En direct de l'A.F.U.

JEAU 2014


Les XXIIèmes Journées d'Echanges et d'Autoévaluation en Urologie se sont déroulées du 3 au 4 octobre 2014 à Montauban.

Cliquez ici pour accéder au compte-rendu des JEAU 2014

Séminaires d'Urologie Continue

Les Séminaires d'Urologie Continue (SUC) auront lieu du 29 au 31 janvier 2015 au Radisson Blu Hotel, Disneyland Paris

Il reste quelques places pour les modules : Douleur, Prostate et Andrologie. (Cancérologie et Infectieux sont complets).

Programme - Bulletin d'inscription

Journées d'Andrologie et de Médecine Sexuelle

12 et 13 septembre 2014 à la maison de l'urologie à Paris

Si vous êtes membres de l'AFU ou de l'AFUF, vous pouvez écouter les enregistrements audio synchronisés avec les diaporamas des présentations faites lors des JAMS 2014.

Cliquez ici pour vous identifier

Journées d'Onco-Urologie Médicale (JOUM 2014)

du Vendredi 27 juin au Samedi 28 juin 2014 à Paris

Si vous êtes membres de l'AFU ou de l'AFUF, vous pouvez écouter les enregistrements audio synchronisés avec les diaporamas des présentations faites lors des JOUM 2014.

Cliquez ici pour vous identifier

Congrès Français d'Urologie 2014


Le 108ème Congrès Français d'Urologie se déroulera du 19 au 22 novembre 2014 au Palais des Congrès de Paris (niveau 3)

Informations - Inscriptions - Programme préliminaire

6ème Journée URORISQ

La 6ème Journée URORISQ organisée par l'OA-Accréditation-AFU a eu lieu le Samedi 15 mars 2014 à la Maison de l'Urologie, 11 rue Viète - 75017 Paris
Les enregistrements audio et les diaporamas sont disponibles sur Urofrance (pour les membres identifiés AFU, AFUF ou SNCUF)

Recommandations 2013-2016 en onco-urologie

La version actualisée des recommandations en onco-urologie, réalisée par les sous-comités d'organes du Comité de Cancérologie de l'AFU, est disponible sur Urofrance.

Recommandations en onco-urologie
Toutes les recommandations de l'AFU

L'Urologie en images

A la Une...

La pertinence des actes : pourquoi s’y intéresser ?

Dans cette période de maîtrise des dépenses de santé et d’une nécessaire adaptation de la réponse aux besoins sanitaires de la population, la pertinence des actes représente un enjeu important pour les professionnels de santé, avec l’objectif d’homogénéiser leurs pratiques et d’optimiser la prise en charge de leurs patients. C’est par exemple, au quotidien, se poser les questions suivantes : « L’acte que je prescris, qu’il s’agisse d’un examen ou d’un traitement, est-il le plus adapté à l’état de santé du patient ? Une hospitalisation est-elle justifiée ? Le parcours de soins est-il coordonné ? Le patient est-il dans la structure qui répond au mieux à son état et à sa pathologie ? ».

La pertinence en santé peut, en fait, couvrir plusieurs champs :

  • les soins en général,
  • les interventions de santé, qui visent à préserver ou améliorer la santé d’une population donnée,
  • les stratégies médicales, c’est-à-dire la programmation des actes dans un ordre approprié,
  • les actes et prescriptions.

La définition la plus consensuelle est la suivante : « la bonne intervention de santé, au bon moment, au bon endroit, pour le bon patient ».

Il faut rappeler qu’une politique nationale et régionale d’analyse et d’évaluation de la pertinence des actes a été mise en place depuis plusieurs années. Elle s’appuie sur le constat de variations importantes entre les régions dans la prise en charge de certaines pathologies et du taux de recours aux soins hospitaliers (nombre d’actes rapportés au nombre d’habitants). Cette politique a conduit à cibler certaines activités fréquemment pratiquées, comme la coloscopie, la cholécystectomie, la césarienne…, à mettre en place des programmes d’accompagnement, des parcours génériques de prise en charge avec fiche technique (HAS), des procédures communes avec l’Assurance Maladie. Le but clairement affiché des différentes tutelles est de réduire les disparités d’accès aux soins, les soins non pertinents et le coût qu’ils engendrent.

Tous les professionnels de santé sont concernés par cette problématique de délivrer « le juste soin », ni trop (overuse), ni trop peu (underuse), ni mal (misuse). De longue date, l’Association Française d’Urologie agit dans le cadre de la pertinence des actes et prescriptions, dans la définition des stratégies de prise en charge et des parcours de soins. On peut citer les enquêtes de pratique auprès des urologues, les recommandations de bonne pratique dans les différentes thématiques de la spécialité urologique, ou encore les registres, qui par l’obtention de bases de données, permettent aux équipes urologiques d’évaluer, de comparer leurs résultats et à l’AFU, de proposer des pistes d’amélioration de la pertinence des actes et de la prise en charge en urologie.

PROSTAFU, par exemple, est un registre national, prochainement proposé aux urologues sur le traitement du cancer localisé de la prostate. Cette étude observationnelle prospective permettra de renseigner un socle commun d’indicateurs de pratiques cliniques sur la prise en charge chirurgicale d’un cancer localisé de la prostate, de la première consultation chez l’urologue jusqu’au suivi à 3 ans. Ce socle commun d’indicateurs répond à 3 objectifs principaux :

  1. Contribuer à la description des pratiques et des parcours réels, et renseigner l’évolution des pratiques diagnostiques et thérapeutiques initiales du cancer de la prostate.
  2. Inviter les équipes à comparer leurs résultats (démarche de benchmarking) et suivre l’évolution de leurs pratiques. Les échanges et comparaisons entre pairs améliorent la qualité des pratiques professionnelles et du service médical rendu.
  3. Permettre à l’AFU et aux autres disciplines impliquées de présenter la qualité et la sécurité de cette filière ainsi que les objectifs et les stratégies d’amélioration à développer au regard de la littérature.

Il est important que les urologues, en se mobilisant avec l’AFU, puissent se prévaloir de la pertinence de leurs actes, et d’abord auprès de leurs patients.

Patrick Coloby, Jean Luc Moreau et Xavier Rébillard

Actualités en urologie

OncoTICE® : Risque de rupture de stock

ANSM - 08/09/2014

MSD France a annoncé un risque de rupture de stock, à compter de début octobre 2014, de la spécialité OncoTice®, poudre pour instillation intravésicale, pour une durée minimale de 3 semaines.

Recommandations temporaires - Point d'information (08/09/2014)

Les traitements des cancers de la vessie

INCa-La Ligue - 26/03/2014

L’INCa et la Ligue nationale contre le cancer publient un guide sur les traitements des cancers de la vessie. Ce document, destiné aux patients, fait le point sur les différents traitements et leurs effets secondaires, et aborde les questions liées à la vie quotidienne.

Les traitements des cancers du testicule

INCa-La Ligue - 26/03/2014

L’INCa et la Ligue nationale contre le cancer publient un guide sur les traitements des cancers du testicule. Ce document, destiné aux patients, fait le point sur les différents traitements et leurs effets secondaires, et aborde les questions liées à la vie quotidienne.

Les cancers en France - Edition 2013

INCa - février 2014

Epidémiologie des cancers - Prévention - Dépistage - L'offre de soins
Vivre pendant et après un cancer - Les inégalités de santé - La recherche. A lire en particulier :
Épidémiologie du cancer de la prostate : pages 33 à 37

Réalisation : Axoïde
Valide HTML 5  Valide CSS  Optimisé pour Firefox  Construit avec Typo3