Base bibliographique

Sommaire :

Cystite emphysémateuse compliquée de perforation vésicale : diagnostic et traitement d'une observation rare
Emphysematous cystitis complicated by bladder perforation: diagnosis and treatment of a rare case.
2004
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2004, 14, 87-89

La cystite emphysémateuse est une affection rare rencontrée principalement chez les patients diabétiques mal équilibrés, immunodéprimés ou présentant un obstacle sous vésical. La physiopathologie de cette affection semble caractérisée par la formation de dioxyde de carbone (CO2) présent dans la lumière et/ou la paroi vésicale, provenant de la fermentation bactérienne des glucides. Les germes les plus souvent responsables sont aérobies-anaérobies facultatifs (Escherichia coli) et plus rarement anaérobies stricts (Clostridium perfringens). Nous rapportons l'observation d'une cystite emphysémateuse favorisée par un traumatisme pelvien et une fracture du bassin compliquée d'une rupture vésicale secondaire. Les éléments diagnostiques et thérapeutiques sont discutés.

Emphysematous cystitis is a rare disease mainly encountered in poorly controlled diabetics, immunodepressed patients or patients with infravesical obstruction. The pathophysiology of this disease is characterized by the formation of carbon dioxide (CO2) present in the lumen and/or bladder wall, derived from bacterial fermentation of carbohydrates. The bacteria most frequently responsible are facultative aerobes-anaerobes (Escherichia coli) and more rarely strict anaerobes (Clostridium perfringens). The authors report a case of emphysematous cystitis in a context of pelvic trauma and fracture of the pelvis, complicated by secondary bladder rupture. The diagnostic and therapeutic aspects are discussed.

Mots clés:
Cystite emphysémateuse / perforation vésicale.
Mots-clés:
Emphysematous cystitis / bladder perforation.
Diverticule congénital de l'urèthre chez l'adulte
Congenital male urethral diverticulum
2004
- Cas clinique
- Réf : Prog Urol, 2004, 14, 90-92

Le diverticule de l'urèthre est une pathologie peu fréquente chez l'homme. Le plus souvent, il est d'origine acquise. Les auteurs rapportent un cas de diverticule de l'urèthre congénital au niveau de l'urèthre antérieur qui a été confirmé à l'examen clinique et à l'uréthrocystographie. Le traitement a été basé sur la résection du diverticule et urétrographie. Les aspects épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques de cette affection sont discutés.

The male urethral diverticulum is a rare affection. The authors report one case of congenital urethral diverticulum. The diagnosis was approved by clinical examination and urethrocystography. Treatment was based by resection of the diverticulum and urethroraphy. On the basis of this case, the authors discuss the incidence, diagnosis and therapeutic aspects of this disease.

Mots clés:
Homme - Urèthre - Diverticule congénital.
Mots-clés:
Male - Urethra - congenital diverticulum.
Thérapie cellulaire de l'insuffisance sphinctérienne urétrale par autogreffe de cellules précurseur musculaire
Cell therapy for uretral sphincter incompetence by muscle precursor cell autograft
2004
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2004, 14, 93-99

Cet article a pour objectifs de faire le point sur les thérapies cellulaires des maladies musculaires et de décrire la démarche que nous avons adoptée pour développer le traitement de l'insuffisance sphinctérienne urétrale par autogreffe de cellules précurseur musculaire (cpm). Nos travaux se sont déroulés en plusieurs étapes successives comprenant : 1) l'étude comparative des mécanismes cellulaires de régénération des muscles striés squelettiques et du sphincter strié urétral et la mise au point d'une méthode d'extraction de cpm ; 2) la création d'un modèle animal de lésion sphinctérienne reproduisant les lésions de dénervation chronique et de fibrose responsables de l'insuffisance sphinctérienne chez l'homme ; 3) une étude de la biologie de greffe intra sphinctérienne de cpm extraites de muscles périphériques en prenant en considération les interactions entre ces cellules et le système nerveux périphérique.

This article reviews cell therapy for muscle diseases and describes the development of a treatment for urethral sphincter insufficiency by muscle precursor cell (MPC) autograft. These studies were conducted in several successive steps, comprising: 1) comparative study of the cellular mechanisms of regeneration of skeletal striated muscle and urethral striated sphincter and development of a method of extraction of MPC; 2) creation of an animal model of sphincter injury reproducing chronic denervation lesions and fibrosis responsible for sphincter insufficiency in human; 3) study of the biology of intrasphincteric transplantation of MPC extracted from peripheral muscle, taking into account the interactions between these cells and the peripheral nervous system.

Mots clés:
insuffisance sphinctérienne / régénération / cellule satellite / thérapie cellulaire.
Mots-clés:
Sphincter insufficiency / regeneration / satellite cell / Cell therapy
Les néoplasies intra-épithéliales du pénis
Penile intraepithelial neoplasia.
2004
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2004, 14, 100-104

Depuis une vingtaine d'années, l'incidence des néoplasies intra-épithéliales ano-génitales a augmenté chez les adultes jeunes en corrélation avec certaines infections sexuellement transmissibles. Cette augmentation de l'incidence des lésions génitales, nous amène à regarder la classification anatomo-clinique des néoplasies intra-épithéliales du pénis (PIN), pour permettre au clinicien d'en différencier l'étiologie et d'y adapter l'approche thérapeutique la moins mutilante.
Les PIN, bowénoides ou papillomavirus humain (PVH) induites, des jeunes hommes représentent une entité dont l'aspect clinique et évolutif est différent du PIN de haut grade de l'homme âgé. Cette distinction entre la clinique et la période de développement des lésions en fonction de leur caractère histologique différencié, indifférencié ou border line permet d'évaluer le risque évolutif de la néoplasie intra-épithéliale. Les lésions correspondantes à une infection à PVH oncogène, souvent étendues à l'ensemble de la sphère ano-génitale, nécessitent une surveillance clinique afin d'éviter une possible transformation carcinomateuse, mais surtout leur dépistage et leur traitement participent à la prévention du cancer du col de l'utérus.

The increasing incidence of anogenital carcinoma in situ in young adults over the last twenty years is correlated with certain sexually transmissible diseases. This increased incidence of genital lesions requires a review of the clinicopathological classification of penile intraepithelial neoplasia (PIN) to help the clinician differentiate the aetiology in order to propose the least mutilating treatment. Bowen-like or human papillomavirus (HPV)-induced PIN in young men present different clinical features and a different natural history from those of high-grade PIN of elderly men. This distinction between the clinical features and the period of development of the lesions according to their histology, differentiated, undifferentiated or borderline, allows evaluation of the risk of progression of the intraepithelial neoplasia. Lesions corresponding to oncogenic HPV infection, often involving all of the anogenital region, require clinical surveillance to avoid possible carcinomatous transformation. Most importantly, the detection and treatment of these lesions participate in the prevention of cervical cancer.

