéral est inférieur à 1 cm, 2) Réimplantation transtrigonale selon Cohen avec modelage de la portion intravésicalisée de l'uretère, 3) Réimplantation supra-hiatale avec modelage extravésical de l'uretère selon Hendren en cas de dolichomégauretère. Les autres techniques de modelage ou de plicature de l'uretère ont des indications plus rares.

Primary megaureter is a congenital dilatation of the ureter secondary to obstruction of its terminal portion. It must be corrected surgically only when its obstructive nature can be demonstrated and/or in the presence of complications (especially when it is associated with vesicoureteric reflux). Surgical treatment must always include resection of the obstructive part and ureterovesical reimplantation with an anti-reflux device. Compliance with these 2 principles may require remodelling of the ureter depending on the size of the urethra and bladder. Many surgical procedures can be performed, but 3 procedures are proposed allowing the management of the great majority of situations : 1. Transtrigonal reimplantation according to Cohen without remodelling of the ureter, when the ureteric calibre is less than 1 cm, 2. Transtrigonal reimplantation according to Cohen with remodelling of the transmural portion of the ureter, 3. Suprahiatal reimplantation with extravesical remodelling of the ureter according to Hendren in the case of dolichomegaureter. The other ureteric remodelling or plication techniques are indicated more rarely.

Mots clés:
malformation de la voie urinaire supérieure / méga-uretère / Chirurgie / implantation urétéro-vésicale / urétéroplastie
Mots-clés:
upper urinary tract malformation / megaureter / surgery / ureterovesical implantation / ureteroplasty
Le traitement per os des troubles de l'érection.
TexF-PU-97-00070108.html
2001
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 108-109
Mots clés:
andrologie / traitement des dysérections / médicament érectogène
Mots-clés:
andrology / erectile dysfunction treatment / erectogenic drug
Les scores symptomatiques en urologie courante.
TexF-PU-97-00070110.html
2001
- Point de vue, interview
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 110-111
Mots clés:
prostate / HBP / score des symptômes
Mots-clés:
prostate / BPH / symptom score
Localisation urothéliale prostatique d'une tumeur de vessie
Prostatic urothelial bladder tumour.
2001
- Synthèse thématique
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 128-131

Le carcinome urothélial prostatique concomitant d'une tumeur de vessie est rare, mais son incidence augmente du fait de la précision de l'examen histologique et de la prévalence du carcinome in situ de vessie. Son pronostic est lié à la profondeur de l'atteinte prostatique : carcinome in situ, atteinte des canaux voire du stroma. En cas de tumeur de vessie de haut grade, de tumeur multifocale ou de carcinome in situ de vessie, une résection trans-urétrale de prostate est le meilleur moyen de l'apprécier. Les options thérapeutiques vont dépendre de la profondeur de l'invasion prostatique.

Prostatic urothelial carcinoma concomitant with a bladder tumour is rare, but its incidence is increasing due to the precision of histological examination and the prevalence of bladder carcinoma in situ. Its prognosis depends on the depth of the prostatic lesion : carcinoma in situ, involvement of the ducts or even the stroma. In the case of high grade bladder tumour, multifocal tumour or bladder carcinoma in situ, a transurethral resection of the prostate is the best way of detecting this lesion. The therapeutic options depend on the depth of the prostatic invasion.

Mots clés:
Vessie / prostate / Tumeur urothéliale
Mots-clés:
bladder / prostate / transitional cell carcinoma
Métastase orbitaire d'un cancer prostatique. Une urgence thérapeutique.
Orbital metastasis from prostatic cancer : a therapeutic emergency.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 81-84

A propos d'une observation de métastase orbitaire gauche révélatrice d'un cancer prostatique chez un homme de 60 ans, les auteurs soulignent la rareté d'une telle localisation alors que l'on sait la fréquence des métastases osseuses dans ce type de cancer. Ils rappellent les moyens d'arriver au diagnostic et insistent sur l'urgence du traitement pour sauver la fonction de l'oeil.

In the light of a case of left orbital metastasis, constituting the presenting sign of prostatic cancer in a 60-year-old man, the authors emphasize the rarity of this site, despite the high frequency of bone metastases in this disease. They discuss the diagnostic methods and stress the need for urgent treatment to save ocular function.

Mots clés:
prostate / Tumeur / Métastase osseuse
Mots-clés:
prostate / tumor / Bone metastasis
Pharmacologie périphérique de l'érection
Central nervous mechanisms of erection.
2001
- Recherche - Physiologie
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 24-33