Mots clés:
Néoplasie pénienne / Lichen scléreux / PVH.
Mots-clés:
Penile neoplasia / lichen sclerosis / HPV.
Intérêt de la BCG thérapie d'entretien dans les tumeurs superficielles de vessie
Review of the value of BCG maintenance therapy in superficial bladder tumours.
2004
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2004, 14, 105-108

Cet article fait le point sur le bénéfice de la BCG thérapie d'entretien dans les tumeurs superficielles de vessie. Les rares études publiées aboutissent à des résultats contradictoires. Les différences de résultats s'expliquent probablement par la variabilité des protocoles utilisés, le faible nombre de patients inclus, et le manque d'homogénéité des séries (tumeurs de stades et de grades différents).
Dans la série la plus importante, qui est celle du Southwest Oncology Group (SWOG), le traitement d'entretien permet de réduire significativement les risques de récidive tumorale et de progression dans les carcinomes in situ et les tumeurs Ta ou T1 récidivantes. Le traitement recommandé par le SWOG consiste en une instillation hebdomadaire pendant 3 semaines 3, 6, 12, 18, 24, 30, et 36 mois après le traitement d'induction.

This article reviews the benefits of BCG maintenance therapy in patients with superficial bladder tumours. The rare published studies conclude on contradictory results. These differences can probably be explained by the variability of the protocols used, the small number of patients included, and the heterogeneity of the series (presenting tumours of different stages and grades). In the largest series, that reported by the Southwest Oncology Group SWOG), maintenance therapy significantly reduced the risk of tumour recurrence and progression in carcinomas in situ and recurrent Ta or T1 tumours. The treatment recommended by the SWOG consists of a weekly instillation for 3 weeks 3, 6, 12, 18, 24, 30 and 36 months after induction therapy.

Mots clés:
Tumeurs de vessie / Immunothérapie / BCG / traitement d'entretien.
Mots-clés:
Bladder tumours / Immunotherapy / BCG / Maintenance / therapy.
La lithiase urinaire et son traitement par Ambroise Paré (1509-1590)
The lithiasis of urinary tract and its treatment by Ambroise Paré (1509-1590)
2004
- Histoire
- Réf : Prog Urol, 2004, 14, 109-117

Ambroise Paré, père de la chirurgie, par ses recherches et ses écrits en matière d'urologie a énormement contribué à la fondation de cette discipline. Le traitement de la lithiase urinaire dans ses oeuvres.

Ambroise Paré, founder of surgery, by his research and books concerning urology, made an enormous contribution to the foundation of this discipline. The treatment of urinary tract's lithiasis in the Works of Paré.

Mots clés:
Ambroise Paré / précurseur de l'urologie / lithiase urinaire.
Mots-clés:
Ambroise Paré / precursor of urology / lithiasis of urinary tract.
QCM Progrès en Urologie - Février 2004
2004
- Enseignement, Pédagogie
- Réf : Prog Urol, 2004, 14, 1, 118-120
  • Diagnostic, traitement et surveillance de l'hypogonadisme de survenue tardive chez l'homme : recommandations officielles de l'International Society for the Study of the Aging Male (ISSAM) et commentaires (P. 1)
    (1 réponse fausse)
  • Un déficit androgénique lié à l'âge doit être recherché en cas de dysfonction érectile au-delà de 50 ans.
  • Mots clés:
    QCM / Évaluation / questions
    Fistule réno-colique compliquant une pyélonéphrite xanthogranulomateuse(un cas traité par laparoscopie)
    A case of renocolic fistula complicating xanthogranulomatous pyelonephritis treated by laparoscopy.
    2004
    - Cas clinique
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 67-69

    Les auteurs rapportent une observation de pyélonéphrite xanthogranulomateuse compliquée de fistule réno-colique. Il s'agit d'une complication rare. Le patient a été traité par une chirurgie laparoscopique manuellement assistée qui a permis de réaliser à la fois la néphrectomie droite et la fermeture de la fistule.

    The authors report a case of xanthogranulomatous pyelonephritis complicated by renocolic fistula. This is a rare complication. The patient was treated by right nephrectomy and closure of the fistula performed by manually assisted laparoscopic surgery.

    Mots clés:
    Fistule réno-colique / pyélonéphrite xanthogranulomateuse / laparoscopie.
    Mots-clés:
    Renocolic fistula / xanthogranulomatous pyelonephritis / laparoscopy.
    Polype fibro-urothélial sur rein en fer à cheval dans le cas d'un syndrome de Turner
    Fibro-urothelial polyp in a horseshoe kidney in the case of Turner syndrome
    2004
    - Cas clinique
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 70-72

    Nous rapportons le cas d'un polype fibro-épithélial, chez une jeune femme présentant un syndrome de Turner avec un aspect de syndrome de la jonction pyélo-urétérale droite sur rein en fer à cheval. Une lombalgie chronique associée à une hématurie macroscopique a entraïné différents examens complémentaires dont une urétéroscopie. L'aspect endoscopique tumoral nous a fait suspecter ce diagnostic malgré la notion de cytologies pyéliques atypiques. Une pyéloplastie avec urétérectomie proximale a permis de traiter et de confirmer cette lésion rare.

    The authors report a case of fibro-epithelial polyp in a young woman with Turner syndrome with features of a right ureteropelvic junction syndrome in a horseshoe kidney. The patient presented a history of chronic low back pain associated with macroscopic haematuria leading to various complementary investigations including ureteroscopy. The endoscopic appearance of the tumour suggested the diagnosis despite the presence of atypical renal pelvis cytology. Pyeloplasty and proximal ureterectomy allowed confirmation and treatment of this rare lesion.

    Mots clés:
    Polype fibro-épithélial / syndrome de Turner.
    Mots-clés:
    fibro-epithelial polyp / Turner syndrome.
    Anurie obstructive révélatrice d'un lymphome uro-génital
    Urogenital lymphoma presenting with obstructive anuria.
    2004
    - Cas clinique
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 73-77

    Les auteurs rapportent l'observation d'un lymphome uro-génital à localisations multiples chez un patient ayant consulté pour oligo-anurie. L'examen clinique a retrouvé une masse hypogastrique et prostatique de consistance dure et une grosse bourse gauche. L'échographie abdomino-pelvienne et scrotale ont objectivé une tumeur prostatique, une formation tissulaire hypogastrique, des lésions nodulaires hépatiques et des adénopathies coeliaques avec urétérohydronéphrose (UHN) bilatérale et une masse intra-scrotale hétérogène au contact du pôle inférieur du testicule gauche. Le bilan biologique a retrouvé une insuffisance rénale sévère. Après une séance d'hémodialyse et une néphrostomie percutanée echoguidée droite, une imagerie par résonance magnétique (IRM) pelvienne a montré une volumineuse masse pelvienne intervésico-rectale, une biopsie transrectale de la masse a confirmé le diagnostic de lymphome non-Hodgkinien ( LNH ) de haut grade de malignité de phénotype B de type lymphoblastique. L'attitude thérapeutique a consisté en une chimiothérapie selon le protocole LMB 93, l'évolution était favorable avec normalisation de la fonction rénale et rémission complète 1 mois après l'induction. Actuellement le patient est toujours en rémission complète avec un recul de 12 mois.
    A travers cette observation et une revue de la littérature, les auteurs discutent les aspects diagnostiques, thérapeutiques et pronostiques de cette localisation rare.

    The authors report a case of urogenital lymphoma with multiple sites in a patient presenting with oligo-anuria. Clinical examination revealed a hard hypogastric and prostatic mass and an enlarged left scrotum. Abdominopelvic and scrotal ultrasound demonstrated a prostatic tumour, a hypogastric mass, hepatic nodular lesions and coeliac lymphadenopathy with bilateral ureterohydronephrosis and a heterogeneous intrascrotal mass in contact with the lower pole of the left testis. The laboratory assessment revealed severe renal failure. After a haemodialysis session and ultrasound-guided right percutaneous nephrostomy, pelvic magnetic resonance imaging (MRI) showed a very large pelvic mass between the bladder and the rectum and transrectal biopsy of the mass confirmed the diagnosis of high-grade malignant non-Hodgkin's lymphoma (NHL) with a type B lymphoblastic phenotype. Treatment consisted of chemotherapy according to the LMB 93 protocol. The course was favourable with return of normal renal function and complete remission 1 month after induction. The patient is currently in complete remission with a follow-up of 12 months.
    In the light of this case and a review of the literature, the authors discuss the diagnostic, therapeutic and prognostic aspects of this rare site of lymphoma.


    Mots clés:
    Anurie obstructive / lymphomes uro-génitaux.
    Mots-clés:
    Obstructive anuria / Urogenital lymphomas.
    Localisation rénale primitive d'un lymphome malin non hodgkinien (LMNH)
    Primary renal non Hodgkin's lymphoma.
    2004
    - Cas clinique
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 78-80

    La localisation rénale primitive d'un lymphome malin non hodgkinien (LMNH) est très rare.
    Nous rapportons une observation d'un lymphome malin non Hodgkinien rénal primitif de type centro-folliculaire de bas grade diagnostiqué sur pièce de néphrectomie, chez un patient de 53 ans.
    A la lumière de cette observation et d'une revue de la littérature, les aspects étiopathogéniques, diagnostiques et thérapeutiques de cette affection sont discutés.

    Primary renal non Hodgkin's lymphoma is a rare disease.
    The authors report a case of primary follicular lymphoma of the kidney diagnosed on nephrectomy specimen in a 53 year old man.
    In the light of this case and a review of the literature, aetiopathogenic, diagnostic and therapeutic aspects are discusses.

    Mots clés:
    Rein / Tumeur / lymphome.
    Mots-clés:
    Kidney / tumour / Lymphoma
    Myélolipome surrénalien géant
    Giant adrenal myelolipoma.
    2004
    - Cas clinique
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 81-84

    Le myélolipome surrénalien (MLS) est une tumeur rare, bénigne et non sécrétante composée de tissus adipeux et myéloide. Nous rapportons une observation rare d'un myélolipome surrénalien géant, chez une patiente de 53 ans révélé par des lombalgies et un contact lombaire à l'examen. La TDM a orienté le diagnostic et une exérèse chirurgicale a été indiquée étant donné le volume de la masse et son caractère symptomatique. L'examen histologique a confirmé le diagnostic. L'évolution après un recul d'un an est favorable sans récidive. Le diagnostic du MLS est radiologique. L'abstention thérapeutique est la règle devant une tumeur de petite taille asymptomatique; cependant lorsqu'elle est volumineuse (dépasse 5 cm) et/ou symptomatique, son exérèse s'impose.

    Adrenal myelolipoma is a rare, benign, non-secreting tumour composed of adipose and haematopoietic tissue. The authors report a rare case of giant adrenal myelolipoma in a 53-year-old patient presenting with low back pain and a palpable flank mass on examination. CT scan suggested the diagnosis and surgical resection was indicated in view of the size and symptomatic nature of this mass. Histological examination confirmed the diagnosis. The outcome was favourable without recurrence after a follow-up of one year. The diagnosis of adrenal myelolipoma is based on radiology. Conservative management is generally sufficient for small asymptomatic tumours, but resection is required for large (> 5 cm) and/or symptomatic tumours.

    Mots clés:
    Myélolipome surrénalien géant / chirurgie.
    Mots-clés:
    Giant adrenal myelolipoma / surgery.
    Douleurs pelviennes aiguës d'origine vasculaire et maladie de Von Recklinghausen
    Acute pelvic pain of vascular origin and Von Recklinghausen disease
    2004
    - Cas clinique
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 85-86

    La maladie de Von Recklinghausen atteint le plus souvent les gros vaisseaux. Aucune publication concernant une atteinte des vaisseaux pelviens n'a été retrouvée.
    Nous rapportons le cas d'un homme qui a consulté pour douleurs pelviennes aiguës. Il s'agissait d'une rupture d'un anévrisme de l'artère obturatrice interne, dans un contexte de maladie de Von Recklinghausen.

    Von Recklinghausen disease usually involves the large vessels. Involvement of the pelvic vessels has not been previously reported in the literature. The authors report the case of a man presenting with acute pelvic pain secondary to rupture of an aneurysm of the internal obturator artery, in a context of Von Recklinghausen disease.