La commande périphérique des mécanismes locaux de l'érection et de la détumescence est aujourd'hui mieux connue. Ces connaissances ont été acquises grâce au développement récent d'une recherche pharmacologique visant à étudier la régulation du tonus musculaire lisse érectile. Les fibres musculaires lisses des corps caverneux et des artères à destinée pénienne se relâchent à la suite de l'appauvrissement de leur milieu intracellulaire en calcium. Cette relaxation permet à la fois une augmentation du débit sanguin vers le pénis et une ouverture des espaces sinusoïdes. Les nucléotides cycliques AMPc et GMPc sont les messagers intracellulaires des médiateurs agissant sur les fibres musculaires lisses et régulant ces mouvements calciques intracellulaires. Des gapjunctions facilitant des échanges ioniques extrêmement rapides entre les fibres musculaires lisses font du tissu érectile un véritable syncytium fonctionnel. Les neuromédiateurs non adrénergiques non cholinergiques dont le principal est le monoxyde d'azote (NO) sont synthétisés par les neurones parasympathiques présents dans les nerfs caverneux et agissent directement sur les fibres musculaires lisses. Le NO augmente la concentration intracellulaire de GMPc. D'autres médiateurs proérectiles, tels que l'acétylcholine, le CGRP ou la substance P, agissent par l'intermédiaire des cellules endothéliales en favorisant la synthèse et la libération de NO par celles-ci. A l'opposé les neuromédiateurs du système nerveux sympathique, noradrénaline et neuropeptide Y, et l'endothéline d'origine endothéliale provoquent la contraction des fibres musculaires lisses caverneuses, s'opposant ainsi à l'érection. L'oxygénation du tissu caverneux est par ailleurs un important facteur de régulation des mécanismes locaux de l'érection. Une faible oxygénation prévient la synthèse de GMPc et favoriserait la fibrose caverneuse par augmentation de la synthèse de collagène via le TGF-b. La meilleure compréhension de la pharmacologie périphérique de l'érection ouvre de nouvelles perspectives physiopathologiques et thérapeutiques dans le large cadre symptomatique des dysfonctions érectiles.

Relaxation of arterial and cavernous smooth muscle fibers, leading to the filling of the sinusoidal spaces with blood, are the local mechanisms of erection. Smooth muscle relaxation results from activation of parasympathetic neural pathway and probably simultaneous inhibition of the sympathetic outflow. Reflexive erection elicited by recruitment of penile afferents conveyed by the dorsal penile nerve involves both autonomic and somatic efferents. This reflex is mediated at the spinal cord level and modulated by supraspinal influences. Serotonergic pathways originating in the raphe nuclei mediate inhibitory control on reflexive erection. Several hypothalamic areas such as the medial preoptic area and the paraventricular nucleus are the source of descending pathways and/or represent important integrating centers. Dopamine acting at the medial preoptic area level may regulate penile erection. Neuroendocrine regulation may vary depending on the context in which erection occurs, for example, coitus, in response to extrinsic or psychogenic stimuli, and rapid eye movement sleep.

Mots clés:
physiologie de la fertilité / neuro-physiologie / neuro-pharmacologie / érection
Mots-clés:
fertility physiology / neurophysiology / neuropharmacology / Erection
Réduction de poids du tissu prostatique au cours de la résection transurétrale.
Weight reduction of prostatic tissue during transurethral resection.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 48-50

BUT : Etudier la réduction de poids subie par le tissu prostatique enlevé au cours de la résection trans-urétrale. METHODE : 22 adénomes prostatiques énucléés par voie trans-vésicale ont été réséqués in vitro dont 11 dans des conditions aussi proches que possible d'une résection in vivo. Les auteurs comparent le poids des adénomes énucléés avec le poids des copeaux frais et le poids des copeaux fixés dans le liquide de Bouin.
RESULTATS : Le poids des copeaux est inférieur de 28% au poids des adénomes alors que le poids des copeaux fixés dans le liquide de Bouin est supérieur de 8% au poids des copeaux frais.
CONCLUSION : La résection trans-urétrale provoque une perte de 28% du poids du tissu prostatique réséqué et la fixation dans le liquide de Boin de ces mêmes copeaux augmente leur poids en moyenne de 8%.

OBJECTIVE: To study the weight reduction of prostatic tissue removed during transurethral resection. METHOD: 22 hyperplastic prostate glands enucleated via a transvesical approach were resected in vitro, under conditions as close as possible to in vivo resection in 11 cases. The authors compared the weight of the enucleated prostates with the weight of fresh resection chips and the weight of chips fixed in Bouin solution. RESULTS: The weight of the chips was 28% lower than that of the prostates, while the weight of chips fixed in Bouin solution was 8% higher than that of the fresh chips. CONCLUSION: Transurethral resection causes a 28% loss of the weight of resected prostatic tissue and fixation in Bouin solution of these same chips increases their weight by an average of 8%.