    Mots clés:
    Douleurs pelviennes aiguës / artériographie / maladie de Von Recklinghausen.
    Mots-clés:
    Acute pelvic pain / arteriography / Von Recklinghausen disease.
    Hyperplasie Bénigne de la Prostate (HBP) : prévalence en médecinegénérale et attitude pratique des médecins généralistes français.Résultats d'une étude réalisée auprès de 17.953 patients
    Benign prostatic hyperplasia (BPH): prevalence in general practce and practical approach of French general practitioners. Results of a study based on 17,953 patients.
    2004
    - Article original
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 33-39

    Buts : Déterminer les éléments pris en compte par les médecins généralistes français pour établir le diagnostic initial d'Hyperplasie Bénigne de la Prostate (HBP). Estimer la prévalence de l'HBP.
    Matériel et méthodes : 1688 médecins ont répondu à un questionnaire sur leur pratique médicale, et enregistré dans un registre tenu pendant deux semaines consécutives tous les hommes âgés de 55 à 70 ans vus en consultation. Les hommes sans HBP connue ont rempli le questionnaire IPSS (International Prostate Symptoms Score). Les médecins ont décrit la prise en charge des trois premiers patients ayant un score IPSS 8.
    Résultats : La prévalence de l'HBP dans la population des 33077 hommes âgés de 55 à 70 ans consultant leur médecin généraliste était de 57,5% : 40,8% des patients avaient une HBP déjà connue lors de la consultation et 29,9% des patients sans HBP déjà connue avaient des troubles mictionnels (IPSS 8). Pour le diagnostic d'HBP, l'examen avec toucher rectal ne suivait pas systématiquement l'interrogatoire, et l'analyse d'urine était rarement pratiquée. La biologie et l'échographie étaient les examens complémentaires les plus fréquemment prescrits.
    Conclusion : L'HBP est une affection fréquente dont la prévalence est sous-estimée, et dont le diagnostic pourrait plus souvent être évoqué lorsque les patients de plus de 55 ans consultent en médecine générale.

    Objectives : To determine the elements taken into account by French general practitioners to establish the initial diagnosis of benign prostatic hyperplasia (BPH) and to estimate the prevalence of BPH.

    Material and Methods: 1,698 doctors answered a questionnaire on their medical practice, and kept a register for two consecutive weeks comprising all men between the ages of 55 and 70 years seen in their practice. Men with no known BPH completed the IPSS (International Prostate Symptoms Score) questionnaire. The doctors described the management of the first three patients with an IPSS score > 8.

    Results: The prevalence of BPH in the population of 33,077 men between the ages of 55 and 70 years consulting their general practitioner was 57.5%: 40.8% of patients had known BPH at the time of the visit and 29.9% of patients without known BPH reported voiding disorders (IPSS ≥ 8). For the diagnosis of BPH, clinical interview was not systematically followed by digital rectal examination and urinalysis was rarely performed. Laboratory tests and ultrasound were the complementary investigations most frequently performed.

    Conclusion: BPH is a frequent disease whose prevalence is underestimated. This diagnosis should be considered more frequently when patients over the age of 55 consult their general practitioner.

    Mots clés:
    hyperplasie bénigne de la prostate / Épidémiologie / médecine générale.
    Mots-clés:
    Benign prostatic hyperplasia / epidemiology / general practice
    Chirurgie plastique reconstructrice du clitoris après mutilation sexuelle
    Reconstructive plastic surgery ot the clitoris after sexual mutilation
    2004
    - Article original
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 47-50

    Cet article décrit un procédé de reconstruction du clitoris après excision rituelle. Après résection de la cicatrice, le genou, puis le corps du clitoris sont libérés en préservant l'innervation.
    Un gland clitoridien est reconstitué par plastie cunéiforme, puis réimplanté en situation anatomique.
    La technique vise à restaurer une anatomie normale et obtenir un organe normalement innervé et si possible fonctionnel.


    Reconstructive plastic surgery of the clitoris after sexual mutilation.

    This article describes a clitoris reconstruction technique after ritual excision. After resection of the scar, the angle and the body of the clitoris are then released by preserving the innervation.
    A clitoral glans is reconstituted by wedge plasty, then reimplanted in an anatomical position.
    This technique is designed to restore normal anatomy and obtain a normally innervated and whenever possible functional organ.

    Mots clés:
    Clitoris / mutilation sexuelle féminine / chirurgie plastique / reconstruction / clitoridectomie.
    Mots-clés:
    Clitoris / female sexual mutilation / plastic surgery / reconstruction / clitoridectomy.
    Testicules non palpés : intérêt de l'abaissement en un temps chirurgical
    impalpable testis : value of one-stage surgical descent
    2004
    - Article original
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 51-54

    Objectif : Le but de cette étude rétrospective est d'évaluer l'intérêt d'un abaissement testiculaire en un seul temps opératoire et sans ligature des vaisseaux spermatiques en cas de testicule non palpé car intra-abdominal.
    Matériel et Méthode : L'étude concerne 90 enfants, porteurs de 98 testicules non palpés. Tous les enfants ont eu une exploration par voie coelioscopique. Quarante-trois testicules étaient intra-abdominaux et cinquante-cinq étaient absents. Un abaissement en un temps chirurgical, avec ouverture verticale du tendon conjoint et sans ligature des vaisseaux spermatiques, a été réalisé pour 22 testicules et un abaissement en deux temps (technique de Fowler-Stephens en deux temps) pour 16 testicules. Trois testicules sont en attente de traitement dans des formes bilatérales.
    Résultats : Avec un recul moyen de 17 mois (1 mois à 8 ans), 18 testicules sur 22 (81%) étaient en place et trophiques dans le groupe traité en un temps, et 10 sur 16 (62,5%) dans le deuxième groupe. Deux mauvais résultats, dont une nécrose, ont été observés après abaissement en un temps. Six mauvais résultats, dont deux nécroses, ont été observés après Fowler-Stephens deux temps.
    Conclusion : L'abaissement en un temps, sans ligature des vaisseaux spermatiques, après évaluation laparoscopique de la présence et de la position du testicule, est possible dans la majorité des cas de testicules non palpés. Par cette technique, les risques d'échec par atrophie secondaire ou abaissement incomplet du testicule sont minimes. L'abaissement en un temps chirurgical, quand il est possible, apparaït préférable au Fowler-Stephens deux temps.

    Objective: The objective of this retrospective study was to assess the value of one-stage testicular descent without spermatic vessel ligation for intraabdominal impalpable testis.

    Material and Method: This study was based on 90 children with 98 impalpable testes. Laparoscopic exploration was performed in each case. Forty-three testes were intra-abdominal and 55 were absent. One-stage surgical descent with vertical opening of the conjoined tendon and without spermatic vessel ligation was performed for 22 testes and two-stage descent (Fowler-Stephens two-stage technique) was performed for 16 testes. Three testes in bilateral forms are still waiting for treatment.

    Results: With a mean follow-up of 17 months (range: 1 month to 8 years), 18 of the 22 testes (81%) were situated in the scrotum and were viable in the one-stage treatment group, versus 10 out of 16 (62.5%) in the two-stage group. Two poor results, including one case of necrosis, were observed after one-stage testicular descent. Six poor results, including two cases of necrosis, were observed after the Fowler-Stephens two-stage technique.

    Conclusion: One-stage testicular descent, without spermatic vessel ligation, after laparoscopic assessment of the presence and position of the testis, can be performed in the majority of cases of impalpable testis. The risks of failure due to secondary atrophy or incomplete testicular descent are minimal with this technique. One-stage surgical descent, when possible, appears to be preferable to the Fowler-Stephens two-stage procedure.

    Mots clés:
    Testicule non palpé / laparoscopie / ectopie testiculaire
    Mots-clés:
    impalpable testis / Laparoscopy / ectopic testis
    Tumeur rhabdoide du rein chez l'enfant
    Rhabdoid tumour of the kidney in children.
    2004
    - Article original
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 55-58

    La tumeur rhabdoide rénale est un cancer extrêmement rare chez l'enfant. Elle pose des problèmes d'ordre étiopathogénique, diagnostique et thérapeutique. Son traitement n'est pas bien codifié et son pronostic reste sombre malgré les progrès de l'oncologie pédiatrique. Nous rapportons une nouvelle observation de tumeur rhabdoide rénale néonatale, d'évolution rapidement fatale, avec une revue de la littérature.

    Rhabdoid tumour of the kidney is an extremely rare cancer in children, which raises aetiopathogenic, diagnostic and therapeutic problems. Treatment of this tumour is not well defined and its prognosis remains poor despite progress in paediatric oncology. The authors report a new case of neonatal rhabdoid tumour of the kidney, with a rapidly fatal outcome and present a review of the literature.

    Mots clés:
    Tumeur rénale / tumeur rhabdoide / enfant.
    Mots-clés:
    Renal tumour / rhabdoid tumour / child.
    Cancer de novo sur un rein transplanté
    De novo cancer in a kidney transplant
    2004
    - Cas clinique
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 59-61

    Le développement d'un cancer sur un rein transplanté est une complication rare de la transplantation.
    Au travers d'un cas de cancer sur un rein transplanté, parmi 729 transplantations rénales consécutives de Janvier 1987 à Décembre 2000, nous abordons l'épidémiologie, la physiopathologie, le pronostic, le traitement et la prévention de cette pathologie.
    Il en ressort l'importance d'une surveillance échographique périodique régulière et prolongée des reins transplantés.
    Le traitement de référence est la transplantectomie avec interruption de l'immunosuppression et reprise de l'hémodialyse. Dans certaines conditions, la transplantectomie partielle semblerait être une alternative au traitement de référence.

    Development of cancer on a kidney transplant is a rare complication of renal transplantation. In the light of a case of cancer on a kidney transplant, in a series of 729 consecutive renal transplantations performed between January 1987 and December 2000, the authors discuss the epidemiology, pathophysiology, prognosis, treatment and prevention of this disease and emphasize the importance of regular and prolonged periodic ultrasound surveillance of kidney transplants. The reference treatment is transplantectomy with discontinuation of immunosuppression and resumption of haemodialysis. Under certain conditions, partial transplantectomy could appear be an alternative to the reference treatment.

    Mots clés:
    Transplantation rénale / cancer du rein
    Mots-clés:
    Kidney transplantation / Renal cell carcinoma / kidney transplant.
    Embolisation d'un anévrisme intra-parenchymateux du rein gauche responsable d'une hématurie à répétition
    Embolization of an intraparenchymal aneurysm of the left kidney responsible for recurrent haematuria.
    2004
    - Cas clinique
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 62-64

    Les auteurs rapportent le cas d'un patient hospitalisé pour un épisode d'hématurie massive avec caillotage ayant nécessité un drainage par endoprothése uréthrale. Après un premier bilan incluant un uroscanner considéré normal, et une urétéroscopie non contributive, un angioscanner rénal a été réalisé. Cet examen a montré un anévrisme intraparenchymateux du rein droit, d'environ 15 mm. Deux embolisations de cette malformation vasculaire ont permis d'éviter le recours à une chirurgie d'hémostase.

    The authors report the case of a patient hospitalised for an episode of massive haematuria with clots requiring drainage by urethral stent. After an initial work-up comprising CT urography, considered to be normal, and a non-contributive ureteroscopy, renal CT angiography was performed, revealing an intraparenchymal aneurysm of the right kidney, about 15 mm in diameter. Two embolizations of this vascular malformation avoided the need for haemostasis surgery.

    Mots clés:
    hématurie / Rein / malformation vasculaire / embolisation.
    Mots-clés:
    haematuria / Kidney / vascular malformation / Embolization
    Tumeur fibreuse solitaire du rein
    Solitary fibrous tumours of the kidney.
    2004
    - Cas clinique
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 65-66

    Les tumeurs fibreuses solitaires (TFS) sont des tumeurs mésenchymateuses qui se développent dans la plupart des cas à partir de la plèvre. Les TFS rénales sont exceptionnelles (9 cas décrits dans la littérature). Nous rapportons un nouveau cas découvert à l'occasion d'un bilan d'HTA, traité par néphrectomie élargie droite. L'aspect anatomo-pathologique est caractéristique : il s'agit d'une tumeur à centre fibreux, composée d'une prolifération monomorphe de cellules fusiformes, avec marquages CD 34, CD 99, bcl 2 positifs. Le pronostic est généralement favorable lorsque l'exérèse est complète.

    Solitary fibrous tumours (SFT) are mesenchymal tumours that usually arise from the pleura. Renal SFT are exceptional (9 cases reported in the literature). The authors report a new case discovered during assessment of HT and treated by radical right nephrectomy. The histological appearance is characteristic: a tumour with a fibrous centre, composed of a monomorphic proliferation of spindle cells, with positive CD 34, CD 99, and bcl 2 labelling. The prognosis after complete resection is generally favourable.