Mots clés:
prostate / HBP / résection transuréthrale
Mots-clés:
prostate / BPH / transurethral resection
Technique et résultat de la biopsie des vésicules séminales dans la stadification du cancer de la prostate localisé.
Seminal vesicle biopsy technique and results in the staging of localized prostatic cancer.
2001
- Article original
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 42-47

BUT : Permettre le diagnostic des stades C pathologiques du cancer de la prostate avant décision thérapeutique.
Matériel et Méthodes : La biopsie des vésicules séminales est réalisée en consultation sans anesthésie. Une prévention antibiotique identique à celle de la biopsie de prostate est réalisée. Les biopsies se font en vision longitudinale à l'aide d'une sonde transrectale. Une ponction par biopsie de vésicule est pratiquée en dehors de la prostate au tiers-interne de la longueur de la vésicule séminale.
RESULTATS : Lorsque les biopsies de vésicules séminales sont négatives, dans un tiers des cas un envahissement vésiculaire a été retrouvé au compte rendu anatomo-pathologique final concernant dans la plupart des cas une atteinte seulement endo-prostatique de la vésicule Les biopsies sont utiles lorsqu'au moins une des deux bases prostatiques est atteinte. Sur les dernières 42 prostatectomies radicales qui ont été réalisées parce que les biopsies des vésicules séminales étaient négatives, nous retrouvons seulement 11% d'atteintes capsulaires, presque toujours inférieures à 1 mm et 0% d'atteinte ganglionnaire ilio-obturatrice.
CONCLUSION : Même si les données du toucher rectal, le taux de PSA, le score de Gleason, le nombre de biopsies positives et leur longueur, permettent une approche de la stadification pré-opératoire, seules les biopsies des vésicules séminales peuvent indiquer, pour un malade donné et non plus statistiquement, une meilleure stadification pré-opératoire des cancers de prostate.

OBJECTIVE : To allow the diagnosis of pathological stage C prostatic cancer before deciding on treatment. METHOD : Seminal vesicle biopsy was performed as an outpatient procedure without anaesthesia. An identical antibiotic prophylaxis to that used for prostatic biopsy was performed. Biopsies were performed by longitudinal vision using a transrectal probe. A seminal vesicle needle biopsy was performed lateral to the prostate in the medial third of the seminal vesicle. RESULT : When seminal vesicle biopsies are positive, the final pathology report after radical prostatectomy confirmed the diagnosis in 100% of cases. When seminal vesicle biopsies were negative, seminal vesicle invasion was detected on the final pathology examination in one third of cases, mostly corresponding to exclusively intraprostatic involvement of the seminal vesicle. Biopsies are useful when at least one of the two prostatic bases is involved. In the series of the last 42 radical prostatectomies performed because of negative seminal vesicle biopsies, we detected only 11% of capsular lesions, almost always less than 1 mm, and 0% of ilio-obturator lymph node invasion.
CONCLUSION : Although the digital rectal examination findings, the PSA level, the Gleason score, and the number of positive biopsies and their length, allow an approach to preoperative staging, only seminal vesicle biopsies can provide a better preoperative staging of prostatic cancer, for a given patient and no longer just statistically.

Mots clés:
prostate / Tumeur / vésicule séminale / Biopsie / bilan d'extension tumorale
Mots-clés:
prostate tumor / seminal vesicle / biopsy / staging
Tumeur neuroendocrine de vessie à propos d'un cas. Revue de la littérature.
Neuroendocrine bladder tumour. Case report and review of the literature.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 85-87

Les tumeurs neuroendocrines de vessie sont exceptionnelles, de grande taille et de stade avancé lors du diagnostic positif. Nous reportons un cas original par sa petite taille. Nous discutons les diagnostics différentiels (principalement les métastases vésicales d'origine pulmonaire) et les spécificités anatomopathologiques, en particulier l'intérêt des immunomarquages épithéliaux permettant d'éliminer un lymphome. En raison des similitudes avec les tumeurs neuroendocrines bronchiques, l'intérêt potentiel du dosage de la NSE sérique mérite d'être souligné. Le traitement combiné chirurgie-chimiothérapie adjuvante à base de Cisplatine semble devoir être recommandé.

Neuroendocrine bladder tumours are exceptional, and the positive diagnosis is only established when they are already large and advanced. We report an original case in view of its small dimensions. We discuss the differential diagnosis (mainly bladder metastases from lung cancer) and pathological specificities, particularly the value of epithelial immunolabelling allowing exclusion of lymphoma.Because of the similarities with bronchial neuroendocrine tumours, the potential value of serum NSE assay should be emphasized. Combined surgery-cisplatin-based adjuvant chemotherapy is recommended.

Mots clés:
Vessie / tumeur rare
Mots-clés:
bladder / rare tumor
Varices rénales : une localisation inhabituelle.
Renal varices : an unusual site.
2001
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 1997, 7, 78-80

Nous publions l'observation d'une femme de 40 ans présentant de volumineuses varices rénales droites. La tomodensitométrie et l'artériographie montrent que ces varices sont situées sur la convexité du rein, devant sa face antérieure et drainent le sang veineux issu du parenchyme rénal. Ces varices sont probablement secondaires à une thrombose de la veine rénale passée inaperçue.

The authors report the case of a 40-year-old woman who presented with very large right renal varices. Computed tomography and arteriography showed that these varices were situated on the convex surface of the kidney, in front of its anterior surface, and drained venous blood derived from the renal parenchyma. These varices were probably secondary to undiagnosed renal vein thrombosis.

Mots clés:
veine rénale / pathologie vasculaire / varice
Mots-clés:
renal vein / vascular disease / varix