    Mots clés:
    Tumeur fibreuse solitaire / Rein / Diagnostic / immuno histochimie / évolution.
    Mots-clés:
    Solitary fibrous tumours / Kidney / Diagnosis / Immunohistochemistry / prognosis.
    Potentialisation du traitement par ultrasons focalisés de l'adénocarcinomeprostatique par une chimiothérapie concomitante associantestramustine phosphate et paclitaxel
    Potentiation of focal ultrasound treatment of prostate cancer by concomitant chemotherapy with estramustine phosphate and paclitaxel.
    2004
    - Article original
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 40-46

    Objectifs de l'étude : Démontrer une synergie d'action entre les ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) et une chimiothérapie associant paclitaxel et estramustine-phosphate (EMP) sur un modèle de carcinome prostatique.
    Matériel et méthodes : Le modèle animal est le rat Copenhague. Le modèle tumoral est un modèle d'adénocarcinome prostatique hormono-indépendant de la lignée Dunning R 3327-AT 2. La chimiothérapie est administrée chaque semaine pendant 4 semaines selon 2 modalités : soit à faible dose avec paclitaxel à 2 mg/kg/j 1 jour par semaine et EMP à 50 mg/kg/j 3 jours par semaine ; soit à forte dose avec paclitaxel à 3 mg/kg/j 1 jour par semaine et EMP à 75 mg/kg/j 3 jours par semaine. Le traitement par HIFU se fait à la deuxième semaine et seul 55% du volume tumoral est traité. L'étude comprend 42 rats répartis en 6 bras : Témoins, HIFU, paclitaxel-EMP à faible doses, paclitaxel-EMP à fortes doses, HIFU paclitaxel-EMP à faibles doses et HIFU paclitaxel-EMP à fortes doses. Les critères d'efficacité du traitement sont l'évolution du volume tumoral et la survie de l'animal.
    Résultats : Après deux semaines de traitement, il existe une différence statistiquement significative entre les volumes tumoraux des différents bras de l'étude (p<0,0001). Les bras HIFU-chimiothérapie et à un moindre degré chimiothérapie seule ont les plus faibles progressions tumorales.
    Conclusion : L'association HIFU/paclitaxel-EMP est plus efficace qu'un traitement par HIFU seul ou par paclitaxel-EMP seul sur la croissance des tumeurs Dunning dès les premières semaines de traitement.

    Study objectives: To demonstrate a synergistic action between high intensity focal ultrasound (HIFU) and combination chemotherapy with paclitaxel and estramustine phosphate (EMP) on a prostate cancer model.

    Material and Methods: The animal model used in this study was the Copenhagen rat and the tumour model is a Dunning R 3327-AT 2 hormone-independent prostatic adenocarcinoma cell line. Chemotherapy was administered once a week for 4 weeks according to 2 modalities: low-dose with paclitaxel 2 mg/kg/day, 1 day per week and EMP 50 mg/kg/day, 3 days per week; or high-dose with paclitaxel 3 mg/kg/day, 1 day per week and EMP 75 mg/kg/day, 3 days per week. Treatment with HIFU was performed at the second week and only 55% of the tumour volume was treated. The study was conducted on 42 rats divided into 6 arms: Control, HIFU, low-dose paclitaxel-EMP, high-dose paclitaxel-EMP, HIFU + low-dose paclitaxel-EMP and HIFU + high-dose paclitaxel-EMP. Study endpoints were the course of tumour volume and animal survival.

    Results: After two weeks of treatment, a statistically significant difference for tumour volume was observed between the various arms of the study (p < 0.0001). The HIFU-chemotherapy arm and, to a lesser degree, the chemotherapy only arm, presented the lowest tumour progression.

    Conclusion: The combination of HIFU + paclitaxel-EMP is more effective than treatment with HIFU alone or paclitaxel-EMP alone on growth of the Dunning tumour, right from the first weeks of treatment.


    Mots clés:
    ultrasons focalisés / Paclitaxel / estramusine phosphate / tumeur Dunning / cancer de prostate.
    Mots-clés:
    Focal ultrasound / Paclitaxel / estramustine phosphate / Dunning tumour / Prostate cancer
    Faible intérêt pronostique de la biopsie chirurgicale avant transplantation des bons transplants rénaux
    Limited prognostic value of surgical biopsy before transplantation of good quality renal transplants.
    2004
    - Article original
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 24-28

    But : Le but de cette étude a été d'étudier les corrélations entre l'examen histologique des biopsies chirurgicales avant transplantation des transplants rénaux de donneurs de bonne qualité et la survenue d'une reprise retardée de la fonction rénale et la fonction rénale à 1 an. Nous avons voulu savoir si l'histologie pouvait expliquer les différentes évolutions, parfois surprenantes, de ces bons transplants.
    Matériel et Méthode : de novembre 1999 à mars 2002, 110 transplantations rénales consécutives ont été réalisées dans notre centre à partir de 79 donneurs différents. Il n'y avait pas de donneur 'limite'. Pendant la préparation de chaque transplants, une biopsie chirurgicale cunéiforme corticale mésorénale a été réalisée. Les biopsies ont été incluses dans la paraffine puis colorées au P.A.S. (periodic acid shift). L'étude histologique a été réalisée par un seul pathologiste et a porté sur les glomérules (numération, morphologie), la morphologie de l'espace interstitiel et des vaisseaux. La reprise retardée de la fonction (RRF) du transplant a été définie par la nécessité de dialyse dans la première semaine suivant la transplantation rénale. Les protocoles d'immuno-suppression et le suivi ont été standardisés et uniformes. La fonction des transplants à 1 an a été évaluée par la créatininémie et la clairance de la créatinine calculée selon la formule de Cockcroft.
    Résultats : le nombre moyen de glomérules par biopsie a été de 15,0 ± 10,8. 42 biopsies rénales (38,2%) n'ont pas révélé de lésion vasculaire, interstitielle ni glomérulaire. Parmi ces 42 transplants à biopsie normale, 30 (71,4%) n'ont pas eu de RRF (vs 69% des transplants à biopsie anormale, p>0,05). La créatininémie moyenne à 1 an (168,5 ± 63 ¬µmol/l vs 166,9 ± 40,5 ¬µmol/l, p>0,05) et la clairance de la créatinine moyenne à 1 an (53,4 ± 17,4 ml/min. vs 48,3 ± 14,3 ml/min., p>0,05) n'ont pas été significativement différentes dans le groupe à biopsie normale par rapport aux transplants à biopsie anormale.
    Conclusion : Les anomalies histologiques des transplants rénaux de donneurs de bonne qualité sont fréquentes. Le résultat de la biopsie avant transplantation des transplants rénaux de donneurs 'non limites' n'a pas été significativement corrélée au risque de RRF du transplant et ni à la fonction rénale à 1 an. La biopsie seule ne peut pas être un élément fiable de sélection des transplants rénaux de donneurs 'non limites'.

    Objective: The purpose of this study was to assess the correlations between histological examination of surgical biopsies before transplantation of good quality donor kidneys and delayed return of renal function and renal function at 1 year in order to determine whether histology could explain the various, sometimes surprising outcomes observed with these good quality transplants.

    Material and Method: From November 1999 to March 2002, 110 consecutive renal transplantations were performed in our centre from 79 different donors, not including any 'borderline' donors. During preparation of each transplant, a surgical wedge biopsy of the mid-renal cortex was performed. Biopsies were paraffin-embedded then stained with P.A.S. (Periodic Acid Shiff). Histological examination was performed by a single pathologist and focused on the glomeruli (number, morphology), and the morphology of the interstitial space and vessels. Delayed return of transplant renal function was defined by the need for dialysis during the first week after renal transplantation. Immunosuppression and surveillance protocols were standardized and uniform. Transplant function at 1 year was evaluated by serum creatinine and creatinine clearance calculated according to Cockcroft's formula.

    Results: The mean number of glomeruli per biopsy was 15.0 ± 10.8. 42 renal biopsies (39.2%). Histological examination did not reveal any vascular, interstitial or glomerular lesions. Among these 42 transplants with normal biopsies, 30 (71.4%) did not develop delayed return of renal function (vs 69% of the transplants with abnormal biopsies, p>0.05). Mean serum creatinine at 1 year (168.5 ± 63 µmol/l vs 166.9 ± 40.5 µmol/l, p>0.05) and mean creatinine clearance at 1 year (53.4 ± 17.4 ml/min. vs 48.3 ± 14.3 ml/min, p>0.05) were not significantly different between the normal biopsy group and the abnormal biopsy group.

    Conclusion: Histological abnormalities are frequently observed in renal transplants derived from good quality donors. The biopsy result before renal transplantation from 'non-borderline' donors was not significantly correlated with the risk of delayed return of transplant function or the renal function at 1 year. Biopsy alone cannot constitute a reliable criterion for the selection of renal transplants from 'non-borderline' donors.



    Mots clés:
    Transplantation rénale / biopsie du transplant / reprise retardée de fonction.
    Mots-clés:
    renal transplantation / biopsy of the transplant / delayed return of transplant.
    Comparaison internationale de recommandations pour la prise en chargede l'hypertrophie bénigne de la prostate :utilisation d'un instrument générique validé
    International comparison of guidelines for the management of benign prostatic hyperplasia: use of a validated generic tool.
    2004
    - Article original
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 29-32

    Introduction : De nombreuses recommandations pour la pratique clinique (RPC) ont été développées dans la précédente décennie pour la prise en charge de l'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) et des troubles urinaires du bas appareil associés. L'objectif de ce travail était d'analyser les RPC publiées sur le Web jusqu'à fin 2001 et de comparer leur contenu ainsi que leur méthodologie de développement grâce à un outil d'évaluation val
    Matériel et Méthodes : Deux examinateurs ont évalué de façon indépendante les méthodologies de développement des RPC ainsi que leur contenu à l'aide d'un instrument validé.
    Résultats : La méthodologie d'élaboration et de présentation des RPC était insuffisante dans la majorité des RPC. Le type et le nombre d'examens diagnostiques recommandés par chacune des RPC étaient très variables. Un consensus sur la thérapeutique était obtenu au prix de positions peu précises en dehors des complications de l'HBP.
    Conclusion : Le nombre considérable d'hommes potentiellement candidats à la prise en charge de troubles mictionnels en rapport avec une HBP dans les années à venir représentera un poids médico-économique substantiel. La rationalisation de cette prise en charge faite de façon consensuelle et menée par les urologues afin d'assurer sa mise en application pourrait permettre de limiter les dépenses sans diminuer la qualité de la prise en charge du patient. Cependant, notre étude a montré le peu de cohérence entre différentes RPC, suggérant que la rationalisation devrait d'abord s'appliquer à la méthode de développement des RPC.

    Introduction: Many clinical practice guidelines (CPG) have been developed over the last decade for the management of benign prostatic hyperplasia (BPH) and associated lower urinary tract disorders. The purpose of this study was to analyse CPG published on the web until the end of 2001 and to compare their content and their methodology of development by using a validated evaluation tool.

    Material and Methods: Two examiners independently evaluated the methodologies of development of CPG and their content using a validated tool.

    Results: The methodology of elaboration and presentation of CPG was insufficient in the majority of CPGs. The type and number of diagnostic examinations recommended by each CPG were very variable. A consensus concerning treatment was reached at the cost of poorly defined criteria, apart from complications of BPH.

    Conclusion: The considerable number of men potentially eligible for management of voiding disorders related to BPH in the years to come will constitute a substantial medico-economic burden. Consensual rationalisation of this management by urologists in order to ensure practical application of the guidelines would limit expenditure without decreasing the quality of patient management. However, our study showed limited coherence between the various CPG, suggesting that rationalisation should first be applied to the method of development of CPG.

    Mots clés:
    recommandations / hypertrophie bénigne de la prostate.
    Mots-clés:
    Clinical practice guidelines / Benign prostatic hyperplasia
    Diagnostic, traitement et surveillance de l'hypogonadisme de survenue tardive chez l'homme : recommandations officielles de l'International Society for the Study of the Aging Male (ISSAM) et commentaires
    Investigation, treatment and surveillance of late-onset hypogonadism in males: the official guidelines of the International Society for the Study of the Aging Male (ISSAM) with comments.
    2004
    - Synthèse thématique
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 1-14

    Les altérations hormonales de l'homme vieillissant représentent un sujet d'intérêt croissant, aux enjeux importants liés au développement attendu de cette population d'hommes âgés de plus de 50 ans.
    Les préoccupations actuelles concernent essentiellement le déclin des androgènes chez l'homme vieillissant (androgen decline in the aging male : 'ADAM'), ou déficit partiel en androgènes de l'homme vieillissant (partial androgen deficiency of the aging male : 'PADAM'), communément appelée 'andropause' en France. Si les connaissances au sujet du déficit androgénique de l'homme âgé ont progressé, elles sont encore incomplètes, parfois confuses, et certains points concernant le traitement androgénique substitutif restent controversés.
    C'est pourquoi l'International Society for the Study of the Aging Male (ISSAM) a jugé opportun de faire le point sous la forme d'une série de recommandations pratiques et officielles concernant le diagnostic, le traitement et la surveillance de l'hypogonadisme de survenue tardive chez l'homme.
    Le but de ce travail est de présenter ces recommandations internationales récentes, sous la forme de leur traduction française, et de les commenter.

    There is growing interest in the hormonal changes of the ageing male, particularly in view of the expected growth of the population of males over the age of 50.
    Current research topics essentially concern androgen decline in the aging male (ADAM), or partial androgen deficiency of the aging male (PADAM), commonly called 'andropause' in France. Although progress has been made in our knowledge concerning androgen deficiency of the aging male, it is still incomplete, sometimes confused, and some aspects of androgen replacement therapy remain controversial.
    The International Society for the Study of the Aging Male (ISSAM) therefore considered it appropriate to propose a series of practical and official guidelines concerning the investigation, treatment and surveillance of late-onset hypogonadism in males.
    The French translation of these recent international guidelines is presented and discussed in this article.

    Mots clés:
    Homme / vieillissement / Hypogonadisme / andropause / Testostérone
    Mots-clés:
    Male / Aging / Hypogonadism / andropause / Testosterone
    Chirurgie conservatrice dans les tumeurs du testicule
    Conservative surgery for testicular tumours.
    2004
    - Synthèse thématique
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 15-18

    La prise en charge des tumeurs du testicule repose sur la castration par voie inguinale. Dans certaines situations, une chirurgie conservatrice est envisageable. Son indication repose sur l'analyse clinique, une analyse précise d'images échographiques parfaites, et sur le dosage des marqueurs testiculaires. Elle obéit à des règles opératoires strictes. Chez l'enfant pré-pubère elle peut se concevoir en particulier devant un tératome; chez l'adulte la suspicion de kyste épidermique ou de tumeur à cellules de Leydig peut également conduire à proposer une chirurgie partielle. Enfin l'existence d'une tumeur germinale chez un patient porteur d'un testicule unique peut également conduire à un tel geste en respectant des impératifs particulièrement rigoureux: patient très motivé, absence d'hypogonadisme, parenchyme restant représentant plus de 25% du parenchyme initial, recherche systématique et traitement d'un Cis associé par radiothérapie ou totalisation chirurgicale, surveillance ultérieure rigoureuse et prolongée. Seul le respect absolu de ces règles chez un patient très bien informé et compliant permettra la réalisation de ce geste partiel en toute sécurité, permettant ainsi le maintien d'une activité testiculaire propre.

    The management of testicular tumours is based on inguinal orchidectomy, but conservative surgery is possible in some situations. The indication for conservative surgery is based on clinical assessment, precise analysis of good quality ultrasound images and testicular marker assays. It must be performed according to a strict operative protocol. Conservative surgery may be indicated in the case of teratoma in prepubescent boys, suspicion of epidermal cyst or Leydig cell tumour in adults. Finally, the presence of a germline tumour in a patient with a solitary testis can also be an indication for this type of procedure by observing particularly rigorous imperatives: very motivated patient, absence of hypogonadism, remaining parenchyma representing more than 25% of the initial parenchyma, systematic screening for and treatment of an associated carcinoma in situ by radiotherapy or radical surgery, rigorous and prolonged subsequent surveillance. Only strict compliance with these rules in a very well informed and compliant patient can allow partial orchidectomy to be performed in complete safety, allowing maintenance of endogenous testicular activity.


    Mots clés:
    testicule / Cancer / chirurgie.
    Mots-clés:
    Cancer of the testis / partial surgery / epidermic cyst.
    Résultats et complications chirurgicales de la transplantation pancréatique avec dérivation intestinale
    Results and surgical complications of pancreas transplantation with enteric exocrine drainage.
    2004
    - Article original
    - Réf : Prog Urol, 2004, 14, 19-23

    Introduction : Notre objectif était d'évaluer les résultats et les complications chirurgicales de la transplantation de pancréas total avec dérivation exocrine intestinale et ceci depuis le début de notre pratique de ce type de greffe.
    Patients et Méthodes : De novembre 1999 à Décembre 2002, 62 transplantations de pancréas total ont été réalisées dont 51 transplantations combinées rein-pancréas, 10 après transplantation rénale et 1 pancréas-foie. Les reins et les pancréas ont été lavés et conservés soit avec du Belzer soit avec du Celsior®.
    La transplantation a été réalisée par une incision médiane trans péritonéale avec une anastomose veineuse soit au niveau de la racine de la veine cave inférieure (54 cas) soit plus récemment au niveau de la veine mésentérique supérieure (8 cas). L'anastomose artérielle était ensuite réalisée au niveau de l'artère iliaque primitive droite. La dérivation exocrine a été réalisée par anastomose latéro latérale entre le duodénum du donneur et le jéjunum du receveur. Le rein a été transplanté au niveau des vaisseaux iliaques externes gauches et extra péritonéisé.
    Résultats : : L'âge moyen des receveurs et des donneurs était respectivement de 41±9 et de 33±11 ans. L'ischémie froide était de 14±5 heures en moyenne. Quatre pancréas ont été perdus par thrombose veineuse, 1 par pancréatite sévère avec collapsus hémodynamique et thrombose veineuse et un autre pour nécrose totale du duodénum. Dix-sept patients (27%) ont été réopérés dont 10 dans le premier mois post opératoire et 7 dans l'année. Nous n'avons pas eu de fistule au niveau de l'anastomose digestive. Tous les patients, avec un greffon fonctionnel n'ont plus besoin d'insuline exogène. La survie actuarielle des patients et des greffons était respectivement de 96% et de 86% à 3 ans.
    Conclusion : : Malgré leur fréquence élevée, les complications chirurgicales n'ont pas eu d'effets délétères ni sur le contrôle du diabète ni sur la survie des greffons et des patients.

    Introduction: The objective of this study was to evaluate the results and surgical complications of total pancreas transplantation with enteric exocrine drainage since the beginning of our experience with this type of transplantation.

    Patients and Methods: From November 1999 to December 2002, 62 total pancreas transplantations were performed, consisting of 51 combined kidney-pancreas transplantations, 10 after renal transplantation and 1 pancreas-liver transplantation. Kidneys and pancreases were washed and stored in either Belzer solution or Celsior® solution.
    Transplantation was performed via a midline transperitoneal incision with venous anastomosis at the root of the inferior vena cava (54 cases) or, more recently, in the superior mesenteric vein (8 cases). The arterial anastomosis was then performed in the right common iliac artery. Exocrine drainage was performed by side-to-side anastomosis between the donor duodenum and the recipient jejunum. The kidney was transplanted onto the left external iliac vessels and was extraperitonealised.

    Results: The mean age of the recipients and donors was 41 ± 9 years and 33 ± 11 years, respectively. The mean cold ischaemia time was 14 ± 5 hours. Four pancreases were lost due to venous thrombosis, 1 due to severe pancreatitis with haemodynamic collapse and venous thrombosis and another due to total necrosis of the duodenum. Seventeen patients (27%) were reoperated, including 10 during the first postoperative month and 7 during the first year. No cases of fistula of the gastrointestinal anastomosis were observed. All patients with a functional graft no longer required exogenous insulin. The actuarial patient and graft three-year survival was 96% and 86% respectively.

    Conclusion: Despite their high frequency, surgical complications did not have any harmful effects on either control of diabetes or graft and patient survival.

    Mots clés:
    Pancréas / Transplantation / dérivation intestinale / Complications / résultats.
    Mots-clés:
    Pancreas / transplantation / enteric exocrine drainage / Complications / results.